Vous êtes ici : Vaping Post » Guides » Le mythe du cuivre dans les mods mécas

Le mythe du cuivre dans les mods mécas

  • Par , le 21/08/2017 à 17h11
    Annonce

On voit facilement dans les publicités pour les mods mécaniques l’argument du cuivre comme garant d’une meilleure conductivité. Reste à voir si c’est le cas.

Les calculs

La conductivité d’un morceau de métal peut se mesurer, mais on atteint une bien meilleure précision en la calculant. Certains arrêteront de lire à ces mots, en clamant que ce n’est alors que de la théorie. Les formules de conductivité sont factuelles au même titre que la loi d’Ohm. Nier la réalité concrète de leur résultat est aussi objectif que nier ceux d’un calcul résultant de la loi d’Ohm. On peut aussi argumenter sur la pureté des métaux, on verra par la suite qu’elle n’a pas d’incidence pratique. On va devoir faire quelques calculs, si vous y êtes allergique vous pouvez passer directement à l’interprétation des résultats… ou à la conclusion pour les plus feignant(e)s. C’est parti.

Le tube d’un mod méca est un cylindre. Les calculs de résistivité se font sur des fils, il va donc falloir ramener notre cylindre à un fil. Il faut donc pour commencer calculer l’aire de sa section : la résistivité du mod sera la même que celle d’un fil de section correspondante.

Aire = π x (rayon extérieur² − rayon intérieur²)

Pour un mod en 22 mm de diamètre et de 1 mm d’épaisseur, le résultat est 0,00026389378290154 m².

La formule pour calculer la résistivité d’un fil de métal est

Résistivité = résistivité du métal x (longueur du fil / section du fil)

La résistivité du cuivre est de 1,7x 10-8 Ω.m

La résistance d’un mod en cuivre de 10 cm de long, 22 mm de diamètre et 1 mm d’épaisseur est donc de 0,000006 Ω.

Pour le même tube en laiton , la résistance est de 0,000027 Ω.

La résistivité du laiton est supérieure à celle du cuivre, avec 7x 10-8 Ω.m. L’inox a une résistivité encore plus élevée : 55 x 10-8 Ω.m. (elle varie un peu selon l’inox, mais pas de manière significative ici)

Le même tube réalisé en inox aura ainsi une résistance de 0,000208 Ω

Interprétation des résultats

Un mod en cuivre aura effectivement une résistance 34 fois inférieure au même mod réalisé en inox, et presque 5 fois inférieure au laiton ! Sacré argument !
À ceci près que les trois mods ont une résistance inférieure à 0,001 Ω. Même pas un millième d’ohm… Qui peut être sensible à la vape à une différence de un dix millième d’ohm ? Superman, sans doute, mais ni vous ni moi.

Vous avez un doute ?
Avec 4,0v et un montage à 0,5 Ω, vous vapez théoriquement à 32 W, c’est la loi d’Ohm. Avec le mod en cuivre, vous vaperez à 0,500006 Ω donc à 31,999 W. Avec le mod en laiton, ça sera 31,998 W et avec le mod en inox 31,986 W. La différence à la vape entre le mod en cuivre et celui en inox sera de 0,013 W à 32 W.
Même avec une résistance de 0,1 Ω, on aura théoriquement 160 W (en imaginant que l’accu les sorte), et respectivement 159,990 W, 159,956 W et 159,667 W avec nos trois mods. Soit une différence imperceptible de 0,323 W d’écart à 160 W entre le cuivre et l’inox.

Toujours pas convaincue(e)? Soyons fous, imaginons notre mod en Kanthal, connu justement pour être résistif. La résistance de notre tube serait de… 0,000508 Ω. Ce qui donnera 31,97 W et 159,19 W dans les exemples précédents. Même avec un mod en Kanthal cela ne ferait aucune différence sensible à la vape ! Voila qui répond à l’interrogation du début sur l’incidence de la pureté des métaux, parce qu’avant que le cuivre d’un mod lui donne une conductivité pire que s’il était en Kanthal, il y a une sacrée marge de manœuvre.

Cela étant dit, il va de soi que la résistance finale du mod dépend de paramètres significatifs, en particulier les contacts, les éventuels ressorts, etc. Un mod bien réalisé aura toujours une meilleure conductivité qu’un mod bâclé ou mal conçu, et cela pourra se ressentir à la vape. Mais entre deux mods identiques au métal de leur fabrication près, la différence est imperceptible. Donc s’il y a une différence perceptible, ils ne sont pas identiques, même si c’est le même modèle de la même marque. L’un a quelque part un défaut que l’autre n’a pas.

Que ce soit bien clair, je ne dis pas que tous les mods mécas se valent en conductivité, c’est loin d’être le cas bien entendu. Il est par contre irréfutable que si deux mods n’ont pas la même conductivité, cela ne peut pas venir de la différence dans le métal utilisé. C’est physiquement impossible. Donc la différence se joue ailleurs, sur d’autres paramètres, le plus probable restant la qualité des contacts.

Plus un mod est épais, meilleure est sa conductivité de toute façon, ce qui rend la différence encore moins significative. En retenant 1 mm pour les parois du tube, on a pris une belle marge de manœuvre, la plupart font entre 1,5 et 2 mm. Par contre, plus le tube est long, plus sa résistivité augmente. Et, effectivement, pour un mod de plusieurs mètres, la différence finirait par être significative. On arriverait même à 0,1 Ω d’écart entre le cuivre et l’inox avec un mod de 50 mètres de long… et vous avez en passant l’explication au fait que les fils électriques sont en cuivre: dans cette application, la différence est sensible à cause des longueurs utilisées. Mais pas dans la vape.

Conclusion

Pour ce qui est de l’argument : “tube en cuivre pour une bien meilleure conductivité”, c’est du pur marketing. Choisissez le cuivre pour l’esthétique si vous préférez, mais en sachant que l’inox ne s’oxyde pas, et la connexion 510 sera bien plus dure et résistante.

Je ne dis pas qu’un mod inox est mieux qu’un mod en cuivre, ça reste une question subjective de goût personnel. Et bien entendu de réalisation, en particulier au niveau des contacts. Mais il est certain que les deux métaux offrent, de manière pratique, la même conductivité. Quoi que les pubs – et un mythe tenace – puissent en dire.

Pour continuer la lecture

Nous vous guidons dans l’univers du mod tube mécanique, l’un des modèles les plus représentatifs parmi les mods mécaniques.

Des milliers de vapoteurs nous lisent et suivent chaque jour l’actualité de la vape et tous nos tutoriaux. Rejoignez-les et recevez chaque semaine nos derniers articles dans une super Newsletter! [wysija_form id=”2″]

Annonce

4 réponses à Le mythe du cuivre dans les mods mécas

  1. Titan dit :

    Je plussoie à donf.
    J’irais même jusqu’à dire que concernant également une autre polémique bien installée en matière de différence de chipset supposée “évidente” entre par ex. un Vamo (35 Hertz) et une box Reuleaux (vape électroniquement “lisse”), j’ai piégé plusieurs “experts” qui se sont fait avoir dans les grandes largeurs. Cette différence est indétectable en Vape MTL les yeux bandés avec un Protank Mini (résistance 1,5 ohms du commerce) monté indifféremment sur l’un ou l’autre réglé à 15 Watts. Ou ils se sont trompés, ou ils n’ont pas “vu” de différence au ressenti. Grosse surprise après avoir ôté le bandeau … Mouarff 🙂
    Là aussi en étant gentil, je parlerais de marketing, étant bien entendu qu’il n’était seulement question ce jour-là de comparer les ressentis Vape Reuleaux/Vamo, et non les possibilités techniques des deux Mods, qui n’ont bien-sûr, rien à voir.

    • Vap'Ed dit :

      Tiens, ça serait marrant a calculer, ca, la variation réelle de température du fil en fonction des pulsations. Pas simple, il faut faire intervenir la fréquence et l’amplitude des pulsations, l’inertie thermique du fil, celle du liquide puisque le fil baigne dedans et l’échange thermique entre les deux… et surement d’autres parametres qui ne me viennent pas a l’esprit là tout de suite.
      Mais déja à 35hz on arrive sûrement à une courbe de température du fil dont les variations sont faibles, effectivement du fait de l’inertie thermique du fil et du liquide, et probablement insensibles à la vape. Merci pour le retour et pour l’idée, un problème aussi inutile (ton test suffit largement) que sympa à cogiter 😉

      • Titan dit :

        Ce serait marrant en effet, et … méchamment compliqué à faire techniquement … lol.
        Pb certes inutile dans l’absolu, mais qui m’a fait me prendre la tête avec des gens très loin d’être idiots mais très … convaincus. Ce qui n’était au départ qu’une banale discussion un poil technique est devenue une véritable bataille rangée 35 Hertz vs Vape lisse vs Mod méca. Imagine: on s’était permis de critiquer ouvertement mon Vamo V5, steuplaît … M’enfin!
        C’est effectivement et principalement à l’inertie du fil à laquelle je pense, associée à une production de vapeur aromatique … elle-même définissant un “rendu” extrêmement subjectif.
        C’est le “extrêmement subjectif convaincu” d’un tout premier modèle Provari hors de prix face à un Vamo moins cher que gratuit qui a animé nos longues soirées d’hiver … Lol.

  2. Ary Vape dit :

    Merci pour cet article très bien écrit et compréhensif, business, quand tu nous tient 🙂 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *