Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Ukraine : British American Tobacco essaie l’éthique

Ukraine : British American Tobacco essaie l’éthique

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Le géant du tabac British American Tobacco (BAT) le dit fort et clair : la guerre, c’est pas bien. Le fabricant de Pall Mall et Lucky Strike se retire donc de Russie pour protester contre l’invasion de l’Ukraine, et se déclare “fier de ses valeurs”.

Goodbye Lenin

BAT, qui a son siège en Angleterre, vient de l’annoncer : le fabricant de Rothmans cesse ses activités en Russie en raison d’un “contexte complexe, rapide et volatil”, là où le commun des mortels préfère utiliser le terme de “guerre”.

Le cigarettier a détaillé son action : BAT a déplacé toutes ses activités sur le territoire Russe dans d’autres pays en “respectant les lois internationales”, et continue, selon ses termes, à payer ses 2500 salariés. La marque se dit “incertaine d’avoir encore une activité en Russie” à l’issue du conflit. 

Le fabricant détient 24 % du marché du tabac dans le pays, ce qui représente 3 % du chiffre d’affaires total du groupe. Son action avait perdu 7 % de sa valeur lors de l’invasion de l’Ukraine, d’après le média économique Fin24.

BAT a déclaré dans une conférence de presse à destination des journaux économique qu’il était “fier de ses valeurs et de son ethos”. Le fabricant de cigarettes qui tuent plusieurs centaines de milliers de personnes chaque année dans le monde a-t-il fait ce choix de sa propre initiative ou sous la pression des sanctions internationales contre la Russie ? Le mystère reste entier.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.