Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Box & Mods » Test : Pumper 18 Squonk Mod – Asmodus

Test : Pumper 18 Squonk Mod – Asmodus

  • Par , le 25/07/2018 à 12h10
    Annonce

Asmodus décline sa gamme de box mécaniques et BF avec deux modèles de cette Pumper, les 18 et 21, alimentées respectivement par des accus 18650 et 21700. Leur ramage est aussi réussi que leur plumage en acier poli et bois stabilisé : on touche à la perfection.

Elle est remarquable

La Pumper 18, est issue du croisement entre deux box précédentes de la marque,  la Luna pour la forme générale, et la Spruzza pour le système de pompe. Elle se caractérise par trois éléments : un corps en bois stabilisé ovoïde, une pompe en lieu et place de la traditionnelle bouteille souple, et un chipset assurant la sécurité des vapoteurs, même si la box fonctionne en mode mécanique.

 

Il existe deux modèles de cette Pumper : la 18 accueille des accus 18650, c’est la plus petite et c’est le modèle testé ici. La 21 accepte des accus 20 et 21700, sa taille est logiquement plus importante. On pourra donc choisir en fonction de ses besoins entre plus d’autonomie et plus discrétion en main.

Finitions exemplaires

Le connecteur 510 est bien sûr percé pour laisser remonter le liquide, et monté sur ressort, permettant à tous les atomiseurs d’être affleurant jusqu’à un diamètre de 26 mm. Il est monté sur une platine en acier poli, très simple, et c’est heureux : une décoration aurait surchargé le dessin en s’ajoutant à celui du bois stabilisé. 

Le bouton de mise à feu est affleurant et légèrement convexe : c’est un contacteur électronique, il est doux et le pouce ou l’index le trouvent facilement. Le petit trou visible à droite juste sous la platine n’est pas un défaut provoqué par un ver friand de bois et de résine, mais le logement d’une petite LED qui nous renseigne sur l’état de l’accu.

Le bois stabilisé est superbe, et par nature unique pour chaque box. Il est complété par endroits par de la résine, ici un mélange de blanc, de bleu et de violet.

La semelle, faite du même acier que la platine supérieure, accueille les accès aux compartiments de l’accu et de la bouteille de squonk. À gauche la bague de serrage ajourée se visse avec facilité, et nous évitera toute question sur le dégazage éventuel d’un accu. A droite, un système à baïonnette permet de fixer la bouteille.

La pompe est fiable

Pour retirer la bouteille et la remplir, il suffit de tourner la bague d’un quart de tour, puis de la tirer ou de pousser sur la manette de squonk. L’ensemble du système est bien ajusté, et remarquablement étanche  : je n’ai eu aucune fuite et c’est bien la première fois que ça m’arrive avec une box BF.

La bouteille elle-même est rigide. Elle contient à la fois le liquide et la pompe, qu’il faut retirer avant de verser le liquide.

Pour être franc, j’étais jusqu’à ce test un peu sceptique sur la longévité d’un tel système à pompe. Je suis maintenant rassuré : sa qualité de fabrication est évidente et elle devrait pouvoir durer longtemps.

Une fois la bouteille remplie (pas complètement, il faut tenir compte du volume de la pompe), le système se révèle efficace et pratique : la pompe envoie moins de liquide en une pression que l’on ne le ferait avec une bouteille souple classique. Elle me semble envoyer 0,1 à 0,15 ml par pompage, ce qui surprend au départ quand on est habitué aux bouteilles souples, mais permet de doser plus facilement son alimentation.

Mécanique et sécurisée

Enfin, un petit chipset assure la sécurité de l’alimentation et nous renseigne sur l’état de la l’accus. Il protège par exemple contre les inversions de polarité, les courts circuits ou la surchauffe, et surtout il coupe l’alimentation au delà de 80 W et/ou 27 A. Par ailleurs, il ne laissera pas l’accu descendre en-deçà de 3,3 V. Asmodus n’indique pas à partir de quelle valeur de résistance son chipset considère l’atomiseur en court circuit, mais je pense que c’est à partir de 0,1 ohm : mon dripper MeshPro, monté en mesh de nichrome, passe à 0,11 ohm, mais pas à 0,10, valeur logique pour une box simple accu limitée à 80 W. Certains trouveront ces valeurs trop restrictives, mais elles me semblent bien calculées pour une box qui est plus destinée à un large public de vapoteurs qu’à des experts, qui se tourneront plus volontiers vers des modèles strictement mécaniques.

Revue technique

La box est livrée dans une jolie boite jaune et noire, qui contient la box… et c’est tout.
Aucune pièce n’est livrée en complément, ce qui montre probablement la confiance qu’Asmodus accorde à son système de pompe. Seul l’avenir pourra confirmer sa fiabilité.

