Vous êtes ici : Vaping Post » ArticlesChartres : la guerre aux mégots continue

Chartres : la guerre aux mégots continue

    Annonce

Il y a quelques jours, la ville de Chartres (28) a lancé la seconde partie de sa campagne destinée à lutter contre la pollution des mégots. Après une première phase aux résultats décevants, la municipalité réussira-t-elle à contenir le fléau ?

Les mégots, un problème national 

La pollution engendrée par les mégots représente un véritable problème en France. Selon un rapport réalisé par l’OMS en 2017, ils représenteraient même 30 à 40 % des déchets ramassés chaque année, que ce soit sur les routes ou les plages de notre pays.

Parmi les pistes explorées par le gouvernement afin de ralentir l’expansion de cette pollution, l’inclusion des cigarettiers dans le processus de nettoyage des restes de leurs produits. Une tâche difficile à accomplir qui a été confiée à Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique, qui déclarait à ce propos : 

« Il est intolérable que les contribuables paient pour débarrasser notre environnement des déchets de leurs produits ». 

C’est dans ce cadre que la secrétaire d’État rencontrait, il y a quelques mois, les cigarettiers qui avaient alors été chargés de présenter leurs propositions au gouvernement. 

En attendant l’État, les communes s’organisent

Mais pendant que l’État réfléchit à une solution nationale afin de lutter contre la pollution qu’engendrent les mégots, les communes de notre pays continuent de lutter contre au quotidien. 

Ainsi, après le lancement de l’opération « zéro mégot » à Nantes, en septembre dernier, c’était au tour de la ville de Chartres de s’attaquer à ce problème il y a quelques jours. 

L’agglomération s’est ainsi lancée dans la distribution de 10 000 cendriers de poche qui seront gracieusement fournis par les 22 buralistes de la commune, en plus de l’installation d’une centaine d’éteignoirs au-dessus des poubelles de la ville, accompagnés de marquages au sol rappelant aux fumeurs de jeter leurs déchets dans les récipients prévus à cet effet, plutôt que sur la voie publique. 

Si la mairie de Chartres a pour l’instant donné pour instruction aux agents municipaux de simplement reprendre les fumeurs distraits, elle a également indiqué que la verbalisation serait l’ « ultime recours » en cas d’absence de changement du comportement des fumeurs de la ville. 

Plus d’articles concernant le problème des mégots

Mégots : le parlement Européen souhaite une prise en charge par les cigarettiers

  • Publié le 26/10/2018

Une mesure écologique avant tout Avec 571 voix pour, 53 contres et 34 abstentions, la nouvelle mesure visant à interdire plusieurs produits du quotidien à usage unique a été votée …

Belgique : 200 000 € demandés aux cigarettiers pour la collecte des mégots

  • Publié le 10/10/2018

Bruxelles passe à l’offensive Alors qu’en France, le problème du financement de la collecte des mégots reste entier, la Belgique, elle, semble y avoir trouvé une solution. En effet, la …

Mégots : pas d’engagements chiffrés de la part des cigarettiers

  • Publié le 4/10/2018

La responsabilité des fumeurs pointée du doigt Il y a quelques semaines, nous vous parlions de la seconde rencontre qui allait avoir lieu entre les cigarettiers et Brune Poirson, secrétaire d’État auprès …

Annonce