Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » MODs » Test : SX Mini Classe G – Yihi

Test : SX Mini Classe G – Yihi

SX Mini Classe G, la box chinoise emblématique au tarif très élevé qui persiste et signe avec un chipset toujours aussi performant et un accu de plus. Alors j’achète ou pas ?

Une vape parfaite avec cette box double accu plutôt pour les initiés 

Il y a tout juste 2 ans je testais et donnais 5 étoiles à la SX Mini M Class après un coup de cœur qui s’est confirmé au fil du temps car ma SX Mini M Class est toujours aussi performante 2 ans plus tard malgré un revêtement qui a assurément mal vieilli. Je vous présente donc ici le nouveau fer de lance fabriqué par Yihi et dessiné par Monsieur ZJ Chen : la Classe G.

Pour ceux qui n’arrivent plus à s’y retrouver dans la profusion des box actuelles, cette SX Mini Classe G représente la nouvelle version de la très fameuse SX Mini Class M et suivantes qui utilisent toutes des évolutions du très bon chipset SX de Yihi que j’avais découvert il y a bien longtemps avec feu le Seven 30. Un excellent gros mod en 30 mm que j’avais adoré en grande partie pour son excellente puce SX 330 que je qualifiais déjà de conçurent direct à Provari et à Pipeline en ce qui concernait la qualité de la vape. Je n’avais pas tort et c’est d’ailleurs toujours le cas même si depuis nous avons malheureusement enterré Provari.

Son prix franchement élevé place cette SX mini Classe G, équipée du dernier chipset SX550 J pour joule, dans la même cour. La question récurrente sera donc de savoir si il est cohérent en 2017 de dépenser plus de 200 euros dans cette fabrication chinoise.

La SX Mini garde cette lettre J et son mode joule qui ne fait à mon avis que compliquer artificiellement un débat déjà techniquement ardu entre réglages de température et ses différents types de fils et réglages de la puissance, d’autant plus qu’elle vous permet, comme Asmodus par exemple, de construire vos courbes de puissance comme bon vous semble.

Comme pour les précédentes versions, la question de la qualité de fabrication restera au centre des préoccupations car à ce prix là on ne devrait rien pardonner. Et entre nous c’était clairement le tendon d’Achille de ces SX mini qui étaient encore très loin d’une qualité Dicodes/Pipeline par exemple. Cette Classe G fera-t-elle mieux ?

Le contrôle de température bien présent s’étend à tous les types de fil existants et à venir car on peut régler le coefficient de chauffe du métal choisi. Pour ma part, malgré de très fréquents essais avec à peu près tous les matériels existants, je suis toujours revenu au réglage de puissance. Ce n’est pas par refus de la complexité ou autres mais sincèrement par des raisons de qualité de vape. Je préfère gérer ma puissance moi-même et je n’ai jamais apprécié les ruptures d’énergie qui sont directement liées à cette fonction. Croyez-moi au bout de 4 ans de vape sans tabac, on sait très bien éviter les dry hit tout seul.

Reste à vous préciser que la SX Mini Classe G passe à 2 accus de 18650 et conserve donc un poids et une ergonomie directement liés à ces 2 sources d’énergie en 18650. C’est un fait, et c’est un choix que vous devrez faire en fonction de vos usages mais il est certain que cela limite sincèrement son caractère portable en all day. Par expérience mes doubles accus restent à la maison ou ils me servent en revanche tous les soirs avec un bon Corona ou autre double coil.

Il faudra tout de même s’interroger sur un investissement de plus de 200 € dans une fabrication chinoise dont l’historique a pu montrer de gros défauts de qualité de fabrication.

Une box double accu équipée d’un excellent chipset, voire le meilleur du moment, dont le menu et les usages gagneraient à être plus cohérent, malgré le précieux joystick.

Le packaging très correct protège bien l’ensemble. La box est fournie naturellement sans accu mais avec un câble USB type C d’excellente facture. Vous aurez le choix entre les différentes finitions dont la version cuir que je teste en ce moment.

Le câble USB Type C vous permettra d’enfourner la prise dans les 2 sens. Vous remarquerez l’élégant petit sac avec le logo dans lequel arrive votre matériel, ce n’est pas grand-chose mais c’est une attention somme toute bien classe dans ce monde de tatoués.

C’est une vraie box ergonomique du fait de sa forme assez ramassée et même si elle fait effectivement son poids (266 gr avec les accus) elle ne pèse au final qu’un gramme de plus que la SX Mini Class M. Le qualificatif de Mini n’est toujours pas de mise ici mais elle est dans les standards des box double accu. Par comparaison mon Asmodus minikin v2 pèse 254 grammes. 

Son épaisseur de 32.5 mm est assez large pour accepter tous reconstructibles y compris les atos de 30 mm. Cette plus grande épaisseur lui permet de conserver une largeur acceptable de 46 mm pour toutes les mains. La box se positionne assez naturellement en long et c’est donc le pouce qui vient se poser sur un fire assez large.

En termes de simplicité, le remplacement des accus est un peu moins facile que sur une box à trappe magnétique type Asmodus mais reste très acceptable. La trappe à accus est un peu dure au départ, en particulier à la re-fermeture où vous devrez appuyer sur le petit ergo pour la refermer simplement, en effet le bouton de fermeture est peu pratique car peu ergonomique. L’essentiel reste que les accus sont parfaitement sécurisés et immobilisés. Quoi qu’il en soit c’est un progrès par rapport au capuchon à vis de la SX Mini Class M, une amélioration à noter.

Pour continuer dans les choses qui se sont affinées on peut ici parler du joystick. Il permet d’accéder rapidement aux réglages et de se déplacer facilement dans le menu auquel on accède par 5 clics successifs sur le Fire. La manipulation de cet ergo est facile et naturelle à l’inverse de l’accès aux préréglages qui ne l’est pas du tout.

Pour finir touchons un mot du Fire dont l’emplacement pourra faire peur à certains mais dont l’usage est parfaitement adapté à la forme de cette box. Ce fire métallique à 6 pans est très agréable à l’usage grâce à son silence et l’effort de pression de déclenchement acceptable. En revanche je déplore quelques miss fire un poil pénible et je ne saurais dire si cela vient d’un défaut de ma part ou d’un défaut de hardware… à voir dans le temps.

Cette Class G possède naturellement une prise USB bien positionnée en bas et de type C qui supportera une charge à 2 A donc plus rapide. La chose qui m’étonne un peu est que la box ne supporte pas le passthrough ce qui peut parfois être gênant. C’est sans doute un bug à corriger lors d’une prochaine mise à jour du chipset.

Une qualité globale de fabrication en progrès mais encore en deçà des références Dicodes/Pipeline et un design typé industriel et mécanique.

L’assemblage global reste tout de même de bonne facture en particulier le pas de vis 510 et le connecteur entouré de ce qui semble être un excellent isolant. Les boutons sont parfaitement intégrés au châssis et mon revêtement en cuir est class et très agréable au toucher. Reste à savoir si le collage de cette affaire va tenir dans le temps. Le cuir a l’atout indéniable de ne retenir aucune trace de doigt et de permettre un grip appréciable surtout dès qu’il commence à faire plus de 25 degrés. 

Pour ce qui est de l’écran TFT IPS imposant et carré de 2.5 cm de côté, il est parfaitement lisible et très bien éclairé et sa position sur le coté de la box le rend parfait à l’usage que vous soyez gaucher ou droitier. Bien évidemment la luminosité reste réglable jusqu’à l’extinction complète via une pression vers le haut du joystick. Notez qu’en dessous de « 3 » l’éclairage du logo SX Mini de l’autre face s’éteint et c’est une bonne chose depuis la dernière actualisation du chipset en 2017.

Vous noterez aussi le soin tout particulier apporté à la trappe et aux contacteurs sur ressorts. A cet égard les contacteurs à l’intérieur de la box sont eux aussi sur ressort ce qui permet certainement un plus grand débattement. Un autre ressort permet de garder cette trappe en position ouverte lorsque vous changez d’accus.

Pour conclure sur l’aspect général, le design vous plaira ou pas mais il est certain qu’il ne laisse personne indifférent. Les vis torx apparentes, le gros plateau, le joystick et le fire à 6 pans restent dans une même identité de design et de sens ; et pour le coup moi ça me plait bien et ce d’autant qu’en réalité elle est franchement presque plus agréable qu’en photo.

