Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » 129 scientifiques demandent à l’OMS un encadrement strict de l’e-cigarette

129 scientifiques demandent à l’OMS un encadrement strict de l’e-cigarette

La pression monte et la guerre de l’information sur l’e-cigarette continue de plus belle. Dernier tir groupé des opposants à la première méthode de réduction des risques pour le fumeur : une lettre signée par 129 scientifiques et adressée directement à l’OMS. Une réplique à la même démarche entreprise quelques semaines plus tôt par le britannique Clive Bates avec 53 autres scientifiques.

Stanton Glantz contre-attaque

Des scientifiques demandent à l'OMS des règles strictes pour l'encadrement de l'e-cigarette.

Des scientifiques demandent à l’OMS des règles strictes pour l’encadrement de l’e-cigarette.

Une lettre en réponse à celle envoyée par des scientifiques pro-cigarettes électroniques a été adressée à l’OMS. C’est le Professeur Stanton Glantz de l’Université de Californie qui est à son initiative.

Les professionnels de santé qui se sont rassemblés pour sa rédaction réclament d’une part que les fabricants d’e-cigarette prouvent l’innocuité de leurs produits et qu’ils présentent tous les composants qui la constituent. D’autre part, il est nécessaire pour eux de réglementer la cigarette électronique, afin de prévenir son utilisation chez les jeunes et des personnes qui n’ont jamais fumé. Ils s’inquiètent également du vapotage passif et souhaiteraient qu’on s’en prémunisse.

Clairement pour eux il existe un doute majeur quant à l’utilité de la cigarette électronique. En effet, ils poursuivent en expliquant qu’il est impossible de savoir actuellement si ce produit va permettre aux fumeurs de se sevrer ou si au contraire il sera une passerelle vers le tabac pour les personnes qui n’ont jamais touché aux cigarettes traditionnelles.

Ces opposants savent quand même reconnaître que la vapeur d’e-cig concentre beaucoup moins de composants toxiques que la fumée produite par le tabac, mais s’empressent juste après d’évoquer la présence de particules de plomb, de nickel et de benzène dans la vapeur.

L’OMS mène une réflexion sur le produit et elle pencherait pour un encadrement de tous les produits contenant de la nicotine, ainsi qu’une interdiction de la publicité et des différentes saveurs proposées dans le commerce.


Source : Reuters

Review Author:Review Date:
  • Raou

    Comment c’est déjà l’expression ? Des cons finis c’est ça ?

  • bygou

    qui s’occupe de l’utilisation des cigarettes par les jeunes et les gens qui n’ont jamais fumer?
    il vaut mieux pour ces gens qu’ils commenceent avec du vrai tabac, c’est plus sur pour la destruction de leur santé.
    c’est pitoyable de la part de “professionnels de la santé”

  • Simo Vape

    l’OMS doit saisir ce moment historique en favorisant la vape. Sinon elle
    se goure le doigt dans l’oeil et ne remplit pas sa mission en tant
    qu’Organisation Mondiale de la Santé.

  • Pas Tatra

    Remarquez pour la tranparence des fabriquant ils ont pas tort ca les tuerait de faire des etudes? Sinon ils sont comme les cigarettiers qui nous cachaient des choses

  • Tony Fiant

    Ils reconnaissent ne rien encore savoir tant sur la technique que sur le comportemental et ils demandent un encadrement strict ?
    Pour dire autrement, des incompétents (ce n’est pas de leur faute certes) veulent prendre des mesures coercitives (là, c’est clairement de leur faute et de leur responsabilité quant à l’impact que cela va avoir et, à moins d’être un abruti fini ou un laquais de quelque société/politique, tout le monde sait que l’impact sera au final négatif sur la balance car on va maintenir bien plus de personnes dans les camps de la mort du tabac).

  • Frédéric F.

    L’OMS et Les Evangiles… ça fait deux… N’oubliez pas qu’elle vous considère comme un alcoolique si vous consommez 20 verres par semaine.

    • Raou

      Euh… 3 verres par jour c’est déjà pas mal non ? 😮

  • A chaque fois que je lis OMS, je me mélange les yeux et lis OMC…
    Pourtant l’Ophtalmo m’a dis : les lunettes, c’est sur le nez pas dans leur boîte !

    • Tony Fiant

      Plein de mots commencent par S outre santé 🙂

    • E-cig magazine

      L’amalgame se fait en effet à bien des niveaux 🙂

  • leto

    Incroyable …

  • Funky69

    “Un doute majeur quand a l’utilité de la cigarette électronique”, mais ils ont fumé quoi eux?

  • Kucing

    Encore une application débile du principe de précaution…

    Si on avait raisonné comme ça dans les années 60, on aurait aujourd’hui, en France, des épidémies de polio, de diphtérie, de variole, etc.

    A titre d’exemple, la vaccination contre la variole (qui a permis d’éradiquer la maladie au niveau mondial) présentait un risque mortel d’environ 3 décès pour un million d’enfants vaccinés, soit 2 à 3 décès par an en France. Ce risque serait inacceptable aujourd’hui.
    Au XVIIème et XVIIIème siècles, un décès sur 10 à 20 en Europe était imputable à la variole. C’est du même ordre de grandeur que la mortalité due au tabac aujourd’hui (environ 11% des décès au niveau mondial).

    Ce serait bien de rappeler à ces “professionnels de la santé” la notion de rapport bénéfice/risque et les termes du serment d’Hippocrate . Malheureusement, leur principale préoccupation est de se couvrir contre un (improbable) scandale sanitaire.