Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Une visite inattendue

Une visite inattendue

    Annonce
  • Vaporesso
  • Le Petit Fumeur
  • Point de vape

Notre auteur de l’article du vendredi s’est procuré l’enregistrement d’une caméra de surveillance sonorisée. C’est comme une caméra de surveillance, mais avec un micro. Ne lui demandez pas comment. Voici ce qu’il a entendu.

Retranscription

Deux personnes entrent dans un bureau. Ils avisent un homme qui travaille sur un ordinateur, et se dirigent vers lui. Celui-ci se lève et les salue.

« Bonjour, messieurs-dames…

– Nous ne sommes pas l’industrie du tabac.

– Pardon ?

– Nous ne sommes pas l’industrie du tabac. Bonjour, monsieur. Nous tenions à vous le dire, par courtoisie. Tenez, regardez. Est-ce que cela ressemble à une cigarette de tabac, pour vous ?

– Non…

– Vous voyez bien !

– Ça ressemble à un stylo aplati.

– Oui. C’est de la vape. Nous sommes la vape, pas le tabac. D’accord ?

– D’accord, mais…

– Je sais ce que vous allez dire. Oui, l’industrie du tabac est dans le capital de notre entreprise. Mais c’est juste bancaire. Rien à voir avec nous, d’accord ?

– Aucun problème pour moi, mais…

– D’accord, nous sommes une filiale, mais une filiale, c’est une autre société, et puis quand bien même, d’accord. Mais c’est bien de la part de l’industrie du tabac de promouvoir la vape. Avec le pognon qu’ils nous, pardon, qu’ils leur font perdre, c’est magnanime de la part du tabac. 

– Oui, mais…

– D’accord, la marge bénéficiaire sur nos produits est absolument délirante, mais après tout, nous ne sommes pas une œuvre de bienfaisance ! On ne tue plus la moitié de nos clients, ils vivent plus longtemps et ils dépensent plus longtemps, c’est tout bénéfice pour tout le monde, non ?

– Je ne sais pas trop, parce que…

– Parce qu’on continue à vendre du tabac, oui, on sait, d’accord. On arrose l’Afrique et l’Asie avec des publicités comme on n’a plus le droit de le faire en Europe depuis les années 80. Mais, eh, vous sortez d’où, toute la R&D sur la vape, on la finance comment, hein ?

– Je ne sais pas, parce que…

– D’accord, la vape indépendante, patati, patata, on connaît… Bon, je dis rien, on est dans le même camp, hein, le tabac c’est mal et il faut le combattre, oui !

– Sans doute, mais…

– On a tué cent millions de personnes, en un siècle, plus que les deux guerres mondiales, et on s’en veut, on s’en veut, rholala, si on avait su ! Pardon, pardon, vraiment, on est désolé. Et n’écoutez pas les rumeurs qui disent qu’on a toujours su, c’est très malveillant !

– Mais je ne…

– Bon, d’accord, mais nos clients aussi, savaient, et ils ont continué à acheter des clopes, alors, hein !

– Mais, si je peux…

– Tout ça a changé, maintenant, bien sûr. Nous aussi, on veut arrêter de faire du tabac et passer à la vape. Mais mollo, parce que la vape indépendante, quand les États ne toucheront plus de taxes du tabac, ils vont faire comment ? Je vous le demande.

– Je ne…

– Exactement ! Ils ne savent pas. Vouloir trop vite arrêter la cigarette, vous savez ce que c’est ? C’est être un mauvais citoyen, voilà ce que c’est ! C’est priver l’État des taxes sur la cigarette et sur le cercueil ! Mais on n’en veut pas à la vape indépendante, ils sont jeunes, naïfs, nous ce qu’on veut c’est juste les faire bénéficier de notre expérience.

– Sans doute, mais…

– Et puis il ne faut pas faire n’importe quoi. C’est pour ça qu’on dit aux États qu’il faut des normes drastiques et des taxes, pour contribuer, vous comprenez. Bon, nous on s’en fout, on a l’habitude, on sait faire, mais la vape indé, “patati je suis pas content”, “patata ça va nous tuer”, pfff, franchement.

– Juste, je voulais vous dire…

– Alors que nous, on leur a proposé notre aide. Mais ils veulent pas nous vendre leurs boîtes. Alors ils vont mourir, tant pis, mais bon, il faut bien taxer, c’est ce que je disais au ministre encore ce matin, on a besoin de taxes pour aider tout le monde ! Et si ça nous profite, c’est un heureux hasard, voilà tout.

– Alors là, je ne…

– Mais vous, les indés, vous avez un souci avec l’argent. Tenez, même vous, vous avez refusé une fortune pour qu’on fasse de la pub chez vous ! Je dis ça, je dis rien, mais certains de vos confrères nous bouffaient dans la main pour le quart de cette somme. Bref. Pourquoi j’étais là, déjà ?

– Je ne…

– Ah, si, je sais ! C’était pour vous dire que la vape indépendante et nous, on disait la même chose. D’accord ? La même chose. Il faut des normes saignantes et des taxes partout.

– Je leur.. 

– Je sais, ils vont vous dire que ce n’est pas du tout ce qu’ils ont dit, c’est bien la preuve qu’ils ne savent pas ce qu’ils racontent. Et ils veulent qu’on leur laisse la cigarette électronique ? Incapables ! De toute façon, je ne sais pas pourquoi je perds mon temps avec vous, vous aviez déjà dit non avant que je franchisse la porte. Bon, je vais y aller, je dîne à la Commission ce soir, vous avez quelque chose à ajouter ?

– Oui. Ce que j’essayais de vous dire, c’est que ici, c’est la rédaction de Closer, le Vaping Post, c’est la porte à côté.

Le présent article est, bien entendu, une parodie, toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé ne serait qu’une coïncidence.
– Mais…
– Taisez-vous !

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.