Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Minican Plus – Aspire

Test : Minican Plus – Aspire

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Aspire a décidément le vent en poupe. Et même si le fabricant s’est récemment fait remarquer pour ses sorties haut de gamme, il n’en oublie pas pour autant les autres secteurs de la vape. Pour preuve, ce Minican Plus, pod compact qui fait plus que bien ce qu’on lui demande.

Un allié compact du quotidien

Les amateurs de pods compacts ont l’embarras du choix, et Aspire le sait bien. Conforme à sa ligne de conduite, le fabricant chinois poursuit la stratégie qui lui réussit : la rigueur dans la réalisation et une vape agréable.

Le Minican Plus succède donc au Minican, et préfère améliorer son prédécesseur plutôt que de renverser la table. Le tout en conservant ses atouts, compacité extrême, et un côté sympathique à travers des couleurs pop.

Un kit très plaisant, pour les primo vapoteurs qui ont besoin de peu d’autonomie, ou les utilisateurs plus installés qui souhaitent un produit compact mais efficace.

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod75 x 40 x 16 mm
Poids du pod42 g
ChargeUSB
batterie850 mAh
Plages d'utilisationautomatique
Capacité du réservoir2 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Réservoirs
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi

Un kit plaisant mais pas exempt de défauts

Le pod Minican Plus se remarque immédiatement par sa palette de couleurs. Présenté dans un plastique transparent, il dévoile le circuit interne et la batterie rigoureusement assemblés. Aspire s’est taillé une solide réputation sur la qualité de ses finitions et ce petit pod au prix très modique ne fait pas exception à la règle.

Sur le dessus se trouve le compartiment de la cartouche. Solidement maintenue en place par un aimant, elle peut néanmoins facilement être remplie ou changée. Il faudra juste faire attention à ne pas avoir de liquide sur l’embout ou les mains glissantes, faute de quoi elle peut s’avérer compliquée à extraire.

La batterie détecte la puissance de la résistance et envoie le signal le plus adapté. Un détecteur d’aspiration déclenche la résistance, pour un fonctionnement automatique que nous n’avons pas pu prendre en défaut.

L’arrivée d’air se fait par le côté, le flux est déterminé par la cartouche utilisée, et s’avère assez plaisant à l’usage, un MTL pas trop restrictif dans tous les cas.

La cartouche se décline en deux versions, une de 0,8 ohm, en mesh, fournie dans le kit de base, et une de 1 ohm proposée en pièce détachée. Le remplissage se fait par un bouchon de silicone très classique, en dessous, et l’étanchéité est excellente.

Cette petite cartouche d’une bonne contenance eu égard à la faible consommation du pod et aux résistances efficaces est le plus gros défaut du pod. En effet, une fois la résistance usée, c’est l’intégralité de la cartouche qui devra être jetée. Une production de déchets, peut être superflue, qui freinera les vapoteurs sensibles à la cause écologique.

Les cartouches sont vendues en moyenne 5,90 euros les deux, un tarif très correct par rapport aux résistances changeables. Les pods Minican sont d’ailleurs tous compatibles avec la version Plus.

Le rechargement de la batterie d’une capacité de 850 mAh se fait par un port USB-C. En un peu moins d’une heure, la charge atteint son plein, et la très bonne gestion de la batterie combinée à des résistances peu énergivores permet un temps de vape assez long.

En résumé

On aime

  • Compacité
  • Bonne autonomie
  • Respect des saveurs

On n’aime pas

  • Légère chauffe de la cartouche
  • Toute la cartouche doit être changée quand la résistance est usée, plus de déchets

Conclusion

4,7 /5

Ce petit pod Minican Plus fait des merveilles. Efficace, bien fabriqué, peu onéreux, il s'avèrera parfaitement adapté pour des primos, associé à des sels de nicotine, ou un vapoteur désireux de se trouver un mod discret pour certaines occasions. Le seul point noir est la petite quantité de déchets supplémentaires générée par le changement de cartouche alors que la filière peine à se constituer un réseau de recyclage.

Le Pod Minican Plus en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.