Revue Technique

Les caractéristiques de la SX MINI classe G sont les suivantes :

  • 1 switch six pans en métal et 1 joystick de réglage en bas de l’écran
  • Dimensions (L – l – h) : 92 – 45 – 32 mm
  • Poids : 266 g (avec accu) soit 1 gr de plus que le class M
  • Connectique : 510 su ressort
  • Matière : Zinc / Aluminium et revêtement par sticker
  • Type de batterie non fournie : 18650
  • Résistances compatibles : 0.005 à 3 Ohms (0.05 à 1 ohm en joule mode)
  • Watt : jusqu’à 200 watts
  • Chipset : SX550J by yihi
  • Ecran : TFT IPS
  • Fond d’écran modifiable
  • Style d’affichage modifiable (2 versions)
  • Rotation droite, gauche et mode auto
  • Bluetooth
  • Informations écran mode power : Puissance de sortie sélectionnée (en Watts), joules, Résistance utilisée (en Ω), mode utilisé, mémoire utilisée et niveau de batterie (Jauge), type de configuration choisie, tension de sortie et d’entrée
  • Couleurs disponibles : carbone, alu, cuir
  • Anti dry burning en mode joule
  • Température en mode joule de 100 à 300 degré C
  • Garantie : 1 an (constructeur) sauf le joystick (3 mois)
  • Mode d’emploi en anglais
  • 9 modes d’utilisation : Powerful+, Powerful, Standard, Soft, Eco et SXi-Q-S1 à S5.
  • 5 configurations générales
  • 5 mémoires préréglables accessibles directement par joystick
  • Mode Sxi-Q control system
  • Régulateur et boosteur
  • Chipset upgradable via internet
  • Contrôle de la box via Bluetooth ou par ordinateur via le logiciel ou l’application beta SXI
  • Langage du menu de la box en français (9 langages disponibles)
  • Sécurité : Polarité, court-circuit, basse résistance, batterie basse, contrôle température de fonctionnement du chipset, détection des problèmes de résistances.

Une qualité et une réactivité de vape extraordinaires et versatiles qui sont toujours à mon sens une des meilleures au monde.

Ce SX 550 J est pour moi à ce jour le meilleur chipset du moment et sincèrement j’ai largement utilisé les concurrents pour vous assurer que c’est un chipset, qui une fois correctement réglé en fonction de vos usages et surtout de vos différents atomiseurs, est ultra réactif et désormais assez puissant pour assumer tous les styles de vape et de fils résistifs. Je n’ai pas rencontré de problème spécifique sur le précédent SX350 à l’inverse du SX330 qui avait cramé.

Le seul point noir qui vient gâcher la fête est le menu. Sa cohérence n’est franchement pas à la hauteur de cette puce. Vous verrez à l’usage que dans un premier temps les fonctions attribuées au joystick ne sont pas intuitives mais alors si peu que j’ai sincèrement été obligé de revenir au mode d’emploi afin de saisir progressivement toutes les possibilités offertes dont certaines, il faut le savoir, nécessitent de passer par le logiciel de l’ordinateur.

Dans cet écran aux allures de menu d’un restaurant chinois, il faut bien saisir la distinction entre les 5 modes, les 5 configurations et les 9 types de vape offerts qui correspondent en fait à des préréglages de ce que vous pourrez faire dans les réglages des puissances SXI-Q que vous atteignez assez facilement en poussant à droite le joystick. Les 4 préréglages qui existaient déjà avant sur la SX mini class M suffisaient déjà amplement mais bon certains pourront y trouver un moyen de s’y détendre.

Petits éclaircissements pour vaper rapidement et simplement.

Comme pour chaque SX mini, vous avez accès à 5 modes de vape distincts en sélectionnant l’une des mémoires M1 à M5, mémoires préalablement réglées en tâtonnant un peu. Elles sont accessibles avec le joystick par une simple poussée vers la droite et seulement vers la droite. Plusieurs poussées successives vous font passer du mode 1 à 5.

Pour ma part je m’en sers pour prérégler puissance ou température selon les atomiseurs utilisés. Si jamais vous avez besoin de baisser ou d’augmenter la puissance, il vous suffit alors de cliquer une seule fois sur le joystick ce qui met en rouge la valeur à régler. Ensuite il vous suffit de monter pour augmenter et aller vers le bas pour baisser. Pour sélectionner votre valeur il faut alors appuyer sur le fire. Pas très logique, à chaque fois, au départ je cliquais sur le joystick et bien non, erreur malheur, car là vous faites défiler les différents réglages en joules et degrés …

Vient ensuite le choix du mode de vape que vous souhaitez et qui varie les courbes de puissance ou de température en fonction du choix, selon vos envies du moment. Ces choix ne font pas varier la puissance que vous avez choisie mais la façon d’y parvenir en partant de plus fort (power et power plus) et qui agira comme un booster ; ou alors en partant du moins fort (Eco et soft) pour monter progressivement, ou encore pour économiser de l’énergie car la fonction Eco protège la durée de vie des accus. Ces choix sont accessibles simplement par une poussée vers la gauche sur le joystick. Et comme précédemment il faut faire dérouler tous les modes en poussant toujours à gauche et sélectionner en revenant sur le fire.

Ces deux fonctions distinctes accessibles très rapidement suffisent déjà à assurer pas mal de possibilités différentes et sincèrement presque déjà suffisantes pour 90 % de vapoteurs. Dans ces types de vape vous pourrez régler à votre guise les 5 sous-modes intitulés SXi-Q- S1 à S5 mais passage obligé par un ordinateur (ou un mobile) et le logiciel maison un peu désuet SXI.

Mini guide pour l’installation des applications SXi car là encore ce n’est pas des plus intuitifs.

Pour l’ordinateur, vous devez donc télécharger l’application SXi-Q que vous trouverez facilement sur le site de Yihi mentionné ci-dessous.

Ensuite il vous faudra naturellement passer par une upgrade de votre Class G afin de monter la dernière version du firmware qui corrige quelques bugs. Pour se faire, vous devrez télécharger la dernière version de ce firmware que vous trouverez facilement sur le site. La mise à jour de votre box doit se faire hors atomiseur sinon rien ne fonctionne.

Enfin petit bug sur la mienne la connexion ne marche pas avec le câble usb positionné logo vers le haut si je la retourne comme cela, c’est possible avec le type C je n’ai plus de détection. A corriger les gars !

Ensuite vous accéder au menu d’un logiciel qui est malheureusement assez mal foutu et qui rend chaque réglages imprécis.

En effet les curseurs de réglage ne sont pas précis rendant de fait ces réglages plus faciles directement sur la box. Bref à refaire messieurs !

La vraie raison de s’embêter avec ce logiciel c’est l’accès aux réglages SXi-Q et aux 5 modes de configuration « C1 à C5 » afin de faire vos courbes de puissance personnelles ou de choisir l’essentiel des réglages. En effet ces réglages ne sont pas accessibles sur la box, un comble compte-tenu de la taille de l’écran qui permettrait facilement un bout de menu comme sur l’Asmodus Minikin V2 par exemple.

J’en ai préparé une spécifique pour mon Coronna. Je le mets, je sélectionne ma M2 et il se positionne directement sur le mode SXi-S-S1 réglé comme ci-contre.

Pour faire simple utilisez la configuration 1 pour une utilisation via la puissance, la configuration 2 pour une utilisation via la température. Quant au mode By-pass il est directement accessible via une pression prolongée vers le bas de votre joystick de 5 secondes.

Pour le téléphone via Bluetooth, c’est à mon sens une réelle perte de temps et ce d’autant que la connexion avec le téléphone se perd tout le temps et que l’appareillage est une vraie tannée et que sur le téléphone vous ne pouvez pas non plus régler les fameux modes SXI-Q. De plus vous n’avez pas tout le menu de la box sur votre téléphone ce que je trouve consternant. Bref un gadget inutile à mon sens ou alors une version beta bien bête.

Quitte à se faire mal, choisissez la version ordinateur beaucoup plus stable bien que totalement non aboutie.

Pour en venir à l’utilisation et aux réglages possibles avec cette box, c’est soit très simple soit très compliqué et pénible quand vous commencez à vouloir comprendre le pourquoi du comment mais une chose est certaine, c’est qu’elle est utilisable simplement et facilement après une période d’adaptation du fonctionnement du joystick. Au-delà en fouillant partout vous êtes certains de trouver votre vape idéale mais pour le coup il faut vraiment être précis et somme toute assez spécialiste de la question.

Le Menu de la box elle-même est complet mais pas exhaustif, dommage à ce tarif.

