Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Belgique : les boutiques en ligne de cigarettes électroniques très menacées
    Annonce

Une réunion importante pour la vape belge avait lieu ce matin à Bruxelles. Organisée par le Service Public Fédéral (SPF) en charge du dossier, elle voulait informer les principaux acteurs de la réglementation à venir très prochainement.

L'e-cigarette trouve difficilement sa place en Belgique

L’e-cigarette devrait être classée en Belgique comme un “produit similaire au tabac”

Un Arrêté royal du 3 mars dernier avait été suspendu par le Conseil d’état après un recours mené par un groupe de professionnels de la cigarette électronique, vapoteurs et professionnels de la vape espérait que la nouvelle réglementation serait moins sévère. Ils sont sortis bien déçus de la réunion de ce matin.

Le projet qui leur a été exposé montre la volonté du gouvernement de mettre en oeuvre des restrictions plus importantes que celles prévues par la directive tabac européenne. Il contient notamment les mesures suivantes :

  • la vente d’e-cigarettes est interdite au moins de 16 ans ;
  • vapoter dans tous les lieux publics fermés sera interdit, il n’y aurait pas d’exception prévue à ce stade pour les boutiques spécialisées ;
  • la vente à distance aux consommateurs est interdite ;
  • les avantages économiques sont interdits (promotions, réductions) ;
  • la publicité directe et indirecte est interdite ;
  • la redevance liée à la notification obligatoire des produits est ramenée à 165 euros par nouveau produit et pour toute modification substantielle ;
  • la contenance des cartouches et des réservoirs est limitée à 2 millilitres, les flacons de recharge à 10 ml et la concentration de nicotine à 20mg/ml ;
  • les emballages et conditionnement extérieurs des cigarettes électroniques et des flacons de recharge devront avertir que « La nicotine contenue dans ce produit crée une forte dépendance. Son utilisation par les non-fumeurs n’est pas recommandée. » ;
  • les informations obligatoires devront être traduites en trois langues.

Selon des représentants de consommateurs présents à la réunion, l’interdiction de publicité indirecte pourrait aller jusqu’à prohiber les réseaux d’entraide entre vapoteurs, comme les forums de vape ou les groupes facebook, les associations telles que l’UBV pourraient ne plus être autorisées à communiquer sur la vape. Des informations à confirmer dans les jours et les semaines à venir.

Annonce

Review Author:Review Date: