Vous êtes ici : Vaping Post » ArticlesVape en Grande-Bretagne : les allégations thérapeutiques désormais autorisées sous certaines conditions

Vape en Grande-Bretagne : les allégations thérapeutiques désormais autorisées sous certaines conditions

    Annonce

Suite à une longue période de consultation, l’organisme de réglementation de la publicité au Royaume-Uni autorise désormais les allégations thérapeutiques au sein des annonces pour les produits de la vape.

Une nouvelle victoire pour la vape

Voilà maintenant plusieurs années que le Royaume-Uni s’est positionné en tant que leader mondial des pays défenseurs de la vape. Avec diverses opérations nationales, telles que VApril, destinées à faire la promotion de la cigarette électronique, la politique de nos voisins d’outre-Manche semble porter ses fruits puisque le pays compterait désormais plus de 3 millions de vapoteurs , soit quatre fois plus que six ans auparavant. 

Aujourd’hui, le Royaume-Uni franchit une nouvelle étape.

En effet, l’Advertising Standards Authority (ASA), organisme d’auto-réglementation du secteur de la publicité du pays, a récemment modifié son règlement afin d’autoriser les allégations thérapeutiques concernant les produits du vapotage, sous certaines conditions.

Il sera ainsi désormais autorisé de clairement parler des bénéfices pour la santé dont un fumeur pourrait bénéficier en passant à la cigarette électronique, pour peu que ces bénéfices soient scientifiquement prouvés. 

Le texte explique ainsi : 

« Dans les médias où les vendeurs de vape peuvent faire de la publicité, les commerçants doivent avoir des preuves solides pour toute allégation de santé qu’ils font afin de s’assurer qu’ils n’induisent pas les consommateurs en erreur (…) La preuve doit se rapporter à votre propre produit et non aux e-cigarettes en général. De plus, lorsqu’on fait une allégation de santé au sujet d’un produit particulier, la preuve doit démontrer que le produit en question possède les bienfaits pour la santé annoncés ».

Cette décision fait suite à une consultation de plus d’un an, organisée par l’ASA, auprès d’organisations de santé publique, d’entreprises appartenant à l’industrie de la vape ou du tabac, de particuliers, ainsi que de différents groupes et autres universités. 

Bien que la publicité pour les produits du vapotage reste (pour l’instant) interdite dans les médias de masse (télévision, journaux, radio…), ce nouveau règlement démontre une nouvelle fois la volonté des autorités britanniques de continuer de mettre en avant les bénéfices offerts par le vapotage afin de faire reculer le tabagisme, première cause de décès évitable dans le monde et responsable de près de 7 millions de décès chaque année. 

Voir le texte de loi officiel

Les dernières news britanniques

Cacher les cigarettes dans les points de vente éloignerait les jeunes du tabac

  • Publié le 22/05/2019

10 % des jeunes moins susceptibles de fumer un jour Entre les années 2012 et 2015, le Royaume-Uni a progressivement instauré une nouvelle loi obligeant tous les commerces proposant des …

Royaume-Uni : des starter-kits gratuits dans les banques alimentaires ?

  • Publié le 14/05/2019

Réduire les inégalités sociales face à la réduction des risques Et si les banques alimentaires, qui viennent en aide aux plus démunis, proposaient bientôt gratuitement des vaporisateurs personnels ? C’est …

Plusieurs associations portent plainte contre British American Tobacco

  • Publié le 30/04/2019

Le cigarettier accusé d’utiliser des pratiques marketing interdites Si la publicité pour les produits de la vape est autorisée au Royaume-Uni, elle ne l’est que sous certaines conditions. Ainsi, un …

Annonce