Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Mad Hatter RDTA – Advken

Test : Mad Hatter RDTA – Advken

  • Par , le 22/08/2017 à 14h54
    Annonce

Le Mad Hatter RDTA reprend le top cap spécifique des atomiseurs de la gamme pour un remplissage facile. Il propose une vape agréable à un tarif abordable. 

Une bonne réalisation

Le Mad Hatter RDTA est livré dans sa boîte avec un Pyrex de rechange, un adaptateur pour drip tip 510, ainsi qu’une pochette de pièces de rechange contenant des vis pour le plateau et des joints. La réalisation est bonne, et les finitions tout à fait correctes surtout si l’on tient compte du tarif auquel il est proposé. Les joints sont bien calibrés, les filetages propres, et l’ensemble des surfaces correctement fini. Un point de détail important malgré tout, pensez à bien me rincer à l’eau chaude avant de l’utiliser, il reste une odeur  d’huile d’usinage à l’intérieur quand vous le déballez. 

Principales caractéristiques

  • Hauteur : 49 mm
  • Diamètre : 24 mm
  • Contenance : 3,5 ml
  • Plateau : Velocity
  • Top cap sur charnière
  • Drip tip 810 / 510

Sur la base on trouve bien sur la connexion 510, dont le plot positif ressort d’un bon millimètre du filetage. Cet atomiseur peut donc être installé sans aucun souci de sécurité sur une connexion hybride. Le fait que cette connexion ne soit pas réglable n’est, du coup, pas un gros souci.

Le réglage du flux d’air se fait très classiquement en tournant l’ensemble de la cloche. En position complètement ouverte, les deux cyclopes procurent une vape très aérienne, à peine restrictive. On peut arriver un flux d’air restreint, sans pour autant aller jusqu’à une inhalation indirecte agréable. Un atomiseur, encore une fois, exclusivement prévu pour l’inhalation directe.

Si vous souhaitez l’utiliser exclusivement avec le flux d’air complètement ouvert, vous pourrez retirer la bague intérieure qui permet le réglage. Vous serez ainsi certains d’avoir en permanence le flux d’air le plus ouvert, mais il a alors tendance à siffler un peu. C’est d’ailleurs un des reproches que l’on peut faire à cet atomiseur, le flux d’air n’est pas des plus discrets. Le phénomène reste modéré avec des flux d’air serrés, mais ça n’est en tout état de cause pas un modèle de silence.

Le top cap Mad Hatter

Comme tous les Mad Hatter, ce RDTA est facilement identifiable par son logo mais surtout par son top cap sur charnière. Toujours aussi simple à ouvrir, le top cap pivote sur son axe pour donner un accès direct à la chambre. Autant ce système est vraiment pratique pour les drippers, autant il peut sembler inutile sur un RDTA avec lequel on a pas de raison majeure d’accéder toutes les 30 secondes au montage.

Advken a su tirer parti de cette caractéristique de la gamme pour la rendre pertinente sur cet atomiseur grâce au système de remplissage central. Le remplissage se fait par la cheminée centrale du plateau. Au repos, un ressort la maintient en position haute ce qui bouche les trous au niveau du réservoir et permet ainsi d’éviter les fuites. Pour remplir, il suffit d’appuyer sur cette cheminée avec l’embout de la bouteille ou la pipette, cela va alors faire descendre cette cheminée et ouvrir les entrées de liquide dans le réservoir. Le remplissage est d’autant plus facile si l’embout recouvre complètement le haut de la cheminée, mais il fonctionne plutôt bien également avec des embouts plus fins.

Un plateau facile

Le Mad Hatter RDTA est équipé d’un plateau de style Velocity, réaliser ses montages dessus est donc un jeu d’enfant. Il est exclusivement prévu pour les montages en double coils, que ce soit au niveau des arrivées d’air ou du passage des mèches de coton. Il accepte les montages conséquents, les trous de passage des pattes des résistances accepteront les plus gros fils sans sourciller. Les vis elles-mêmes sont avec une empreinte à six pans et permettent un excellent serrage.

Les passages pour les mèches de coton sont larges également, vous pourrez réaliser des résistances sur un axe de 4 mm sans problème. La base du plateau est percée d’un petit trou qui laisse l’air rentrer au fur et à mesure que le réservoir se vide, ce qui permet d’avoir facilement une excellente capillarité. Par contre, si vous faites des résistances sur un axe de 3 mm ou moins, pensez à bien répartir le coton dans les passages de mèches, de manière à ce que l’air n’y passe pas trop facilement. Dans le cas contraire, en couchant l’atomiseur, vous risquez d’avoir une petite fuite par le trou de passage d’air.

Une vape agréable

Grâce a une bonne gestion du flux d’air, cet atomiseur est assez polyvalent et vous pourrez avoir une vape agréable à partir de 40 W en double coils. Le rendu des saveurs est tout à fait correct, identique aux atomiseurs similaires avec des arrivées d’air sur le côté. Si vous préférez une production de vapeur supérieure, vous pourrez bien sûr augmenter le flux d’air, installer des résistances en conséquence et vaper des puissances importantes. L’atomiseur aura évidemment tendance à chauffer davantage, et le drip tip d’origine peut alors se montrer un peu court.

En résumé

Points positifs :

  • Bonne réalisation et finitions
  • Remplissage facile
  • Top cap sur charnière
  • Bon rendu des saveurs

Points négatifs :

  • Flux d’air parfois sifflant
  • Double coils exclusivement

Conclusion

Notre note : 4/5. Le Mad Hatter est un bon RDTA qui procure une vape agréable est assez polyvalent. On peut lui reprocher un flux d’air qui a un peu trop facilement tendance à siffler, mais son système de remplissage est particulièrement pratique. La possibilité d’adapter un drip tip standard est également bienvenue. 

Le Mad Hatter RDTA en images

Annonce

Name of Reviewed Item: Mad Hatter RDTA - Advken Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/08/COUVERTURE-mad-hatter-rdta-001.jpg Review Author:Review Date: