Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » The Vaping (not) Dead : interview de Dominique Aubert, réalisateur

The Vaping (not) Dead : interview de Dominique Aubert, réalisateur

    Annonce

Dominique Aubert, l’éditeur de la Chaine de la vape, nous parle de son court-métrage “The Vaping (not) Dead”. Disponible depuis peu sur YouTube, le réalisateur du film répond à nos questions.

Le pitch du film en quelques mots ?

Officiellement c’est : « Notre belle équipe a été prise en otage par “the enemy” saura-t-elle tenir face à sa violence ? » « Notre belle équipe » c’est bien sur la représentation des acteurs de la cigarette électronique.

Comment définiriez-vous le format de ce film ? Un court métrage, un essai, une parodie, une œuvre militante, politique … ?

C’est avant tout un court, voire un trop court-métrage et sa durée a été orchestrée sur une seule journée et axée sur le budget alloué pour cela, mais également, afin de le présenter au festival du GFN de Varsovie ou le format ne devait pas excéder 15 minutes.

Il y a plusieurs niveaux de lecture, qui vont du sérieux au drôle, du divertissement à l’activisme. Et c’est évidemment une œuvre militante et engagée, à visée même politique par la même occasion, mais sans opportunisme et c’est l’objectif propre à TVND Prod de prôner la défense de la vape libre.

Le titre The Vaping Not Dead laisse sous-entendre que les vapoteurs sont, ou ont été, menacés de mort. Est-ce bien là votre avis ? De quelles menaces parlez-vous ?

Oui, on pourrait presque dire cela effectivement et pas seulement les vapoteurs, mais l’ensemble des acteurs ou protagonistes de la vape. « Je te sens hausser les sourcils là ! »

Le grand public et même un grand nombre de vapoteurs ne se rend pas compte de l’extrême violence qui est faite à la vape à travers le monde, car cette violence est souterraine, mais pour le moins dramatique. Et quoi que l’on en dise… elle est issue de la corruption.

N’est-il pas étonnant que la quasi-totalité des pays qui ont un monopole d’État sur le tabac interdise purement et simplement la cigarette électronique sous prétexte d’arguments tellement fallacieux, qu’ils en seraient risibles si la santé de millions de personnes n’était pas mise en jeu.

Dans certains pays, vendre ou ne serait-ce qu’utiliser une e-cig, vous mène directement en prison !

La taxe sur les produits de la vape à laquelle réfléchie l’Union européenne, sous le faux prétexte “d’uniformisation” … n’est encore qu’une attaque en règle contre la vape et aura pour conséquence, un argument en moins ou un doute en plus pour le fumeur de cesser le tabagisme à l’aide de cet outil de sevrage redoutablement efficace !

Et comme tu le sais, nous sommes dans une véritable guerre anti fake-news, qui, elle est une des armes de destruction massive que “The Enemy” décoche allègrement pour démolir la vape ! Toutes ces contre-vérités font certainement par ricochets, de vrais morts en corrodant le peu de confiance que le grand public non avertit porte en la vape.

La référence au personnage Negan dans la série américaine “The Walking Dead”, symbolise un mouvement que vous qualifiez d’anti vape. Qui visez-vous en particulier ?

Je le nomme “The Enemy ‘pour suspendre le mystère de départ et j’ai souhaité que chaque spectateur y place le visage qu’il voit en cet ‘Ennemi ‘. Il n’est pas seulement le visage des grands intérêts internationaux, car l’ennemi est souvent plus proche de nous que ce que nous le pensons. De grandes associations de non-fumeurs par exemple… financées par les états sont prêtes à tout, notamment à propager des mensonges afin d’écraser cette ‘vermine ‘qui fait de l’ombre à leur pré carré !

Je l’ai annoncé dès le début… nous ne serons pas ‘politiquement corrects’ et je ne fais pas dans la diplomatie ni dans les courbettes, car d’autres le font déjà parfaitement bien !

Le film porte un message fédérateur et utilise le terme de “légion”. De l’Évangile selon Saint Marc ou du mouvement Anonymous, duquel vous sentez-vous le plus proche ?

Évidemment plus proches d’Anonymous :’ Nous sommes Légion !Nous ne pardonnons pas!Nous n’oublions pas!Redoutez-nous !’ Mais peut-être ne sommes-nous pas suffisamment redoutables pour que nos énarques nous prennent au sérieux et je parle ici de la filière ‘The Enemy ‘lui l’est assez, pour avoir sa chaise aux tables des gouvernements du monde !

Les images sont particulièrement soignées et ont dû faire appel à des techniques onéreuses. Combien a coûté la réalisation et comment l’avez-vous financée ?

Merci ! Pour la technique, je souhaitais une image très ‘cinéma ‘, nous avons donc utilisé la caméra Red Hélium 8K avec des objectifs Ultraprime pour assurer une belle image. Mais nous avions aussi tout un ensemble de lumière, groupes électrogènes, grue, écran radio, etc… Tout cela génère un coût, mais n’est qu’un maillon dans l’ensemble de la production et il faut ajouter à cela:la musique, les studios d’enregistrement ou de post prod, l’hébergement et le transport d’une trentaine de personnes et du matériel, la régie, le lieu, les assurances, etc, etc.

Pour le financement, nous avons opté pour deux voies : l’appel aux dons pour les professionnels et marques de vape, ce qui équivaut à environ un tiers du budget assuré, puis ensuite, la vente de nos e-Liquides, mais encore nos coils, tee-shirts, casquettes et goodies. Ainsi, c’est du ‘Gagnant-gagnant ‘à la différence du crowdfunding qui comme sa définition l’indique ne permet qu’une cagnotte participative sans contrepartie.

Le second e-Liquide ‘RÉSISTANCE ‘ quant à lui, a été mis en vente le jour de la sortie du film et il servira à boucler le budget, puis s’il y a bénéfice… nous l’économiserons pour un prochain opus, car je rappelle que TVND Prod n’a pas de but lucratif !

On peut voir des réactions très disparates sur YouTube, des commentaires enjoués, mais aussi des messages très critiques. Comment réagissez-vous face à ce dernier type de commentaires ?

Oui il y a YouTube, mais aussi Facebook !
Comme n’importe quel film, il y en a qui l’adorent et d’autres qui le détestent, c’est la vie d’un film ! Mes recommandations auprès de l’équipe ont été claires :
Celui qui rentre chez toi sans frapper, les chaussures pleines de merde, bourré et inculte… tu le vires sans sommation ! (C’est un peu vulgarisé et extrapolé, mais c’est un peu l’idée ).
En revanche : j’attends de toi que tu puisses être présent pour répondre aux questionnements et critiques même si celles-ci peuvent être virulentes !

L’équipe autour de moi a été extraordinaire, que ce soit avant, pendant et après le tournage. The vaping (not) dead est une œuvre collégiale, née d’un groupe soudé et totalement impliqué dans la défense de la vape . Pour conclure, je dirai que oui !il y aura un deuxième opus, plus long, plus fort et surtout plus international.

Annonce