Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Clearomiseurs » Test : Nautilus 2S – Aspire

Test : Nautilus 2S – Aspire

  • Par , le 25/03/2019 à 17h00
    Annonce

La sortie d’un nouveau Nautilus est un événement. Ce clearomiseur est l’arrière-petit-fils du Nautilus premier du nom. Ce produit a marqué la vape Il y a eu clairement un avant et un après Nautilus. Le 2S est donc attendu au tournant, mais il a tous les atouts pour réussir avec une bonne vape, directe ou indirecte mais toujours modérée, idéale pour débuter… et continuer.

Beau, fiable et en plus il vape

En 2014, avec ses résistances, fiables et produisant une vape simple et de qualité, Aspire a imposé au monde de la vape son premier Nautilus, qui est longtemps resté la référence des clearomiseurs pour vaper tranquillement. À tel point que, dans mon entourage, ceux qui ont commencé la vape à ce moment et qui ne sont pas devenus des geeks, vapotent toujours avec lui, pour la plupart.

Mais son design et surtout son remplissage par le bas, qui demandait un démontage du réservoir, ont fini pas être dépassés, par ne plus attirer les nouveaux vapoteurs, face à des matériels plus sexy et plus pratiques. Aspire a proposé d’autres versions, qui vapaient toujours aussi bien, mais qui n’ont pas convaincu tout le monde. Avec cette version 2S, Aspire fait un sans-faute, en ajoutant des protections pour les enfants à tous les étages dans sa version TPD, présentée ici.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du Nautilus 2S d’Aspire

Type de matériel clearomiseur
Diamètre 23 mm
Hauteur 61 mm
Contenance 2 ou 2,6 ml
Poids 56 g
Remplissage par le haut, sécurisé
Plage d’utilisation 9 à 28 W
Résistances 1,2 et 0,4 ohm
Drip tip acier ou Delrin
Matériaux acier

Le Nautilus 2S est livré dans une boite noire, accompagné d’une résistance et de joints de rechange, d’un deuxième drip tip plus court et large, 

Le bon, sans la brute ni le truand

Si le Nautilus est bon, c’est d’abord grâce à ses résistances, qui fonctionnent bien, et que l’on trouve dans tous les shops du monde ou presque. Mine de rien, c’est utile : se retrouver en panne de résistance et pouvoir en trouver au premier shop du coin,  c’est vraiment cool. Ce nouvel opus ne change rien à sa vape, ou presque. Il apporte juste ce qu’il faut d’esthétique pour être beau, ce qu’il faut de sécurité pour protéger les enfants d’une bêtise et ce qu’il faut de fiabilité pour être agréable en toute circonstance.

Nous allons revenir sur ces caractéristiques en détail, mais le plus important, c’est la vape qu’il propose, ou plutôt les vapes qu’il offre, puisque c’est une de ses caractéristiques. Aspire propose plusieurs résistances, qui permettent de trouver sa vape facilement, en inhalation indirecte, serrée ou plus légère, ou en inhalation directe, tout en restant dans des puissances raisonnables et en ne consommant pas trop de liquide.

Dans tous les cas, la vape est agréable, la production de vapeur et le hit sont satisfaisants, et les saveurs respectées. Le Nautilus 2S est un clearomiseur idéal pour commencer la vape, il propose une gamme qui permet à chacun de trouver sa manière de vaper.

Les résistances se nomment BVC coil et diffèrent par leur valeur de résistance et par le diamètre du tortillon de fil.

Pour faire simple, si on aime la vape serrée en inhalation directe (bouche puis poumon comme une cigarette de tabac), il faut choisir des valeurs de résistances hautes et des conduits fins. Sur cette photo, c’est la BVC 1,8 ohm, qui est livrée avec le clearomiseur, qui autorise d’utiliser des liquides en sel de nicotine. Il en existe aussi une de 1,6 ohm.

Si on aime plutôt l’inhalation directe et un peu plus de puissance, il vaut mieux choisir une valeur de résistance plus basse, et un conduit plus large. Dans le pack, on trouve une résistance BVC 0,4 ohm, il en existe une de 0,7 ohm.

Pour finir, ces résistances sont assez durables. Pour un vapoteur assidu (ou une vapoteuse), avec des liquides qui n’encrassent pas trop, on peut compter sur 2 semaines de vape.

Sécurisé, mais pratique

Il faut pouvoir ouvrir un clearomiseur pour deux raisons : remplir son réservoir et changer la résistance. Il faut donc que ce soit pratique. Mais il faut aussi que ce ne soit pas trop facile, pour qu’un enfant ne puisse pas le faire et avaler le bon sirop à la fraise qu’il peut croire sentir. Aspire a bossé sérieusement sur le sujet et propose une solution efficace. Le Nautilus 2S version TPD est un coffre fort, impossible à ouvrir par un enfant, mais assez facile pour un adulte qui connaît la procédure.

Pour remplir le réservoir, il faut d’abord dévisser le top cap, puis le faire glisser pour accéder au trou de remplissage. Mais celui-ci est bouché par un opercule fendu : si on glisse l’embout d’une fiole dedans, il rentre et permet de remplir le réservoir. Mais le liquide ne peut pas sortir tout seul, même si on retourne le réservoir. Ce système est fiable est propre : il n’y a pas besoin de poser le top cap quelque par pendant qu’on remplit.

Pour changer la résistance, il faut d’abord dévisser la base. Sur la version normale, non TPD, on accède directement à la résistance, il suffit de la dévisser pour la changer.
La version TPD ajoute une sécurité supplémentaire pour les enfants. Il s’agit de la roue crantée visible sur la photo, si on ne connait pas le truc, elle tourne dans le vide, interdisant l’ouverture du réservoir.

Pour la dévisser et accéder à la résistance, il faut appuyer dessus en même temps, comme avec les bouchons d’eau de javel, en mieux : c’est plus facile.
Par ailleurs, ce système offre aussi une grande fiabilité face aux fuites, ennemies jurées de la vape : j’ai essayé de malmener ce Nautilus et rien à faire, il ne fuit pas !

Cette sécurité supplémentaire limite la contenance du réservoir à 2 ml, alors que la version normale du Nautilus 2S contient 2,6 ml. Cette limite n’est pas ennuyeuse si on vape en inhalation indirecte, mais elle peut l’être plus en inhalation directe, qui consomme plus de liquide. À chacun de déterminer de quelle version il a besoin, en ce qui concerne la sécurité. Pour le reste, rien ne change entre les deux versions.

Le choix de la vape, pour une vape de choix

Le flux d’air est réglable, en tournant la bague en bas de l’atomiseur. Il comporte deux zones de réglages. La première est composée de quatre petits trous, dédiés à l’inhalation indirecte avec la résistance de 1,8 ohm. Avec un seul trou, le tirage est très serré, pour une vape entre 7 et 9 W. Avec 4 trous, le tirage est moins serré, pour faire plus de vapeur à une puissance de 12 à 15 W.

En tournant la bague un peu plus, on découvre une ouverture plus grande, en œil de cyclope, dédiée à l’inhalation directe. On peut alors ouvrir plus ou moins le flux, pour une puissance qui peut monter jusqu’à 35 W avec la résistance de 0,4 ohm.

La gamme de vape est donc très large, et il est tout à fait remarquable qu’un clearomiseur offre cette palette, de 7 à 35 W, qui permet à tout le monde, soit d’essayer différentes vape en tant que débutant, soit de régler l’atomiseur en fonction de ses habitudes pour ceux qui sont plus expérimentés. 

Le drip tip installé d’origine, long et en métal, est le plus approprié pour l’inhalation indirecte.

Le deuxième drip tip, en plastique, est plus approprié pour l’inhalation directe, son conduit étant plus large.

Bref, une large gamme de vape, des saveurs au mieux de ce que peut faire un clearomiseur, une vapeur agréable et un hit bien présent, proportionnel au taux de nicotine qu’on a choisi, inhalation directe ou indirecte au choix, une fiabilité sans faille, des résistance en stock dans tous les bons shops… et de surcroît, il a de la gueule. Que demander de plus ?

Dans ce domaine, on ne peut pas mieux faire, même si quelques autres clearomiseurs font aussi bien maintenant (mais pas tous). Le Nautilus n’est plus tout seul, mais il a, de nouveau, tous les atouts pour séduire les vapoteurs et les embarquer pour un grand voyage de 20 000 lieues dans la vape (oui… oui… fallait bien la faire non ?).

En résumé

On aime

  • La large gamme de vape
  • La qualité de la vape
  • la fiabilité
  • La robustesse
  • Le design et les finitions
  • La présence des résistances dans tous les shops

On n’aime pas

  • La contenance un peu faible sur la version TPD

Conclusion

4,8 /5
 

Le Nautilus 2S d’Aspire est un des 3 ou 4 clearomiseurs au top pour découvrir la vape, l’adopter, et servir pendant des années son utilisateur. Sa large gamme de vape, indirecte ou directe (entre 8 et 35 W selon les résistances choisies) peut satisfaire 80 % des vapoteurs, et la qualité de restitution des saveurs permet d’apprécier tous les liquides, des plus simples aux plus sophistiqués. C’est un sans faute.

 

Le Nautilus 2S d’Aspire en images

Les derniers articles sur la marque Aspire

Test : kit Tigon – Aspire

  • Publié le 16/04/2019

Tueur d’AIO Les fabricants chinois ont réussi, à nous faire croire d’un AIO (all in one) était plus simple qu’un ensemble classique mod et clearomiseur. Non seulement c’est faux, mais …

Test : Nautilus 2S – Aspire

  • Publié le 25/03/2019

Le Nautilus 2S est un des 3 ou 4 clearomiseurs au top pour découvrir la vape, l’adopter, et servir pendant des années son utilisateur. C’est un sans faute.

Test : Cobble AIO Pod – Aspire

  • Publié le 19/11/2018

Le pod Cobble AIO d’Aspire offre une bonne autonomie dans un volume réduit, mais le hit est décevant et le réservoir agaçant à retirer.

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 7 000 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Nautilus 2S - Aspire Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2019/03/Nautilus-2S-1.jpg Review Author:Review Date: