Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Box & Mods » Test : Pump Squonker – Dovpo x Across

Test : Pump Squonker – Dovpo x Across

  • Par , le 20/05/2022 à 14h32
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Le fabricant Dovpo s’est associé à Across Vape pour réaliser le Pump Squonker. Depuis le lancement de la Topside, simple ou double accu, un nouveau modèle de box bottom-feeder se faisait attendre. Voilà chose faite avec ce mod doté d’une pompe électronique de distribution d’e-liquide. Alors, nouvelle référence incontournable dans le BF ?

Nouvelle référence du BF

La Pump Squonker adopte un design bien à elle qui la distingue facilement des précédents modèles de bottom-feeder. Né d’une collaboration entrre Dovpo et Across Vape, c’est un mod éléctro fonctionnant en bypass. La partie électronique est dotée d’un mofset qui gère les protections de la box mais aussi le système de pompe. Exit la bouteille souple sur laquelle appuyer, ici c’est un bouton qui gère la distribution d’e-liquide. La Pump Squonker devient-elle la nouvelle référence du BF ? Découverte !

Caractéristiques techniques

Dimensions81,8 x 52 x 25 mm
Poids137 g
Format d'accus18650 / 21700
ChargeCharge externe
Diamètre max. de l'atomiseur25
Modes disponiblesBypass
Contenance de la bouteille9

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Pièces de rechange
  • Bouteille BF
  • Mode d'emploi
  • Goodies

Construction solide

Le dessus de la Squonk Pumper dispose d’une connectique 510 percée pour laisser passer la quantité d’e-liquide nécessaire. La plateforme accueille des drippers jusqu’à 25 mm de diamètre sans débordement. Un joint épais assure l’étanchéité entre l’ato et la box, aucun risque de trouver du liquide sous le plateau de son dripper.

Sous la box, l’accès au logement de l’accu se réalise en dévissant un bouchon. Il est moleté sur son pourtour pour faciliter la préhension. Il présente également une ouverture suffisamment importante pour, en cas de problème avec son accu, faciliter le dégazage. La Pump Squonker accepte un accu au format 18650 avec l’adaptateur fourni ou un 21700 qui se loge directement dans l’emplacement. La course pour le vissage complet est assez longue avec près de 4,5 tours. Les filetages sont de bonne facture, mais on ressent une résistance en fin de vissage quand l’accu fait contact avec le pôle positif.

Le logement à accu présente un numéro de série. La polarité est indiquée avec un contraste. Le pôle positif est en haut de la box. Le seul regret que nous avons observé, lors de nos tests, est la taille de l’ouverture de ce logement. Avec un adaptateur pour l’accu 18650, la batterie est bien protégée. Mais en utilisant un accu 21700, une bonne partie de la batterie est exposée aux éléments extérieurs. Les débords latéraux participent à la protection mais on aurait aimé trouver une partie plus couvrante. Cela n’altère pas la tenue en main,  il faut un temps d’adaptation car on tient sa box avec l’accu en même temps. Autre regret : malgré un vissage complet du bouchon, l’accu dispose d’un infime jeu dans son emplacement. La batterie ne bouge pas d’elle-même, mais on arrive à faire tourner le 21700 dans son emplacement, c’est dommage !

Sur la Pump Squonker, il n’y a pas d’écran. Le mod fonctionne en bypass. On trouve seulement 2 boutons. Un pour déclencher la production de vapeur et un second pour activer le pompe qui fait remonter le liquide. Pour le reste la box est très bien finie. Entièrement en alliage d’aluminium et acier inoxydable, elle reste légère avec un poids de 137 g sans accu. L’emploi de ces matériaux et le niveau d’usinage inspirent confiance.

BF automatique

À côté du logement de la batterie se trouve la réserve d’e-liquide. On y accède comme pour l’accu en dévissant l’élément. Sur la photo, on distingue le niveau d’ajustement entre les éléments qui s’imbriquent les uns dans les autres sans frottement. C’est bien réalisé et sans reproche.

Sous le bouton de pompe, situé en bas, une petite LED s’illumine à chaque pression. Au dessus, une fine gravure indique le nom du modèle. C’est discret, sans extravagance. Le réservoir de liquide est légèrement opaque mais n’empêche pas de visualiser à tout moment le niveau d’e-liquide restant. Il est possible de désactiver la pompe pour ne garder qu’une box standard. L’option a le mérite d’exister bien qu’elle nous paraisse inutile.

Le point fort de la Pump Squonker est son imposant réservoir de 9 ml. Il se sépare du reste de la box par un simple dévissage. La course du filetage est correcte. Tout tient parfaitement sans le moindre jeu. C’est surtout un atout pour nettoyer en quelques instants son réservoir pour changer rapidement de liquide. On peut sécher le réservoir en quelques secondes, à la différence des traditionnelles bouteilles en silicone. L’autre avantage que nous apprécions, c’est le diamètre de ce réservoir de 24 mm et une ouverture interne de 19 mm pour verser son liquide. Absolument tous les flacons d’e-liquide sont compatibles. On peut remplir ses 9 ml les yeux fermés !

Le système de pompe se montre efficace. Il aspire le liquide qui remonte le long d’un circuit pour se déverser dans le fond d’un dripper. Alors cette Pump Squonker est-elle la digne héritière de son ainée la Topside ? Il est certain que le modèle a beaucoup évolué. Dovpo dans sa collaboration avec Across Vape a fait le choix d’un système de pompe électronique qui présente des avantages mais qui peut éloigner, également, les puristes du BF. La pompe demande un temps de prise en main. Il faut prendre le temps, selon le dripper utilisé, d’évaluer la durée et le nombre d’appuis pour obtenir la quantité de liquide souhaitée. On s’y fait assez vite, ce n’est pas réellement un défaut, mais cela perturbe un peu quand on est habitué à appuyer sur une bouteille. Autre point à prendre en considération : le bruit. La pompe émet un son à chaque sollicitation. Pas de quoi réveiller ses voisins, c’est certain, mais un petit vrombissement qui n’en demeure pas moins plus silencieux que le bruit du dripper. Affaire de préférence personnelle. Certains se verront très agacés et d’autres indifférents !
La pompe ne propose qu’une option : celle d’envoyer du liquide. Il n’y a pas d’option pour aspirer le liquide qui serait en excédent. Il faut donc bien maitriser la quantité envoyée. Lors de nos tests, nous n’avons pas été gênés par ce système et sauf à s’endormir sur la pompe, l’oversquonk est difficile. Du côté de la vape, rien à dire. Dovpo fait comme souvent un excellent mod qui se montre réactif et fiable.

En résumé

On aime

  • Niveau de finition
  • Simplicité d'utilisation
  • Pompe électronique
  • Contenance de la bouteille
  • Facilité de remplissage

On n’aime pas

  • Accu pas assez couvert

Conclusion

4,7 /5

La Pump Squonker est une bonne box BF. Elle change des standards du bottom-feeder. Soit on y souscrit immédiatement, soit on passe rapidement son chemin. L'accès au remplissage est un vrai avantage et l'entretien facilité. On regrette que l'accu reste trop exposé dans son logement.

Le Pump Squonker en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.