Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Box & Mods » Test : Riva 200 – Dovpo

Test : Riva 200 – Dovpo

  • Par , le 7/12/2021 à 10h58
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • Le Petit Vapoteur
  • Dlice

Fort du succès de son premier modèle équipé d’un chipset DNA, DOVPO revient en force avec la box Riva 200. Elle n’embarque plus l’électronique Evolv, ce qui a le mérite de la rendre beaucoup plus accessible tout en conservant un look et une ergonomie très agréable.

Un condensé d'efficacité.

Même si ses finitions ne sont pas parfaites la Riva 200 reste, tout de même, une box d’une très grande qualité. Elle embarque un chipset propriétaire qui ravira la plupart des vapoteurs par son efficacité et sa simplicité d’utilisation.

Caractéristiques techniques

Dimensions80 x 43 x 39,5 mm
Poids145.6 g
Format d'accus2 x 18650
ChargeUSB-C, charge externe
Puissance maximale200
Diamètre max. de l'atomiseur28
Modes disponiblesWatts, Volts, Contrôle température

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi

Sobre et racée

Le corps de la box est réalisé en alliage de zinc. La forme de la plateforme supérieure permet d’accueillir des atomiseurs d’un diamètre de 28 mm maximum. Cela lui confère une grande polyvalence pour le choix du matériel. Le connecteur 510 dépasse très légèrement de la box pour ne pas la rayer, le positionnement des vis de maintien est harmonieux.

Les finitions de la box ne sont malheureusement pas parfaites et le simili cuir laisse une impression un peu bas de gamme, c’est dommage !

Mais si on regarde la box dans son ensemble, l’esthétique reste plus que correcte. Pour une box double 18650,  elle est vraiment  compacte, sa prise en main est très agréable.

La partie supérieure de la façade est superbement dessinée. Le bouton fire tombe naturellement sous le pouce, son cliquetis est sourd et agréable.

La totalité de la façade est harmonieuse, le connecteur USB-C se fond parfaitement avec les 3 boutons de réglages qui eux aussi ont un cliquetis qui inspire la qualité.

La charnière et le système de verrouillage de la trappe d’accus sont irréprochables, leur tenue est parfaite avec ou sans accus et ne présentent aucun jeu. Le marquage de la polarité est clair même si l’on peut reprocher l’absence de marquage au fond du logement. Le seul défaut majeur réside dans le fait que la box ne possède pas de trous de dégazage.

Un chipset qui va à l'essentiel.

La box est équipée d’un écran TFT couleur de 0,96 pouces très lisible qui, au démarrage, donne les informations essentielles: le mode de vape, la charge des batteries, la puissance demandée, la valeur ohmique du montage, La tension et le courant que délivre le chipset en fonction du montage ainsi qu’un compteur de puff. 

Une pression longue sur le bouton du milieu permet de rentrer dans le menu du chipset. C’est ici que l’on pourra choisir entre les différents modes de vape que propose la box: puissance variable (power), tension variable (voltage), contrôle de température en NI, TI et SS.

On trouve aussi un sous menu Stats qui permet de réinitialiser le compteur de puff ainsi que la commande Bright dans laquelle on ajuste la luminosité de l’écran. On navigue dans ce menu avec les boutons “+” et “-”  et on valide son choix par le bouton central.

Quel que soit le mode choisi, la vape est agréable, le chipset réactif, et le contrôle de température fonctionne parfaitement. On peut juste noter le manque d’une fonction préheat qui peut s’avérer utile avec l’utilisation de certains matériels ainsi que le mode TCR pour le contrôle de température. On peut verrouiller la puissance par l’appui simultané sur le bouton ” -”  et select.

En résumé

On aime

  • Tenue de la trappe d'accus
  • Efficacité du chipset
  • Simplicité de navigation dans les menus
  • Ecran lumineux

On n’aime pas

  • Absence de trous de dégazage
  • Finition du simili cuir

Conclusion

4,3 /5

La Riva 200 est dans l'ensemble une très bonne box. Son chipset est simple d'utilisation sans fioriture et très réactif. Son diamètre de 28 mm permet d'accueillir un grand nombre d'atomiseurs présents sur le marché. On regrette juste l'absence de trous de dégazage et la qualité du simili cuir.

Le RIVA 200 en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.