Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » La vape ne freine pas le déclin du tabagisme aux États-Unis

La vape ne freine pas le déclin du tabagisme aux États-Unis

    Annonce

Les CDC (centres de prévention et de contrôle des maladies aux États-Unis) ont publié des données relatives aux pourcentages de vapoteurs et de fumeurs aux Etats-Unis. On apprend qu’il y avait 3,2% d’adultes qui utilisaient une cigarette électronique en 2016, contre 3,4% l’année précédente en 3,7% en 2014. Ces statistiques sont basées sur la National Health Interview Survey (NHIS). Malheureusement, les CDC ne rapportent pas l’utilisation quotidienne de la cigarette électronique, une donnée beaucoup plus pertinente pour évaluer la popularité du dispositif.

Alors, faut-il imaginer que les américains boudent le vaporisateur pour fumer davantage ? Ce n’est absolument pas le cas selon le professeur de médecine américain Brad Rodu.

Il a commenté les chiffres concernant les années 2014 à 2015. Certes, il note que le nombre de vapoteurs qui n’avaient jamais fumé de cigarettes a augmenté de 61% de 2014 à 2015 mais la majeure partie de ce public n’a vapoté que quelques jours. La prévalence du tabagisme a quant à elle diminué de 16,8% à 15,1% de 2014 à 2015 aux Etats-Unis, soit une baisse considérable de 10% en seulement un an.

Ce sont les jeunes qui ont le plus abandonné la cigarette au cours de cette période. En effet, la prévalence du tabagisme des adultes âgés de 18 à 24 ans a décliné de 16,7% à 13% en un an, un chiffre rarement souligné par les organismes fédéraux. Cela se traduira par des gains de santé publique conséquents puisque le pays comptera moins de maladies provoquées par le tabagisme.

Rodu met en avant un point fondamental : les cigarettes électroniques, utilisées par 2,5 millions d’anciens fumeurs, n’empêchent pas le déclin incontestable du tabagisme aux Etats-Unis.

 

 

 

Annonce