Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Tripod PCC Kit – Uwell

Test : Tripod PCC Kit – Uwell

    Annonce
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Parfois le monde des pods propose quelques OVNI qui offrent une autre vision de ce type de produits. Et c’est bel et bien le cas avec le Tripod, un pod surprenant à plus d’un titre car il est fourni avec un tube de chargement qui sert également de rangement et de réserve à cartouches. Oui, le Tripod est étonnant à plus d’un titre.

Un pod qui sort du lot

Le Tripod sort bel et bien du lot. Proposant un système de rechargement portatif sans câble qui contient également des cartouches de rechange. Il sort clairement du lot des pods habituels. Néanmoins un défaut persiste, malheureusement inhérent à ce type de matériel.

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod78 x 21,5 x 10,4
Poids du pod g
ChargeBoitier
batterie370 mAh
Plages d'utilisationAutomatique
Capacité du réservoir2 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Réservoirs
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi

Un ensemble qui surprend

Le Tripod c’est tout d’abord un produit de petite taille, embarquant une batterie de 370 mA h, surmontée d’une cartouche plastique contenant résistance et liquide. Jusque là rien de bien étonnant pour un pod.

Le dessus révèle l’emplacement de la cartouche. L’ensemble s’insère bien et tient en place sans aucune difficulté. L’avant du pod met en avant un petit logo qui s’illumine lors de la vape pour afficher le niveau de batterie. Classique, mais efficace. L’un des flancs possède une petite arrivée d’air qui servira à alimenter la résistance en air et produire une vapeur restreinte, mais agréable.

C’est le dessous du pod qui surprend le plus. Sur le Tripod pas de port USB comme sur la plupart de ses camarades, mais trois petits plots électriques qui viennent se plugger sur la boîte de chargement. Le Tripod est compact à souhait et on ne peut plus simple d’utilisation puisqu’il n’y a aucun réglage.

La cartouche est composée d’une seule pièce de plastique, la résistance est incorporée. Celle-ci n’est donc pas interchangeable, il faut acheter des cartouches à chaque fois. La résistance est de 1,2 ohm, ce qui est parfait pour une vape MTL (inhalation indirecte bouche puis poumons comme une cigarette de tabac), voire en DL (inhalation directement dans les poumons) restreint. Le remplissage s’effectue sur le côté via un orifice masqué par un opercule en silicone.

Le troisième élément de la boîte est le chargeur Tripod, véritable innovation de ce kit. De forme hexagonale, ce chargeur de presque dix centimètres de haut présente sur le dessus le même logo que le pod, qui vient lui aussi s’illuminer lors de l’utilisation. Un cercle de petites LED vient également indiquer le niveau de charge de ce boîtier.

À la base de ce boîtier se trouve un port USB-C pour le rechargement. Plutôt masqué il ne nuit pas à l’esthétique de l’ensemble.

Il s’ouvre simplement en glissant et révèle deux compartiments de chaque côté. Le premier permet de charger le pod en l’insérant dans l’emplacement prévu. La batterie contenue dans le corps de ce chargeur est de 1000 mA h. Ce n’est pas énorme, mais combiné aux 370 mA h du pod cela suffit à tenir une journée de vape.

L’autre partie de ce boîtier permet de stocker deux cartouches supplémentaires. C’est un atout si l’on part du principe que l’on veut changer de saveur pendant la journée, le changement de cartouche se faisant le plus simplement du monde. Cela permet aussi d’avoir une cartouche d’avance en cas de problème de résistance. Bref, que des avantages.

Là où le boîtier du Tripod aurait pu s’avérer pénible, il s’avère en fait très pratique, simple d’utilisation et pertinent, tout en étant esthétique et sobre. Que des qualités pour cet aspect innovant dans l’univers du pod.

Des saveurs et de la simplicité

Le Tripod est un pod des plus simples à utiliser. Le rechargement de la batterie s’effectue dans le boitier, que ce soit en itinérance ou bien branché sur secteur. La cartouche s’installe et se change facilement. Son rechargement en liquide est aussi parfaitement optimisé.

Du point de vue des saveurs, ce produit se défend parfaitement. La résistance de 1,2 ohm inclue dans la cartouche est très clairement dédiée au MTL. Elle fonctionne bien et offre un rendu des saveurs intéressant. Le volume de vapeur reste faible à l’exhalaison puisqu’il s’agit de MTL, mais ce n’est pas le plus important.

La vape sur le Tripod se fait également très simplement puisqu’il n’y a aucun réglage, tout se fait automatiquement. L’appareil reconnaît la valeur de la résistance et envoie de manière continue 11 watts de puissance dans la cartouche.

Le système de boitier fourni permettant la recharge et le stockage de cartouche supplémentaire est vraiment intéressant et ajoute un petit plus au Tripod. Uwell a bien pensé son produit et le résultat est impeccable.

Un problème écologique

Toutefois se pose, comme régulièrement sur ce type de matériel, la question du côté anti-écologique de la cartouche. Sur le Tripod, la cartouche est jetable et donc pose un problème de traitement des déchets par la suite. A l’heure où la préoccupation écologique est un peu partout, il est étonnant de voir ce type de produit continuer à sortir alors que les systèmes à résistances interchangeables fonctionnent parfaitement.

En résumé

On aime

  • Un boitier de chargement innovant
  • Des saveurs présentes
  • Une esthétique impeccable
  • Grande simplicité d'utilisation

On n’aime pas

  • Des cartouches jetables

Conclusion

4,3 /5

Le Tripod est un bon pod, plutôt innovant, malgré ses inconvénients écologiques. Il propose de bonnes saveurs, un boitier de chargement qui change des standards, tout en possédant une esthétique intéressante. Une réussite pour Uwell.

Le Tripod PCC kit en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.