Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Afrique du Sud : Une association professionnelle lance une campagne promotionnelle

Afrique du Sud : Une association professionnelle lance une campagne promotionnelle

Panneau publicitaire dans la région de Johannesburg en Afrique du Sud.

Panneau publicitaire dans la région de Johannesburg en Afrique du Sud.

Une association sud-africaine (EASA), qui représente des fabricants et des importateurs de cigarette électronique, encourage vivement les fumeurs à passer à l’e-cigarette.

Elle a notamment érigé un grand panneau publicitaire visible sur la plus grande autoroute traversant la capitale Joannesbourg, où l’on peut lire “les cigarettes électroniques sauvent des vies“. Cette information est rapportée par le journal Times Live.

On doit cette formule aux premiers mouvements de contestation européens de 2013 repris entre autres par le Sud-Africain Derek Yach, l’ancien directeur de la lutte anti-tabac de l’OMS, qui s’était exprimé dans un article du UK’s Spectator magazine.

Derek Yach, ancien directeur de la lutte anti-tabac à l'OMS, est aujourd'hui directeur du Vitality Institute.

Derek Yach, ancien directeur de la lutte anti-tabac à l’OMS, est aujourd’hui directeur du Vitality Institute.

En reprenant la célèbre citation de Michael Russel “les gens fument pour la nicotine mais meurent du goudron” Derek Yach prône les méthodes de réduction des risques dans la lutte contre le tabagisme et propose notamment d’inciter les fumeurs à substituer la cigarette par la vapoteuse. Une vision soutenue par de nombreux spécialistes aujourd’hui dont le très sérieux British Royal College of Physicians.

Derk Yach regrette que les médecins et le grand public aient une vision négative de la nicotine, et rappelle qu’elle n’est pas responsable des nombreuses maladies causées par le tabac fumé. En parallèle, les lobbies s’activent auprès de l’OMS pour l’inciter à réguler la cigarette électronique de manière très restrictive. Yach estime qu’une réglementation trop restrictive provoquerait la mort précoce d’un fumeur sur deux à l’avenir.

Dans ce pays, le SA National Council Against Smoking redoute l’attractivité des saveurs arômatisées contenues dans les e-liquides pour cigarettes électroniques, qui encourageraient selon cette organisation l’expérimentation du produit par les jeunes. Une théorie qui pour le moment a toujours été réfutée par différentes enquêtes menées notamment en Europe.

Review Author:Review Date: