Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Pirate King RDA – Riscle Technology

Test : Pirate King RDA – Riscle Technology

  • Par , le 29/11/2018 à 18h44
    Annonce

Marvec est une marque qui propose souvent des matériels inspirés par l’imaginaire pirate, par exemple le Skeleton King Kong, mod mécanique testé par l’ami Vap’ed. Le Pirate King, lui, est la reproduction d’un dripper double coil en or rehaussé de diamants, découvert dans la cargaison d’un navire pirate coulé dans les Caraibes, probablement conçu par Jack Sparrow lui-même. Il se trouve en France sous la marque Riscle Technology, qui semble être la maison mère de Marvec.

Vape tes morts !

Dans ce genre, le design du Pirate King est clairement réussi, avec ces décorations soudées sur le baril et cette tête de mort donc les orbites sont ornées de (faux ?) grenats.

Ce look assumé invite évidemment à l’utiliser avec un mod compatible.

Ici avec le Skeleton King Kong. Avec un drip tip en os de baleine ou en dent de morse, ce serait encore mieux, mais pas très politiquement correct.

Conception sous hallucinogènes

Oui, nous allons dans ce chapitre apporter la preuve définitive que cet atomiseur à bien été conçu par l’esprit génial et torturé de Jack Sparrow, un jour où il avait pris un cocktail de drogues hallucinogène particulièrement balèze.

Ça commence de manière banale. Le dripper est construit en deux parties, la base et le baril sur lequel se fixe le drip tip. Les joints sont parfaitement dimensionnés pour bien tenir le baril tout en restant souples. Remarquez ici et sur la photo suivante que les deux arrivées d’air opposées communiquent, ça aura son importance.

Les ouvertures d’air n’ont pas l’air énorme, le flux est aérien mais pas totalement. Il se règle en tournant le baril sur sa base, sans butée. Le Pirate King est un bottom air flow, le flux d’air arrive par le bas des coils.

Il y a sur ce plateau une première originalité, mais celle-ci est humaine. À première vue, on pense à fixer les deux coils sur les deux posts visibles, mais non : c’est le plot positif. Les plots négatifs sont… dans la cuve.

De chaque côté, il y a une autre vis de fixation.

Les coils sont donc fixés avec une patte en l’air et une patte en bas. C’est bizarre sur le coup, mais assez élégant, et bien plus pratique que des plots ou l’on doit fixer les deux coils en même temps.

La pose du coton est évidente et ne pose aucun problème. Mais nous voyons ici le mystère principal de ce dripper : à quoi sert le trou au centre du plot positif ??

Ce trou traverse l’ensemble du plot central, il est doté d’un pas de vis et peut accueillir trois vis. Désolé pour la qualité de la photo suivante, je l’ai faite après coup, après avoir compris comment ce truc marchait, et je n’avais pas mon petit studio à ce moment-là. Il s’agit du plot positif, et on va partir de la droite, le bas du plot, côté connexion.

Nous avons d’abord le pin. Si nous mettons le pin normal, le bout arrive juste à la base du trou lorsqu’il est vissé, laissant l’air passer. L’air peut donc remonter jusqu’au deuxième trou et créer un “vortex” en ressortant sur les coils par l’intérieur. Hum… un vortex ?
Si nous mettons le pin BF, plus long (c’est lui, sur la photo), une fois vissé à fond, son extrémité monte jusque au bas de la vis posée au milieu. Il bouche donc le premier trou, et fera remonter le liquide jusqu’au deuxième, ce qui arrosera les coil et remplira la cuve, c’est impeccable.

Passons à gauche : il y a dans le sachet d’accessoire une sort de vis à large tête, pour qu’on puisse la manipuler avec les doigts. Elle se visse dans le fameux trou du milieu au-dessus du plot et sert à restreindre le flux d’air qui passe par l’intérieur, avec le pin normal, et, éventuellement à empêcher le liquide de gicler en mode BF en cas de squonk trop énergique.

Revenons au milieu : à l’intérieur, quand on reçoit le dripper, il y a cette vis, qui ressemble à celles des posts. Elle est vissée à l’intérieur, et quand on cherche à l’enlever en la dévissant, on n’y arrive pas : elle se bloque au niveau du trou du haut. Pour la sortir, il faut au contraire la visser, après avoir retiré le pin, pour la faire passer par le bas (il faut disposer d’une clé allen au bon format, l’outil fourni dans la boite n’est pas assez long).
À quoi sert cette vis ??? À pas grand chose en fait.

En usage BF, elle bloquerait le liquide, donc il faut la retirer. En mode dripper, elle peut servir à bloquer le flux d’air central, si on ne veut pas l’utiliser, mais la vis du haut peut faire ça aussi. Par contre, si on veut utiliser le flux d’air central, il faut aussi la retirer.
Au final, cette vis doit plutôt être retirée… ou laissée en place mais en haut, entre les vis de fixation, comme sur cette photo.

Elle remplace alors la vis à grosse tête, en étant plus discrète, mais il faudra un outil pour la régler.

Au final, ça marche et la plupart d’entre nous choisirons une configuration définitive et ne toucherons plus à cette vis, mais nous pouvons aussi en conclure que la drogue, c’est mal, mais vraiment !

Revue technique

Le Pirate King est livré avec deux pin, BF ou pas, quelques joints et vis de rechange, un outil de montage, deux coils et… aucun mode d’emploi pour comprendre le génie du psychopathe qui a conçu le plot central !

Les caractéristiques essentielles du Pirate King RDA de Riscle Technology

Type de matériel dripper
Diamètre 24 mm
Hauteur 37 mm
Poids 50 g
Type de montage double coil
Matériaux acier

Petites observations (finalement) ravies

Si vous me lisez encore après ce calvaire de la description du plot positif, vous vous attendez peut-être à ce que mon point de vue ne soit pas très bienveillant sur ce dripper, ceci d’autant plus que ce prétendu vortex ne sert à rien. Je n’ai noté aucune différence sensible de vape en activant ou non le flux central !

Et pourtant, ce pirate est un très bon dripper ! D’abord le flux d’air, aérien sans être totalement libre, est smooth, comme on dit, silencieux et doux. Il alimente les coils par le dessous, et vortex ou non, produit une vapeur bien dense, onctueuse même avec un liquide en 50/50, tiède à chaude suivant la puissance choisie, entre 35 et 60 W (à mon goût).

Par contre, son réglage n’est pas très opérant. En partant de l’ouverture maximale, il n’y a pas de réel changement à la moitié, il se réduit un peu entre la moitié et un quart, puis devient soudain trop serré. Pour ceux qui veulent régler leur flux au quart de poil, c’est embêtant. D’un autre côté, le flux est bien dimensionné pour la vape aérienne, on peut donc se contenter de deux réglages : à fond pour un flux franchement aérien et à 1/3 pour un flux un peu plus restrictif. Après tout, j’ai des atomiseurs qui n’ont aucun réglage de flux d’air, s’il convient à notre vape, ce n’est pas un problème. 

Les saveurs sont très bonnes et je ne m’y attendais pas. Le look pirate devait influencer ma perception, j’appréhendais du pur chasseur de nuages, mais non. Elles ne sont pas très précises, c’est un double coil, mais intenses et agréables avec les liquides que j’ai essayé, aussi bien fruités que gourmands. Il suffit de varier la puissance pour adapter la température de la vapeur.

Un dernier mot sur le drip tip, lui aussi très agréable. C’est un détail certes, mais il est bien dimensionné pour le flux d’air interne. J’ai essayé avec d’autres drip tips, plus larges, c’était moins bien.

Bref, une fois réglées les folies de cette vis centrale dans le plot positif, c’est que du bonheur !

En résumé

On aime

  • La qualité de vape (densité et saveurs)
  • Le flux d’air doux et fluide
  • Le décor bien réalisé
  • Le montage original

On n’aime pas

  • La vis cachée dans le plot positif
  • Le réglage de flux d’air limité

Conclusion

4,5 /5
 

Le Pirate King RDA de Riscle Technology est un excellent dripper double coil, pour une vape dense entre 35 et 60 W suivant ses goûts et son montage. J’aurais pu lui attribuer une note de 2,5, à cause de ses 2 défauts : la conception tordue du plot central et le réglage limité du flux d’air. Mais ils sont gérables à condition d’apprécier un flux d’air franchement ouvert, et ce serait faire fi de la qualité de son rendu des saveurs pour un double coil, de son silence de fonctionnement bien agréable, et d’un look qui fera parler dans les bistrots.

 

Le Pirate King RDA de Riscle Technology en images

Les derniers articles sur la marque Riscle Technology

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Pirate King RDA de Marvec Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/11/cover-marvec-pirate-king-rda.jpg Review Author:Review Date: