Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Chine : Shenzhen continue de sévir contre les vapoteurs

Chine : Shenzhen continue de sévir contre les vapoteurs

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Après l’interdiction de vapoter dans les lieux publics, la ville bannit désormais la vape près des écoles.

Fabriquer, oui, utiliser, non

Si la ville de Shenzhen est bien connue des vapoteurs, c’est parce que plus de 90 % de la production mondiale de cigarettes électroniques en provient. En effet, en quelques années seulement, la métropole a su s’imposer comme la plus grande productrice du monde en matière de produits de la vape.

Pourtant, malgré ce statut privilégié, les vapoteurs locaux n’y ont pas pour autant la vie simple. En effet, après avoir interdit le vapotage dans les lieux publics l’année dernière, et classé la vapeur comme « fumée secondaire », Shenzhen a aujourd’hui pris la décision de prohiber l’utilisation et la vente de vaporisateurs personnels près des écoles.

Une mesure dont le but est naturellement de protéger la santé publique selon les décideurs locaux, mais que beaucoup perçoivent comme une simple manoeuvre afin de continuer de veiller sur le marché du tabac, qui représentait en Chine, plus de 10 % des recettes de l’État en 2003.

Le pays compte actuellement 350 millions de fumeurs, et produit chaque année environ 1,7 billion ( 1 700 milliards) de cigarettes.

L’actualité du tabagisme dans le monde

Royaume-Uni : il n’y a jamais eu autant de vapoteurs

  • Publié le 5/01/2022

En 2020, le nombre de fumeurs aurait encore diminué au Royaume-Uni. En parallèle de cette baisse, le nombre de vapoteurs n’aurait cessé de croître.

Royaume-Uni : 85 % des sondés auraient arrêté de fumer...

  • Publié le 22/11/2021

En proposant à ses clients de rencontrer un spécialiste du vapotage, le détaillant VPZ semble avoir trouvé la bonne formule pour aider de nombreux fumeurs.

Brésil : 9 ans, et réduit en esclavage dans une...

  • Publié le 9/11/2021

Lors d’une visite des inspecteurs du travail dans une exploitation de tabac, 9 travailleurs ont été secourus, soupçonnés d’être réduits en esclavage.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.