Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : l’Alaska retire la vape de la liste des produits du tabac !

USA : l’Alaska retire la vape de la liste des produits du tabac !

    Annonce

L’Alaskan House Rules Committee a récemment modifié une loi afin de ne plus considérer la vape comme un produit du tabac. 

L’Alaska reconnaît que la vape peut jouer un rôle dans la lutte anti-tabac

Cela faisait bien longtemps que les États-Unis ne nous avaient plus apporté de bonnes nouvelles. Mais en ce mardi matin ensoleillé, voilà que nous apprenons par le biais du magazine de vape américain Churnmag que l’Alaska vient de retirer la vape de la catégorie des produits du tabac. Une excellente nouvelle pour un État se trouvant dans un pays qui ne cesse de durcir ses réglementations dans le domaine de la cigarette électronique. 

En Alaska, depuis la session législative de 2017, la vape était considérée comme un produit du tabac et sa réglementation calquée sur celle des cigarettes. Une mesure qui visait à imposer de lourdes réglementations aux fabricants et vendeurs de vape, qui souvent ne savaient pas comment s’y prendre, n’étant pas experts de la réglementation dans ce domaine à contrario des entreprises de Big Tobacco

Cependant, suite aux nombreux efforts fournis par les défenseurs de la cigarette électronique dans l’État, l’Alaskan House Rules Committee a accepté de reconsidérer la question et d’examiner une nouvelle fois les preuves qui leur étaient présentées, et notamment un récent rapport [1] datant du mois d’avril qui explique que “l’inhalation de la fumée toxique produite par la combustion des produits du tabac, principalement les cigarettes, est la cause principale des maladies et des décès liés au tabac aux États-Unis et dans le monde entier. Une classe diverse de systèmes alternatifs de distribution de nicotine (ANDS) qui ne brûle pas le tabac a récemment été développé et se montre substantiellement moins nocifs que les cigarettes”.

C’est ainsi qu’après nouvel examen des différents éléments qui lui étaient exposés, le comité a finalement conclu qu’il semblait légitime d’utiliser la vape dans l’arsenal anti-tabac de l’État. Gabrielle LeDoux, présidente du comité, ayant même admis qu’elle pouvait  “jouer un rôle important dans la lutte contre le tabac combustible”.

Espérons que ce récent changement sera suivi par les autres États du pays car, aux USA, la vape continue d’être considérée comme un produit du tabac partout ailleurs. 


[1] Abrams, D B, et al. “Harm Minimization and Tobacco Control: Reframing Societal Views of Nicotine Use to Rapidly Save Lives.” Advances in Pediatrics., U.S. National Library of Medicine, 1 Apr. 2018, DOI: 10.1146/annurev-publhealth-040617-013849

Good morning America

USA : la FDA finance une nouvelle recherche sur la vape

  • Publié le 17/04/2019

Vers la création d’un modèle 3D de poumon humain « vivant » Malgré un nombre d’études croissant sur le sujet, la vape continue d’être, au pire, dénigrée par les chercheurs, …

USA : l’augmentation des taxes sur la vape ne dissuaderait pas les jeunes de vaper

  • Publié le 10/04/2019

Le coût d’accès au produit jugé inutile Voilà maintenant longtemps que l’augmentation du vapotage des jeunes fait partie des préoccupations principales aux Etats-Unis. Décrite par le passé comme une « …

USA : les ventes de cigarettes continuent de baisser

  • Publié le 8/04/2019

– 8,8 % en mars Alors qu’en France, les ventes de cigarettes ont chuté depuis l’arrivée sur le marché des produits de la vape, les Etats-Unis semblent connaître la même …

Annonce