Au quotidien, l’utilisation de ce menu est simple car il suffit de cliquer 5 fois sur le fire pour accéder aux réglages. Vous pouvez choisir votre fond d’écran et entre deux dispositions des informations sur l’écran. Le mode montre est très beau mais assez illisible, dommage. J’aurais aimé pourvoir changer l’affreuse couleur verte du menu mais ce n’est pas possible.

Pour le verrouillage c’est avec 3 clics que laisseront apparaitre une horloge numérique ou analogique selon vos souhaits. Ce n’est pas mal mais depuis la mise à jour de mon firmware je n’arrive plus à la mettre à jour, encore dommage et sans doute encore un bug à régler. Les « Yihi-man » va falloir se mettre au boulot car à plus de 200 euros je n’ai plus la patience de ces approximations.

Vous avez au final 3 familles de vape différentes selon que vous choisissez le mode power, température ou joule. Le mode température marche bien certes mais je ne l’utilise sincèrement pas du tout au quotidien pour les raisons citées plus haut. Vous pourrez  choisir une température de 100 à 300 degrés C. L’utilisation de ce mode est simple et assez performant et vous avez même une compensation de température selon que vous vous trouvez dans un endroit chaud ou froid et cette valeur aura son importance car il n’y pas de calibration automatique. Enfin et comme chez Dicodes vous pourrez rentrer n’importe quel coefficient de chauffe et donc par conséquent utiliser tous les fils du marché. Tout cela n’est pas nouveau et pour plus de précision sur le mode température je vous renvoie à mes articles sur les PRO2 ou PRO3.

Un dernier point sur la gestion des 2 accus qui sont évidemment séparés. J’ai constaté une autonomie relativement normale avec ces deux accus qui tiennent en gros de 9h à 17h soit une moyenne de 8 heures cohérente avec les usages de mon Pro3. Elle est moins gourmande que mon Asmodus par exemple de près de 1/3 mais un poil plus que mon PRO3 avec 2 accus successifs.

En résumé

Points positifs :

  • Excellent chipset SX 550 J de yihi, toujours le meilleur selon moi
  • Excellent écran TFT IPS lisible et complet
  • Usb type C et recharge à 2A
  • Ergonomie tout à fait acceptable pour une double accu
  • Vape parfaite et évolutive à tous styles de vapoteurs
  • Puissance confortable jusqu’à 200 watts
  • Accu de 18650 remplaçable
  • Bonne finition d’ensemble
  • Connectivité 510 sur ressort
  • Recharge par Usb sur le côté de la box
  • Acceptation des résistances de tout ordre
  • Changement d’accus via une trappe bien étudiée

Points négatifs :

  • Pas de passthrough possible
  • Menu et réglages non intuitifs et de couleur verte affreuse et non modifiable
  • Complexité de compréhension du réglage des 5 configurations
  • Nécessité de l’ordinateur ou du téléphone pour accéder à certains réglages
  • Bluetooth instable
  • Durabilité dans le temps des revêtements sticker et peinture ?
  • Poids non négligeable
  • Période d’adaption au fonctionnement et rôle du joystick
  • Quelques missfire
  • Prix trop élevé au regard de la concurrence

Conclusion

Notre note : 4,5/5. j’achète pour l’extraordinaire qualité de vape !
Vape parfaite et ergonomie maitrisée pour une box double accu mais son tarif pas toujours justifié et ses menus parfois totalement incohérents pourront vous faire fuir et lui coute sa 5eme étoile. Mais si vous cherchez la meilleure qualité de vape et que vous êtes bien calés en reconstructibles et geek comme moi ne passez pas à côté, c’est à mon sens le meilleur choix en mai 2017.

Il reste que pour débourser ce prix-là il vous faudra bien réfléchir à vos usages personnels en la considérent comme une excellente box customisée. Autant je la conseillerais à 100% à des vapeurs confirmés autant je la déconseillerai à des novices. A cet égard pour les novices désirant un produit plus simple je vous conseille la lecture de mon test sur l’excellent Asmodus Minikin V2.

La box SX Mini Classe G de Yihi en images

Pour aller plus loin

Voici d’autres modèles de box pour comparer ou qui pourraient vous intéresser double accus 18650.

 

Name of Reviewed Item: SX Mini Classe G - Yihi Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/06/sx-mini-classe-g-une.jpg Review Author:Review Date: