Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Swag PX80 – Vaporesso

Test : Swag PX80 – Vaporesso

  • Par , le 28/01/2021 à 18h11
    Annonce
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Le Swag PX80 de Vaporesso est un pod mod au design original et au système de fixation de résistance novateur. Ce pod fonctionne avec un accu au format 18650 et peut délivrer jusqu’à 80 W. Ses cartouches sont de bonne facture et délivrent une vapeur agréable.

Entre pod et box

Le Swag PX80 est un pod mod plutôt original. Sa forme globale s’inspire d’une box, tandis que son réservoir s’apparente à un système propriétaire de plus en plus courant. Le mod fonctionne avec un accu au format 18650 et peut délivrer 80 W.

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod99,7 x 47,9 x 25,1 mm
Poids du pod125 g
ChargeUSB-C, charge externe
Plages d'utilisation32 à 60 W
Capacité du réservoir4 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi

Joli design

Un côté du corps du mod est habillé d’un revêtement de type simili-cuir. C’est bien fait, assez réaliste dans l’effet reproduit. Sous les doigts, on ressent un côté moelleux assez agréable.

De l’autre côté, c’est un changement radical de style. Sous une plaquette en résine transparente, un effet fibre de carbone se dessine et donne un look un peu plus racé à l’ensemble. Une fois encore, c’est bien réalisé et le sticker est protégé.

Sous la box, trois trous sont présents. Ils ont plus un rôle pour le refroidissement du chipset qu’une fonction de dégazage. Le logement de la batterie est situé sur le côté et ne laisse pas entrevoir de ventilation suffisante ni en son fond, ni sur sa partie supérieure pour envisager sereinement un dégazage en toute sécurité. C’est dommage !

Sur la tranche du Swag PX80, on trouve le bouton de déclenchement situé en haut, deux boutons de réglages et un port USB-C pour une recharge éventuelle ou une mise à jour du chipset. L’intégration est bonne. Les boutons ne souffrent d’aucun cliquetis parasite et de jeu désagréable. L’appui sur le fire se fait facilement avec le pouce ou l’index selon les préférences individuelles.

Ce qui surprend à l’ouverture de la boîte, c’est que le mod ne présente pas d’écran. Mais en étant attentif, on distingue qu’une petite zone rectangulaire un peu plus claire que le reste du sticker carbone. C’est à cet endroit que l’écran se trouve. C’est très bien réalisé, lorsque que l’écran est éteint, il se confond avec le décor carbone. À moins d’exposer le mod à une forte source de lumière, l’écran devient complètement invisible. C’est un bon point qui participe au design de l’ensemble. La base du mod est peu large et cela nuit à la stabilité du setup qui a tendance à basculer facilement.

Lorsque l’écran est allumé, les informations essentielles sont parfaitement lisibles malgré qu’il soit en retrait et sous l’effet décoratif. La puissance affichée est nette. Le Swag PX80 dispose d’un mode wattage variable, voltage variable, d’un menu smart qui propose et ajuste une valeur de vapotage idéale selon la résistance. En bonus, il est possible de modifier la couleur d’affichage parmi trois coloris.

Nouveau système pour la résistance

Le système de réglage du flux d’air s’ajuste réservoir en place. La cartouche tourne dans son logement pour ouvrir et fermer deux larges ouvertures en vis-à-vis. Malgré la rotation possible, la cartouche tient toujours en place et plaque parfaitement à la partie réceptrice. Les arrivées d’air sont importantes mais les résistances fournies ont besoin de beaucoup d’air pour suivre la cadence, nous y reviendrons.

On accède au logement à accu en dévissant un bouchon moleté sur toute sa circonférence. Les gravures sont nettes et sans reproche et facilitent la préhension. Il en va de même pour le filetage qui est impeccable. On peut visser et dévisser le bouchon sans la moindre accroche. C’est un bon point.

La cartouche est maintenue dans son emplacement par quatre aimants qui font parfaitement leur office. Le réservoir s’enfonce suffisamment dans la partie réceptrice pour ne pas avoir tendance à basculer de lui même ou au moindre appui. La cartouche a une contenance de 4 ml de liquide. C’est dans la moyenne des produits concurrents.

L’originalité du Swag PX80 réside dans son réservoir et son système de fixation de la résistance. Sur le haut de la cartouche (le top cap), un verrou est présent. Lorsque l’on souhaite introduire la résistance, il suffit de l’enfoncer dans son logement situé en dessous du réservoir. La résistance fait remonter l’embout buccal (le drip tip). En tournant sur le logo du cadenas fermé, on verrouille l’éjection de la résistance. C’est le drip tip qui tourne dans son logement pour verrouiller ou déverrouiller le système. C’est efficace, rien à dire, bien que la retenue dans la rotation de l’embout buccal manque un peu de résistance.

Quand on veut changer sa résistance, on place la petite flèche sur le cadenas ouvert et on appuie sur le drip tip. La résistance peut, alors, être changée. À l’usage, ce système est efficace.

Le remplissage s’effectue par le bas en soulevant une membrane en silicone souple. Le trou de remplissage est de taille correcte et accepte la plupart des embouts de flacon. Les plus gros embouts sont à proscrire. La cartouche est suffisamment transparente pour visualiser le niveau de liquide à tout moment.

Le Swag PX80 est fourni avec deux résistances GTX. La GTX 0,2 ohm en mesh pour une plage d’utilisation entre 45 à 60 W et la GTX 0,3 ohm, en mesh également à utiliser entre 32 et 45 W. Du côté de la vape, ces deux résistances sont prévues pour de l’inhalation directe (directement dans les poumons). La GTX 0,3 ohm s’est montrée, lors de nos tests, plus performante que celle en 0,2 ohm. Les saveurs sont très correctes et la production de vapeur conséquente. Sur la résistance à 0,2 ohm, les saveurs, malgré de nombreuses variations dans le réglage du flux d’air, sont plus diffuses et moins denses, surtout sur des saveurs gourmandes. Cela n’en fait pas pour autant un mauvais modèle, mais la 0,3 ohm parait plus cohérente avec un accu au format 18650 et une valeur d’utilisation plus raisonnable. L’avantage est l’offre de résistances GTX du fabricant  qui couvre une large palette d’utilisation. Nous n’avons pas constaté de suintement lors de nos essais, si ce n’est en fin de vie de la résistance, ce qui est relativement classique sur ce type de produit.

En résumé

On aime

  • Design
  • Système de fixation des résistances
  • Saveurs agréables
  • Format d'accu
  • Finitions

On n’aime pas

  • Pas de trou de dégazage réels
  • Stabilité du mod

Conclusion

4,1 /5

Le Swag X80 de Vaporesso est un pod mod agréable et facile à utiliser. Son système de fixation des résistances et original et efficace. Les menus sont réduits au plus simple et ne posent aucune difficulté. La vapeur produit est de qualité, même si une résistance est un peu plus performante. On regrette tout de même l'absence de trous de dégazage sous l'accu et un manque de stabilité lorsque le pod est posé.

Le Swag PX80 en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.