Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Zero 2 – Vaporesso

Test : Zero 2 – Vaporesso

  • Par , le 11/10/2021 à 9h52
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Le pod Zero 2 du fabricant Vaporesso change un peu des productions habituelles par le design qu’il adopte. Bien construit, élégant, il est d’une simplicité déconcertante à utiliser. Si, en plus, d’être esthétique, il fonctionne à merveille, que demander de plus ?

Beau et fonctionnel

Avec son habillage coloré, le Zero 2 se pare d’une forme design qui lui donne un côté haut de gamme. Très simple à utiliser car tout automatique, il produit une vapeur de qualité destinée au tirage exclusivement indirect. Presque un sans faute…

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod89 x 31,8 x 19 mm
Poids du pod62 g
ChargeUSB-C
batterie800 mAh
Plages d'utilisationautomatique
Capacité du réservoir3 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Réservoirs
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi
  • Goodies

Pod design

Le pod Zero 2 sort un peu de l’esthétique habituelle des pods compacts actuels. Il adopte une forme galbée visuellement très agréable qui lui donne un aspect un peu premium. Sur notre modèle, les couleurs passent d’un noir profond à un rouge légèrement violet. C’est plutôt joli et le côté métallique ajoute un sentiment de solidité. Cette forme globale du Zero 2 est aussi confortable en main. Le pod ne glisse pas que ce soit côté ventru vers l’intérieur ou l’extérieur de la main.

Sur ce modèle, on va à l’essentiel. Pas de réglages, pas de bouton de déclenchement. Juste quelques LEDS sur l’habillage coloré qui indiquent le niveau de charge du mod. C’est très facile d’accès et on se rend rapidement compte de l’autonomie restante. Avec ses 800 mAh de batterie, le Zero 2 est dans la moyenne haute face à la concurrence. La connectique USB-C, située sous la tranche, permet une recharge rapide du pod. Pendant son chargement, les lumières s’illuminent. Le vapotage est toujours possible durant cette étape.

L’arrière du pod est un peu plus classique. On trouve, à la surface, le nom de la marque et du modèle. Cette face est plate pour poser le Zero 2 sur un bureau ou une surface plane sans risque de basculement. Comme indiqué précédemment, le pod est réduit au minimum de fonctions. Pas de réglages, pas de bouton. La production de vapeur se fait à l’inhalation sans avoir à se soucier de quoi que ce soit.

Une cartouche efficace

La cartouche se fixe sur le dessus du corps de la batterie par deux aimants. Le réservoir tient parfaitement. Un léger jeu est perceptible si l’on appui avec ses doigts sur le tank. Mais dans un usage quotidien, porté à la bouche, rien n’est perceptible. À côté de l’aimant, sur la gauche de la photo, un orifice sert au remplissage en e-liquide. Cet espace est monté sur ressort. En appuyant avec l’embout du flacon sur cette entrée, le liquide coule dans le réservoir. Dès lors que l’on relâche la pression, tout devient étanche. Un petit flacon vide de 10 ml est fourni dans la boite du Zero 2. Il est dimensionné pour faciliter le remplissage. Le pod est petit et seuls les embouts les plus fins sont compatibles pour éviter tout écoulement sur les mains.

La cartouche est toute en transparence, légèrement teintée. À tout moment on peut évaluer le niveau de liquide restant sans la moindre manipulation. L’embout buccal est en forme de bec de flûte. Le contact sur les lèvres est agréable. Nous conseillons l’emploi d’un liquide en 50% de PG et 50 de VG% pour une meilleure hydratation du coton contenu dans la résistance.

Deux cartouches sont fournies dans le kit. Elles sont prévues pour de l’inhalation indirecte (bouche puis poumons comme une cigarette de tabac). La cartouche, à la base rouge (en mesh), a une valeur d’1 ohm tandis que l’autre à la base noire à une valeur de 1,3 ohm. Niveau vape, c’est une très bonne surprise. La résistance en mesh donne d’excellent résultats sur les saveurs fruitées. Avec un e-liquide gourmand, on reconnait aisément les saveurs mais la vapeur manque un peu de chaleur pour s’exprimer pleinement. La résistance à 1,3 ohm n’est pas en reste. Elle est adaptée aux saveurs classic avec son tirage plus restreint, plus proche d’une sensation de cigarette de tabac. Le pod Zero 2 restitue une vape de qualité pour tout utilisateur qui souhaite un petit système discret sans le moindre réglage. Seule ombre au tableau : l’aspect jetable. Une fois que la résistance arrive en fin de vie, il n’est pas possible d’en changer sauf à remplacer la cartouche complète par une neuve. En terme d’écologie et d’impact sur l’environnement, on a vu plus performant…dommage !

En résumé

On aime

  • Le look
  • Qualité des finitions
  • Excellentes saveurs
  • Charge rapide

On n’aime pas

  • Cartouches jetables

Conclusion

4,1 /5

Le pod Zero 2 de Vaporesso est une belle réussite. Il est design, bien fini et ne demande pas le moindre réglage. La vapeur est produite par inhalation. Les cartouches dédiées produisent une vapeur de qualité pour les amateurs de tirage indirect qui cherchent un pod simple d'approche. On regrette l'aspect jetable des réservoirs.

Le Zero 2 en images