Les caractéristiques essentielles du Pumper de Asmodus

Type de matériel méca BF
Dimensions 84 mm sur  47 sur 26
Poids 140 g
Batterie 18650
Diamètre max. de l’atomiseur 26 mm
Bouteille de 8 ml rigide
Matériaux bois stabilisé

Petites observations épatées

Asmodus est une marque Californienne, certes, mais pour autant le prix de leur box n’est pas américain. Les box ne sont en effet pas fabriquées aux USA, mais en Asie, a priori par Sigelei. Si cette box est plus chère qu’une box BF de base, sont rapport qualité/prix est remarquable, en particulier si on la compare aux box en impression 3D aux finitions hasardeuses. On a en main à la fois un très bel objet, et une box BF efficace, qui ne fuit pas et qui permet de bien doser l’alimentation en liquide de ses drippers préférés.

Le bois stabilisé est de bonne qualité, même s’il n’est pas sans défauts. Sur mon exemplaire, il y a par exemple une légère fente sur le bord de la fenêtre de la pompe. Elle n’est pas gênante et elle est due à la nature du bois utilisé. Pour que le bois soit chargé de jolis dessins, on utilise en effet des souches, dont la structure est torturée. Le bois peut donc jouer un peu, même après stabilisation.

La finition de la box est mate. Elle augmente le côté chic de la box, mais elle met moins en valeur les dessins du bois. Si comme moi vous préférez un bois qui en jette en peu plus, il y a une chose simple à faire : passer une couche légère de cire incolore. Avec une cire d’abeille, la box aura en plus une bonne odeur de meuble ancien !

Petite observation rassurante

Certains observateurs se sont inquiétés de voir le bas de l’accus au travers de sa bague de serrage, craignant des problèmes en cas de contact de l’accus avec des pièces métalliques, dans une poche ou un sac par exemple.

En fait, il convient de faire confiance aux designers d’Asmosus : les qualités des box de la marque montrent que rien n’est laissé au hasard. En l’occurrence, c’est le pôle négatif, qui est exposé, et tout le corps de la box est électriquement négatif. Il n’y a donc aucun risque de provoquer un court circuit par contact. Il y aurait une possibilité (faible) si l’on inversait les pôles de l’accu pour placer le positif en bas, ce que font certains sur des mod mécaniques. C’est impossible ici, puisque le chipset détecte la polarité de l’accu et refuse de fonctionner si elle est inversée.

Une vape formidable

Je n’ai pas mesuré la perte de tension de cette box et il est probable qu’elle soit plus importante que celle d’un mod strictement mécanique. À l’usage, ce n’est pas très important quand on considère que la box ne produira pas plus de 80 W, raisonnables et suffisants pour 90 % des usages.

Au-delà de son esthétique et de la qualité de ses finitions, la Pumper est un remarquable outil de vape sur dripper BF : le signal est aussi proche que possible d’un mod mécanique et la pompe permet de doser précisément la quantité de liquide.

C’est la première box BF que j’essaye dont la bouteille ne génère aucune fuite lors du remplissage, de la mise en place et de l’utilisation. 

En résumé

On aime

  • La qualité de fabrication et de finition
  • Le système de pompe, fiable
  • L’ergonomie en main
  • L’absence de fuite
  • La sécurité apportée par le chipset

On n’aime pas

  • Rien du tout !

Conclusion

5 /5
 

Asmodus, c’est une habitude, signe une box remarquablement bien conçue et réalisée. Le bois stabilisé est beau, le système d’alimentation à pompe est fiable, et le chipset apporte la sécurité qui manque aux mods strictement mécaniques. C’est un sans-faute et cette box fait pour moi référence dans le genre BF.

Le Pumper 18 Squon Mod d’Asmodus en images

Les derniers articles sur la marque Asmodus

Les meilleurs drippers aériens

  • Publié le 4/01/2019

Cette page recense les meilleurs RDA (“rebuildable dripping atomizer” en anglais) qui produisent de gros nuages de vapeur sans oublier de bien restituer les saveurs. Que ce soit en mesh …

Test : Vice RDA – Asmodus X Vapeporn

  • Publié le 6/12/2018

Une fabrication soignée Le Vice RDA est fabriqué par Asmodus, les adeptes de la marque le verront au premier coup d’œil. La fabrication et les finitions sont soignées, les ajustements …

Test : Bunker RDA – Asmodus

  • Publié le 4/12/2018

Construction massive et solide Le design est clairement réussi. Qu’on aime ou pas, le dripper donne une impression de robustesse indéniable par son dessin et l’épaisseur de l’acier, visible sur …

Mais aussi :

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles ! [wysija_form id=”2″]

 

Annonce