Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : S8 Pod – Smoant

Test : S8 Pod – Smoant

  • Par , le 15/06/2018 à 12h00
    Annonce

Comme son nom l’indique clairement, le S8 est un pod , vapoteuse à l’utilisation simplifiée, qui au-delà de sa forme originale produit sans effort une vape de qualité en inhalation indirecte

Il n’y a pas plus simple

Le S8 est un véritable pod, c’est-à-dire une cigarette électronique qui simplifie au maximum la vie du vapoteur, débutant ou non. Côté esthétique, il existe bien sûr en plusieurs finitions, des plus discrètes au plus flashy.

Il est composé de 2 pièces : à gauche le corps qui renferme la batterie et l’électronique nécessaire, à droite un réservoir, qui contient l’atomiseur et 2 ml de liquide.

Assemblé, ça donne cette toute petite chose en forme de galet, il serait d’ailleurs remarquable pour faire un concours de ricochets. Il se range facilement et ne pèse pas lourd : 70 g

Sa prise en main est agréable. Et pour vaper, c’est facile : il suffit d’aspirer une bouffée sur son embout, constitué par le haut du réservoir. Il se déclenche tout seul, pas besoin d’appuyer sur un bouton, tout est automatique. Par ailleurs, je n’ai eu aucune fuite, les réservoirs semblent fiables sur ce point.

Il peut paraître curieux de proposer une forme pareille pour la porter la bouche : on est plus proche du saxophone que de la clope. Pourtant, ça marche, ça marche même très bien sur ce pod, Smoant ayant bien étudié sa forme, qui permet spontanément de vaper en inhalation indirecte.

La vape MTL est de qualité

Les premiers temps, comme il est symétrique, je me suis régulièrement trompé de côté pour vaper. On s’y fait vite. Surtout, la vape est très agréable pour ceux qui pratiquent l’inhalation indirecte (celle de la clope) : on aspire dans la bouche, puis on inhale. Les saveurs sont très bien restituées, à un niveau surprenant pour ce genre de vapoteuse. La production de vapeur est assez faible, équivalente à la fumée d’une cigarette, et c’est bien suffisant, ne serait-ce que pour vaper discrètement en société. Il convient donc d’utiliser des liquides suffisamment doser en nicotine, au moins 12 mg, voire 18 mg, en particulier si on vient de se mettre à la vape. Il est aussi possible de vaper des liquides dosés en sels de nicotine, si l’on ne supporte pas le hit important des taux élevés de nicotine classique.

Le taux de nicotine est aussi important pour gérer l’autonomie de la batterie. C’est le point faible des pods, leur taille réduite imposant de petites batteries. Celle-ci tiendra une demi-journée en vapotant modérément. Elle peut être rechargée via son câble USB et un PC ou un chargeur de téléphone, tout en continuant à vaper. Il faut entre 30 et 40 mn pour la charger complètement.

Une bonne vapoteuse, sous conditions

Bref, c’est un bon outil de vape pour qui cherche la discrétion et la simplicité, mais il faut gérer sa faible autonomie. Ce n’est pas réellement un défaut, c’est une caractéristique de tous les petites vapoteuses, on ne peut pas mettre une grosse pile dans une si petite chose.
Même en ne vapant que pendant de courtes poses, il ne tiendra pas une journée de travail, il faut donc pouvoir le recharger, ou plus probablement avoir une deuxième vapoteuse.
Notons au passage que la vape pendant la recharge est plus serrée. Pourquoi ? Parce l’air entre dans le pod par la prise USB : quand on branche le câble, on réduit le flux.

Pour ma part, je l’ai utilisé dans des moments particuliers : le matin (j’aime vaper en MTL le matin, avec des taux de nicotine forts, une habitude probablement héritée de ma période tabagique), ou en allant faire des courses, voire au ciné (mais chut, ça reste entre nous !). J’ai tenté une longue journée avec lui exclusivement, il m’a fallu le recharger 6 fois pour vaper un peu plus de 2 réservoirs. CQFD.

Le S8 est présenté dans une solide boite en carton, accompagné d’un câble usb pour sa recharge, et d’un fiole à embout fin et un mode d’emploi succinct. Un deuxième réservoir aurait été bienvenu.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du S8 Pod de Smoant

Type de matériel kit débutant
Dimensions mod 86,6 mm sur 48 sur 12,8
Batterie 370 mAh
Charge USB
Résistances 1,3 ohm
Poids du kit 72 g
Capacité du réservoir 2 ml

Petites observations techniques

Certains pods ne fonctionnent qu’avec des cartouches que l’on jette lorsqu’elles sont vides : c’est encore plus simple, mais contraignant puisqu’on ne peut alors utiliser que les liquides proposés par le fabricant, et plus coûteux. Smoant a choisi une autre voie : son réservoir peut être rempli du liquide que l’on souhaite.

On distingue la prise USB, sur la tranche du pod, à gauche.

Pour remplir le réservoir, il suffit de tirer sur le petit bouchon en silicone, puis de glisser l’embout d’une fiole. Le trou est suffisamment large pour utiliser les fioles de 10 ml courantes, mais pas assez pour les pipettes et les embouts larges, d’où la présence de la fiole dans la boite. Il faudra régulièrement changer ce réservoir (pour un peu moins de 5 €), puisque c’est le seul moyen de changer la résistance, dont la durée de vie n’est pas infinie. Il est difficile d’estimer cette durée, elle dépend à la fois de la fréquence de vape est des liquides que l’on utilise. Les liquides très sucrés, ou les saveurs tabacs par exemple, encrassent les résistances plus vite que les autres. Avec des liquides peu encrassant, je suis à l’équivalent de 10 jours d’usage, et la résistance ne montre pas du signe d’épuisement.

Pour ceux qui comme moi veulent savoir qu’elles sont les caractéristiques techniques de leur machine à vapeur, en voici les éléments : l’atomiseur est intégré dans le réservoir et ne peut pas être changé. Il est constitué d’un bobine et d’une mèche en coton, comme sur les atomiseurs classiques. La résistance est probablement en Kanthal, pour une valeur de 1,3 ohm. La batterie délivre une tension de 3,3 à 3,4 V, sa capacité est de 370 mAh. La puissance de vape se situe donc autour de 8 W, ce qui est tout à fait approprié pour la vape en inhalation directe.

En résumé

On aime

  • La simplicité
  • Le design en galet
  • La qualité des saveurs
  • Le déclenchement fiable

On n’aime pas

  • La faible autonomie, propre à tous les pods

Conclusion

4,5 /5
 

Le S8 Pod de Smoant procure une vape de qualité, c’est indéniable, et il le fait avec une fiabilité et une simplicité d’usage exemplaire. Mais il est difficile de le recommander comme seul équipement pour commencer la vape : comme tous les pods, son autonomie est trop faible pour tenir une journée, à moins de ne vapoter que rarement, ou d’avoir la possibilité de le recharger toutes les 2 heures.

 

Le S8 Pod de Smoant en images

Les derniers articles sur la marque Smoant

Test : Charon TC 218 – Smoant

  • Publié le 23/06/2017

Smoant est une filiale du fabricant Cloupor qui semble désormais voler de ses propres ailes. La box Charon existe en deux versions : la Charon Adjustable 218 à voltage variable sans …

Mais aussi :

  • Posts not found

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: S8 pod de Smoant Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/06/S8.Vig-1.jpg Review Author:Review Date: