Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Pro Mech 2 Kit – VGOD

Test : Pro Mech 2 Kit – VGOD

  • Par , le 18/11/2018 à 14h00
    Annonce

Le Pro Mech 2 Kit de VGOD est simple, efficace et résolument destiné à la production de gros nuages. Il ne révolutionne rien mais fait très bien le job et se révèle vraiment agréable.

Des sleeves interchangeables

Pour cette seconde version du Pro Mech, VGOD a apporté quelques évolutions à son kit mécanique. Contrairement à l’Elite Mech Mod que nous avons présenté l’année dernière, c’est un tube droit en 24 mm de diamètre. Il est également plus léger, mais tout aussi bien réalisé. La qualité de fabrication n’appelle aucun reproche et la finition noire du modèle de ce test résiste bien aux accrocs.

La connexion 510 est hybride, le plot positif du dripper fait directement contact avec l’accu. Comme d’habitude, veillez à ce que ce plot ressorte suffisamment du filetage pour éviter tout risque de court-circuit. Profitons-en au passage pour rappeler qu’il s’agit d’un kit mécanique sans aucune protection, une bonne connaissance des règles d’utilisation de ce genre de matériel est indispensable pour l’utiliser en toute sécurité.

L’accès au compartiment de l’accu 18650 se fait de manière classique en dévissant la partie inférieure du mod. Le filetage est particulièrement fluide et l’opération se fait en dévissant de quatre tours. Très bonne initiative de la part de VGOD, l’intérieur du tube est isolé sur toute sa longueur par une pièce en plastique, mais j’aurais préféré qu’elle recouvre également la partie supérieure du mod, au fond, au niveau de la connexion 510. L’isolant intérieur a également des fentes qu’il convient d’aligner avec les trous de ventilation pour ne pas leur faire perdre toute utilité.

L’originalité de ce tube, c’est de pouvoir facilement changer les sleeves qui l’habillent. Celle du haut est maintenue par un joint, celle du bas par le switch. On peut presque instantanément changer complètement l’apparence de son mod, et avoir à moindre frais de nombreuses possibilités pour l’adapter à son envie du moment. On peut bien sûr également l’utiliser sans les sleeves, ce qui permet au passage de dégager les trous de ventilation tout le long du tube. Un positionnement d’ailleurs étonnant puisqu’ils sont recouverts par les sleeves dès qu’on les installe, ce qui ne laisse alors en cas de dégazage que la ventilation au niveau du switch.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du Pro Mech 2 Kit de Vgod

Type de matériel mod mécanique
Dimensions 118 x 24 mm
Poids 135 g
Diamètre max. de l’atomiseur 24 mm
Batterie 1 x 18650
Matériaux cuivre, Delrin

Le coffret comprend

Pro Mech 2 Kit (x1), pièces de rechange (x1), mode d’emploi (x1)

Un switch efficace

Le switch, justement, est à ressort avec une course d’environ 2 mm. Sa force dans la moyenne, assez souple pour être manipulé sans effort est assez ferme pour ne pas se déclencher tout seul trop facilement dans une poche par exemple. Il n’a pas de mécanisme de verrouillage, le mieux est de partiellement le dévisser si on souhaite empêcher un déclenchement intempestif pendant le transport.

L’ajustement la hauteur de la batterie se fait avec une pièce en synthétique tout autour des contacts. Elle est montée sur ressort et fait parfaitement son travail.

Pour démonter le switch, il suffit de dévisser la petite vis au milieu. Le fonctionnement du ressort est classique, mais le contact avec l’accu beaucoup moins puisqu’il est confié à trois petits plots plutôt qu’un seul central plus large. C’est original, et cela fonctionne… ni mieux ni moins bien pour les tests que j’ai pu faire. La conductivité de ce tube est excellente, sans perte de tension mesurable au centièmes de volt, et ce contact ne produit ni arc ni point chaud même aux intensités élevées. Un sans-faute pour les performances.

Une petite contrainte tout de même avec ce système, concernant les accus dont la protection plastique empiète largement sur la face négative de contact. Les trois plots sont assez excentrés et peuvent alors appuyer sur l’isolant de l’accu, ce qui empêchera forcément le déclenchement. C’est très rarement le cas avec les accus d’origine, mais si vous avez refait la sleeve d’un accu en étend un peu généreux au niveau du négatif il faudra peut-être le refaire en laissant cette face bien dégagée.

Un dripper performant

Le dripper qui complète ce kit est assez nettement orientée production de vapeur, ce qui dans la logique de l’image de marque de VGOD. Premier point positif, le plot central de la connexion 510 ressort très largement du filetage, aucun souci donc avec la connexion hybride du tube.

La cloche est très simple, avec un embout très large et deux encoches qui viennent s’emboîter sur le plateau pour les solidariser quand on installe ou enlève le dripper. Cela exclut par contre toute possibilité de réglage du flux d’air, ce dripper est à réserver aux amateurs d’inhalation directe à peine restrictive.

Le plateau lui-même est exclusivement prévu pour le double coil. Les deux posts sont très agréables à utiliser, puisqu’on peut les manipuler à la main pour positionner ses résistances avant de les serrer fermement avec un tournevis. Les pattes des résistances sont bloquées de chaque côté, le contact est excellent et le maintien des résistances parfait.

Le montage est du coup facile et n’appelle pas de commentaire particulier, si ce n’est que les entrées d’air sont très excentrées sur les bords de la cuve et qu’il faut donc laisser les pattes relativement longues pour positionner ses résistances juste au-dessus. Une petite contrainte qui permet de considérablement limiter le risque de fuite de liquide par les arrivées d’air en drip en directement par le drip tip.

À la vape, ce dripper ne commence à s’exprimer qu’à partir de 60 W, le flux d’air est beaucoup trop aérien pour permettre d’envisager une utilisation en deçà. À partir de 80 W, la production de vapeur est évidemment conséquente et dense. Le rendu des saveurs quant à lui est bon sans être exceptionnel. Il est assez loin de l’excellence des meilleurs dripper orientés saveurs, et dans une bonne moyenne comparé aux drippers de sa catégorie.

En résumé

On aime

  • La qualité de réalisation
  • Le système de sleeves
  • Les excellentes performances
  • L’isolation interne du tube
  • L’agrément du switch

On n’aime pas

  • Le rendu des saveurs correct, sans plus
  • Pas de réglage du flux d’air

Conclusion

4,5 /5
 

Le Pro Mech 2 Kit de VGOD est une réussite. Il est très bien réalisé, performant et agréable à utiliser. Le switch du tube est original et assure une excellente conductivité, et l’habillage par des sleeves permet de changer facilement et à peu de frais l’esthétique du tube. Le dripper est tout aussi efficace et nettement orienté production de vapeur. Exclusivement double coils, il propose un flux d’air très aérien et non réglable. Un kit qui donne envie de s’initier aux tricks, ce qui ne surprendra personne.

 

Le Pro Mech 2 Kit de VGOD en images

Les derniers articles sur la marque VGOD

Test : Elite RDA et RDTA – VGOD

  • Publié le 24/04/2018

L’Elite RDTA de VGOD est en de nombreux points similaires à la version RDA. Mis à part l’ajout du réservoir et le système de remplissage, leur conception et la vape …

Test : Elite Mech mod – VGOD

  • Publié le 14/08/2017

L’Elite mech mod est le nouveau mod méca de Vgod, et on ne peut pas dire qu’il passe inaperçu. La marque sait de quoi elle parle, et ce nouveau méca confirme …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Pro Mech 2 Kit - Vgod Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/11/cover-vgod-pro-mech-kit-2.jpg Review Author:Review Date: