Vous êtes ici : Vaping Post » ArticlesAlliance Contre le Tabac souhaite la bonne année

Alliance Contre le Tabac souhaite la bonne année

    Annonce

Comment allier vœux traditionnels de début d’année et lutte contre le tabagisme ? C’est la question à laquelle Alliance Contre le Tabac a essayé de répondre ce 2 janvier via une campagne de presse. Ont-ils réussi ?

La tradition, ça compte

Durant tout le mois de janvier va se dérouler ce rituel de présentation des vœux. Sincères ou de politesse dans le cadre privé, de « bonne année ma chérie » à « cher patron, je vous présente mes vœux pour 2023 et ceux pour mon salaire en même temps », à chacun son habitude et sa formulation.

Les vœux officiels des institutionnels et politiques sont également l’occasion de fixer un cap, dresser un bilan ou faire passer un message. Par exemple, une institution sous-entendra « bonne année, dites, vous pourriez augmenter notre budget ? », un politique « bonne année, dites, vous pourriez voter pour moi ? » etc.

Alliance contre le tabac a donc, via son agence de publicité Jésus & Gabriel, publié un message dans quelques journaux, l’Humanité, le Parisien et l’Equipe. A partir du 9 janvier, le message sera également publié par Brut.

Sobre, en pleine page, écris gros, encadré façon faire-part de décès :

L’industrie du tabac vous souhaite une mauvaise année 2023

Et bien… Merci ? Mais quel est le message, quel est le but ? Il semble évident que ce qu’Alliance Contre le Tabac essaie de nous dire, c’est que l’industrie du tabac, ce sont des méchants qui font des trucs de méchants.

Atelier d’écriture

Sauf qu’un message doit pouvoir être compris et commenté. Là, le seul commentaire qui vient en tête face à ce message, c’est la petite chanson du Joueur du Grenier.

Qui elle-même ironise sur les méchants caricaturaux. Un méchant caricatural, c’est un méchant auquel on ne croit pas. Il est mal écrit.

Parfois un méchant mal écrit sert son propos, mais c’est quand son propos lui-même est une parodie. Pourquoi Orangina Rouge est-il si méchant ? « Passskeuuuu », c’est drôle. Mais on ne tremble pas devant lui. Et on ne rêve pas d’un duel final contre Luke Skywalker.

Dark Vador est un méchant bien écrit. Parce que, de son point de vue, ce n’est pas lui, le méchant. Du point de vue de Dark Vador, les méchants, ce sont les Jedi qui empêchent ceux qui ont la Force de pouvoir exprimer son plein potentiel, ce sont tous ces gens qui veulent pouvoir courir partout et faire n’importe quoi au nom de la « liberté » et sèment le désordre, bref, Dark Vador, en fait, il est le gentil, mais dans un monde où la logique est complètement partie en vrille.

Le meilleur exemple ? Satan. Il est le symbole du mal absolu, et pourtant, de son point de vue, Satan est un gentil qui s’est opposé à un Dieu un peu trop dictatorial à son goût.

Les gens de l’industrie du tabac ne se contemplent pas tous les matins dans leur miroir, entourés de flammes, et ricanant « je suis la maaaal, niark niark niark ! ». Si votre voisin travaille dans l’industrie du tabac, et qu’il vous souhaite une « Bonne année », il est sans doute sincère.

De son point de vue, ils sont les gentils, il font consciencieusement un travail qui consiste à vendre un produit à des gens qui ont le choix de l’acheter ou non. Un produit qui tue un fumeur sur deux, c’est triste, mais bon, c’est leur liberté, « vivre libre ou mourir », « mourir libre ou vivre », finalement, quelle différence ? Et en plus, toujours dans leur logique, ils y travaillent, l’industrie du tabac, ils proposent des produits à risques réduits, pour sauver la vie de leurs clients.

Il y a plein de biais, à leur raisonnement, mais de leur point de vue, ils sont gentils. Ce qui, dans un univers de fiction, en ferait des méchants bien écrits. Mais on est dans la réalité, qui est infiniment plus complexe et ne se satisfait pas de messages simplistes.

Mais de quoi parlions nous, déjà ? Les articles, c’est comme les méchants ou les vœux de Alliance Contre le Tabac : mal écrit, on ne sait plus où on voulait en venir.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.