Vous êtes ici : Vaping Post » Opinion » 2020, année profitable pour la cigarette électronique ?

2020, année profitable pour la cigarette électronique ?

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Comment résumer 2020 ? Mission plus difficile qu’il n’y paraît : si le monde semble resté immobile face au Covid, cela n’a pas été le cas, et les coulisses se sont agitées. Si le bilan peut sembler pessimiste, néanmoins, il y a un espoir, ténu et fragile, mais réel.

L’année sombre

2020 est-elle la pire années de l’Histoire, comme certains l’affirment ? Non, mille fois non. Elle est la pire année que la plupart d’entre nous auront vécu, ce qui est différent. Les plus âgés, qui ont vécu des périodes comme celles des guerres mondiales, ou de la grippe Espagnole, ont vu bien pire.

Mais le constat est fait : l’humanité n’a pas tellement évolué. Comme de tous temps, face à un fléau que nous ne pouvons pas voir et donc pas affronter, beaucoup se tournent vers des formes modernes de superstition et d’irrationnel. Dans l’antiquité, on sacrifiait des humains aux Dieux sur des autels de pierre. Aujourd’hui, on sacrifie la méthode scientifique sur l’autel des réseaux sociaux.

La fin du COVID, qui n’est pas pour tout de suite, ne signera pas la fin du marasme. Les conséquences économiques seront terribles, et l’instabilité sociale actuelle ne fera que les aggraver. Les spécialistes s’attendent à une vague de suicides après la fin du COVID, lorsque beaucoup de gens comprendront qu’ils ne retrouveront jamais la vie agréable qu’ils avaient avant.

Du côté de la vape, les taxes se généralisent, et celle proposée par l’Europe sera sans aucun doute un coup dur porté au secteur. La stratégie des cigarettiers, de plus en plus évidente, est de s’emparer du marché en tuant la vape indépendante. Pour ce faire, rien de plus simple : ils n’ont qu’à dire « la vape, c’est nous ». La somme de taxes et de restrictions qui s’ensuivra ne leur posera aucun problème, tant ils sont habitués à la gérer. Pour les PME, ce sera mission impossible.

N’y a-t-il que le pessimisme comme seul horizon ?

L’espoir malgré tout

Pourtant, la vape a marqué des points, parfois où on ne l’attendait pas.

En s’inscrivant dans la liste des « produits essentiels », tout d’abord. Loin d’être anodine, cette reconnaissance offre un argument de poids contre tous ceux qui voudraient faire passer la cigarette électronique pour un détail qu’on peut balayer. La France peut dire, au passage, un grand merci à Olivier Véran. Avec un ou une ministre antivape aux manettes, il n’y avait pas cher à donner de notre peau. Les Belges voient exactement ce que ça donne.

Et à ce propos, la crise économique à venir sera peut être également un atout. Les gouvernements vont il sacrifier une industrie locale et dynamique, qui génère des emplois et des recettes fiscales sur leur sol, ou laisser la vape aux mains des cigarettiers, grands optimiseurs fiscaux et délocaliseurs devant l’Eternel ?

Sur le bilan scientifique, également, de bonnes surprises sont en droit d’être espérées. D’ici à ce qu’on nous apprenne que, face au Covid, mieux vaut être vapoteur que fumeur, attendons les chiffres définitifs, mais il y a lieu d’espérer.

Enfin, l’accord sur le Brexit. Vous ne l’attendiez pas mais pourtant. L’idée de l’Allemagne et de la Hollande en faisant voter une accise européenne sur la vape était de se débarrasser de politiques différentes menées chez des voisins, cas de figure où la comparaison aurait pu devenir gênante. Pas de chance : que les ponts ne soient pas coupés avec l’Angleterre signifie que ce point de référence existera.

Alors, non, il n’y a pas que le pessimisme comme horizon. 2021 sera une année difficile, une année d’âpres batailles, mais la vape n’y va pas désarmée.

En attendant, bon réveillon à tous, prenez soin de vous.

Cet article d’opinion n’engage que le point de vue de son auteur et ne représente pas forcément l’avis de la rédaction.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.