Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Box & Mods » Test : Topside Dual SE – Dovpo

Test : Topside Dual SE – Dovpo

  • Par , le 2/07/2019 à 16h00
    Annonce

La Topside de Dovpo, bien connue pour son ingénieux système de bouteille squonk,  revient en  version Dual SE (Special Edition), juste avant la sortie de sa petite sœur (la Carbon). Fun, fiable et performante, que demander de plus ?

La box électro BF au-dessus du lot

Chez Dovpo, le parti pris, c’est de miser sur son système de bouteille BF qui rend heureux tout vapoteur ayant vécu l’expérience du “je m’en mets plein les doigts à chaque remplissage”. Parti pris intelligent et magnifiquement abouti. Et l’électronique n’est pas en reste. Des menus simples, facile à utiliser et particulièrement efficaces. Où comment redonner le sourire aux “squonkeurs”.

Caractéristiques techniques

Dimensions92 x 54 x 42 mm
Poids223 g
Format d'accus2 x 18650
Puissance maximale200
Diamètre max. de l'atomiseur28
Modes disponiblesWatts, Volts, Contrôle température
Contenance de la bouteille10

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Pièces de rechange
  • Cordon USB
  • Bouteille BF
  • Mode d'emploi

Pensée dans le détail

Même si son design est un peu plus “flashy” avec ces couleurs tachetées, la Topside Dual ne joue pas dans la cours des boxs qui clignotent dans tous les sens et un écran géant. Non, ici, c’est sobre, discret mais surtout c’est efficace au quotidien. Et c’est bien ce que l’on cherche !

En façade, un gros bouton de déclenchement bien bombé, très agréable sous le doigt. Juste en dessous deux boutons de réglages. À gauche le bouton -, à droite le +. Ils sont aussi convexes. Je n’ai pas noté de cliquetis excessifs à l’usage… tant qu’à être efficace, autant être discret. Les formes arrondies, malgré l’embonpoint de la version double accu, permettent une tenue en main assez naturelle et agréable. L’emploi d’alliage de zinc ne la rend pas trop lourde et la finition satinée des peintures lui donne un côté doux en main. Je n’ai pas hésité à utiliser la box en mode baroudeur, la peinture a une excellente tenue, aucun éclat à constater.

La box accueille des atomiseurs jusqu’à 28 mm. Théoriquement, la Topside pourrait accepter des drippers plus grands, mais dans la pratique, l’atomiseur touche le bouchon du réservoir d’e-liquide. Il devient, alors, compliqué de remplir sans endommager la box. Le pin BF est monté sur ressort.

Électronique toujours de bon niveau

L’écran est lisible, lumineux et indique les informations essentielles. Tout est visible au premier coup d’œil.

Pour accéder aux menus, il suffit d’une pression sur le bouton moins et sur le fire en même temps. Un appui sur les boutons + et – moins verrouille les réglages de la box.

Que ce soit en watts ou en contrôle de température, aucun souci, la box se montre réactive et efficace. Quelques changement par rapport au modèle simple accu :

  • Un accès aux statistiques à été ajouté et permet de connaitre son nombre de puffs ainsi que la durée de vapotage.
  • La box monte jusqu’à 200 W (avec un incrément de 0,5 W).

Facile à utiliser, il ne faut que quelques minutes pour maîtriser les réglages.

Les doigts secs

Le côté pénible avec les boxs BF, c’est souvent l’usage même du BF. Au remplissage, après avoir retiré la bouteille, il est courant que ça coule de partout à la moindre pression, sans évoquer le (périlleux) moment de la remise en place de la bouteille… Bien sûr, chacun, a plus ou moins de talent dans cet exercice.

Avec la Topside, c’est terminé ! La box est fournie avec deux bouteille souples enchâssées dans un corps en plastique rigide. On y retrouve discrètement le logo de la box, un grand “T”. Une bouteille est blanche transparente, l’autre noire transparente, au choix donc selon son setup.

Une bouteille est montée d’origine sur la box, la seconde sert à transporter une réserve de 10 ml puisque fournie avec un bouchon étanche. C’est un excellent point, et cela évite les pannes sèches !

Les bouteilles se retirent de leur cage en plastique en retirant deux vis BTR de part et d’autre pour un nettoyage complet. Dans le packaging, deux vis supplémentaires sont fournies, au cas où.

Alors comment ça marche cette histoire ? C’est assez simple : le logement à accus est séparé du logement de la bouteille. Tout le long de ce dernier une glissière permet de placer la fiole. Il n’y a qu’un sens possible, impossible de se tromper ! Une fois en butée, il suffit de refermer la trappe à accus et l’ensemble tient parfaitement. OK, c’est cool mais si je veux remplir la bouteille, je dois ouvrir la trappe à accus… qui vont lamentablement tomber par terre… He bien non, justement !

On ne sort plus sa réserve d’e-liquide pour remplir. On dévisse simplement le bouchon de la fiole. Monté sur ressort, il se retire très facilement…

… et on a accès à deux haricots de remplissage. Rien de plus simple, il suffit de verser son e-liquide préféré et le tour est joué. Les ouvertures sont suffisamment importantes pour accepter n’importe quel type de flacon.

Pas mal, pas mal, tout ça… mais le bouchon que l’on vient de dévisser, il faut bien le mettre quelque part… Et si je dois remplir ma bouteille quand je suis en balade, et bien je m’en plein les doigts… Toujours pas !

Sur la trappe à accus, juste en dessous de la bouteille de squonk, une zone est aimantée pour faire tenir le bouchon. Il fallait y penser, c’est efficace, l’aimant retient suffisamment le bouchon sans pour autant se montrer trop résistant.

Trappe à accus perfectible

Pour accéder aux logement à accus et à la bouteille de squonk, la trappe présente quelques reliefs pour plus de facilité. Aucune difficulté pour l’ouvrir !

Autant pour ouvrir la trappe, c’est simple, autant pour la fermer, il faut être plus précis.

Lorsqu’on ouvre cette trappe, elle présente du jeu. Rien de dramatique, lors de mes différents tests, elle n’a pas montré de fragilité ou d’ouverture inopinée. Mais, une fois les accus insérés, il est nécessaire d’être bien en face de la partie réceptrice pour refermer complètement la trappe. Il faut parfois s’y reprendre à plusieurs reprises.

La Topside Dual SE et le dripper Axial de Unicorn Vapes Inc.

En résumé

On aime

  • Système de squonk
  • Menus simples
  • Electronique efficace
  • Bouteille de transport

On n’aime pas

  • Trappe à accus perfectible

Conclusion

4,8 /5

La Topside Dual SE de Dovpo est un excellent choix en terme d'autonomie grâce aux deux accus 18650. Elle vient logiquement compléter la gamme du fabricant chinois après le modèle simple accu pour les vapoteurs qui apprécient la vape au-delà de 90 W. Pratique, simple d'utilisation, elle permet un usage du squonk facilité. Hormis sa trappe à accus qui reste perfectible, c'est une box à conseiller

Le Topside Dual SE en images