Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Un livre assassine (entre autres) Agnés Buzyn

Un livre assassine (entre autres) Agnés Buzyn

    Annonce

Dans « Les intouchables d’état », le journaliste Vincent Jauvert, journaliste à l’Obs, révèle le grand train et les petites compromissions des élites de l’état, hautes fonctionnaires et ministres. Il se paie au passage la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, en conflit d’intérêt conjugal. S’il faut relativiser, l’interrogation est permise. 

Le livre de Vincent Jauvert, qui sort aujourd’hui, est le résultat de deux ans d’enquête dans les hautes sphères de l’état. Il porte sur le club très fermé de la REM150, qui compte les hauts fonctionnaires dont la rémunération est supérieur à 150 000 euros par an, soit plus que le Président de la République ou le Premier Ministre.

Agnès Buzyn

Mais le chapitre qui nous intéresse le plus porte sur les conflits d’intérêts ” conjugaux “. Et, cactus dans la liste pour Emmanuel macron, Agnès Buzyn, ministre de la Santé dont le mari, Yves Levy, est directeur de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) qui doit gérer la recherche médicale d’état, en toute indépendance.

Le 29 mai, un décret stipulait que, dans les rapports entre l’INSERM et l’état, c’était le Premier ministre, Édouard Philippe, qui prendrait la main pour éviter la relève. Mais voilà : le livre de Vincent Jauvert détaille le procédé, en expliquant simplement « la responsable de la politique sanitaire française ne doit rien savoir de l’activité de l’organisme qui s’occupe de la recherche médicale d’Etat ».


Il aurait également pu préciser que le mari est chargé d’évaluer les effets des politiques de santé décidées par l’épouse… Et la santé publique, qui est dans les cordes de l’INSERM, englobe les effets de la lutte contre le tabac.

Ne tirons néanmoins pas de conclusion hâtive. Certes, il est facile de penser que Madame Buzyn et Monsieur son mari seront tentés d’échanger information, conseils… Et menus services autour du souper. C’est humain. Mais on peut aussi se prendre à croire que la ministre de la Santé résistera à la tentation et restera intègre, faisant ainsi preuve d’une force d’âme incomparable, qui la rendrait apte à résister aux pressions des lobbys. Un peu d’optimisme ne nuit pas.

“Les intouchables d’état” de Vincent Jauvert, éditions Robert Laffont, 264 pages, 19 euros (sorti le 18 janvier 2018)

Annonce