Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Mods » Test : Lustro 200W – Asmodus

Test : Lustro 200W – Asmodus

  • Par , le 19/07/2018 à 12h00
    Annonce

La Lustro est une box double accu capable de livrer une puissance de 200 W. Mais elle n’est pas seulement puissante, elle se veut également pratique avec son écran couleur tactile, bien pensé grâce à de nombreux petits détails qui font la différence, et originale avec une fonction totalement inédite sur une box : le contrôle gestuel.

Une box au design efficace et de qualité

Difficile en voyant la Lustro de ne pas faire le rapprochement avec la Minikin V2 du même constructeur. Similitude dans son esthétisme, reprenant pratiquement les mêmes dimensions, ou dans ses fonctionnalités, notamment avec un écran tactile et l’absence des boutons + et -. À croire que la Lustro est une version 3 ou l’aboutissement de la Minikin. Rien de péjoratif cependant, la Minikin ayant rencontrée un franc succès, elle commençait cependant un peu à dater et il est logique de voir apparaître la Lustro dans le catalogue d’Asmodus.

Avec ses angles bien arrondis, la Lustro est agréable en main. Son revêtement légèrement caoutchouteux y participe pour beaucoup, et permet également qu’elle ne glisse pas des mains malgré son poids respectable de 259 g avec les deux accus 18650 qu’elle embarque. Ajoutez à cela le poids de l’atomiseur que l’on viendra installer dessus, et vous comprendrez que si vous recherchez une petite box à transporter facilement lors de vos déplacements au cours de la journée, la Lustro ne se montrera pas particulièrement adaptée.

En revanche, son design est particulièrement soigné, et cela se voit lorsque l’on observe séparément chaque élément. Prenons pour commencer le connecteur 510. Quoi de plus banal et commun, mais ici, la platine à été remplacée par juste un petit cerclage autour du connecteur. C’est plus discret, et tout aussi efficace. Dépassant de trois fois rien le haut de la box, il joue parfaitement son rôle de protection qui évite de rayer la peinture lorsque l’on visse un atomiseur, et l’espace généré entre ce dernier et la box n’est visible que si l’on regarde attentivement en contre-jour. Le réglage se montre ainsi parfait et il sera possible d’y installer un atomiseur d’un diamètre de 26 mm sans qu’il ne déborde. Dommage que ce connecteur ne soit pas centré, la Lustro aurait été chouette avec un atomiseur de 30 mm.

Sur la façade principale, on trouve bien entendu tout en haut le bouton fire, l’écran juste en dessous et en bas, la prise USB type-C. Oui, rares sont encore les box qui accueillent ce format pourtant bien pratique, non pas ici pour sa rapidité de charge ou de transfert de donnés qu’il permet, mais tout simplement parce qu’on peut insérer la prise dans un sens ou dans l’autre.

À gauche de l’écran se trouve une barre LED qui s’illumine de la même teinte que le bouton fire. L’affichage de la barre se fait de bas en haut et progresse au fur et à mesure que l’on appuie sur le bouton fire. On peut régler sa vitesse de progression, mais il n’est malheureusement pas possible d’avoir une teinte séparée (4 couleurs sont disponibles) pour la barre et le bouton. Bien entendu, cet affichage est optionnel, mais il est couplé lui aussi couplé au bouton fire : on allume ou on éteint ces deux éléments ensemble.

La façade arrière est entièrement constituée de la trappe qui permet d’accéder au logement des accus. Elle est maintenue par 2 aimants et si son maintien ne souffre pas d’un défaut quelconque, elle possède malheureusement un petit jeu latéral décelable lorsqu’on à la box en main. Au regard des finitions exemplaires du reste de la box, le manque d’ajustage de cet élément est troublant, alors que sa découpe, les reliefs ou la très belle gravure du logo Asmodus qui la composent sont quant à eux bien travaillés. Même son côté intérieur est entièrement revêtu du même traitement que le reste de la box.

Le compartiment accueil quelques petites attentions pratiques pour que l’utilisateur ne se pose pas de question sur le maniement des accus : une bandelette permet d’extraire les batteries plus facilement, des auto-collants indiquent les connecteurs qui sont montés sur ressort, les indications de polarité sont bien visibles et le petit détail supplémentaire est matérialisé par un détrompeur autour des pôles positifs qui empêche le contact avec l’accu au cas ou malgré toutes ces indications, il arriverait que l’on se trompe de sens. À noter que lorsqu’on installe les accus, à l’allumage de la box, elle demande de confirmer qu’il s’agit bien de batteries identiques et que leur enveloppe n’est pas abîmée. Difficile d’être plus précautionneux.

Le dessous de la Lustro reçoit de nombreux petits trous qui permettent de ventiler le chipset, mais j’ai du mal à croire que cela soit efficace lorsque la box est posée verticalement. À noter que par ses dimensions, la stabilité de la box lorsqu’elle est posée verticalement est parfaitement assurée, quel que soit l’atomiseur qui est installé. Au milieu des trous de ventilation, on peut apercevoir un élément ovale : il s’agit de deux petites LED d’éclairage. Actionnable uniquement à partir de l’interface, n’espérez pas grand-chose de ces LED. Leur puissance d’éclairage révèle de l’anectodique, voyez plutôt cette option comme un bonus et non pas comme quelque chose de vraiment exploitable.

Mis à part le petit jeu de la trappe, l’ensemble de la Lustro possède un niveau de finition tout à fait remarquable. Aucune inscription disgracieuse et tape-à-l’œil ne vient entacher son design, seule la barre LED aurait pu être noire plutôt que claire. Le bouton fire est actionnable peut importe ou l’on appuie, sa prise USB type-C est bien plus pratique qu’une micro USB, son revêtement se montre très agréable et tous les petits détails qui la composent rappellent que lorsque c’est un modeur qui est aux commandes, le résultat n’est pas le même.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles de la Lustro 200W d’Asmodus

Type de matériel box électronique
Dimensions 80 mm sur 40,5 x 37 mm
Poids 167 g seule / 259 g avec accus
Batterie 2 accus 18650 (non fournis)
Diamètre max. de l’atomiseur 26 mm
Puissance de 5 à 200 W – de 5 à 120 W en mode TC
Charge USB
Contrôle température Ni200, titane et inox (tous types), TCR
Matériaux alliage de zinc

Le coffret comprend

Lustro (x1), cordon USB (x1), mode d’emploi (x1)

Un écran couleur très lumineux au tactile efficace

L’écran de la Lustro est vraiment une réussite. Sa définition est très bonne, mais surtout, il se révèle suffisamment lumineux pour être visible et exploitable en extérieur, même en plein soleil, ce qui est particulièrement rare pour un écran couleur. Asmodus reprend avec la Lustro le parti pris de supprimer les boutons + et -. Ce choix est parfaitement logique si l’on a une technologie tactile parfaitement au point, mais un peu risqué au cas ou justement il advienne un problème. Cependant, je dois reconnaître que celui de la Lustro est d’une efficacité redoutable… Lorsqu’on à compris que ce n’est pas un processeur Kirin 960 qui pilote la box. Il faut ici exercer le mouvement plus lentement que sur un téléphone pour qu’il soit reconnu, mais au niveau de sa précision, rien à redire, je n’ai jamais enclenché une action non voulue. Asmodus à bien travaillé sur ce problème pour que l’on ne clique par sur un choix non désiré, et à conçu son interface en fonction. Il n’y a jamais plus de deux choix possibles, généralement bien espacés en haut et en bas de l’écran, ce qui simplifie bien le problème.

Et des menus, sous-menus ou options il y en a pas mal dans cette interface, tout étant configurables, et si l’on ajoute à cela les réglages des modes de vape, on passe un peu de temps au début avant de s’habituer au système de navigation. Heureusement, cela vient très vite et la logique est toujours la même, ce qui fait qu’une fois lu le manuel pour en connaître les bases, il n’est plus nécessaire d’y revenir. C’est une bonne chose, car bien que complet, il n’est disponible qu’en anglais et la taille de la police d’impression en Time 2 ultra condensé ne donne pas vraiment envie de s’y intéresser plus que ça.

L’affichage de l’écran à beau être lumineux, le nombre d’informations affichées ne permet pas d’être parfaitement visibles au premier coup d’œil, mis à part pour la puissance ou la température. Si dans l’ensemble ces informations ne sont pas indispensables lorsque l’on vape, il aurait été quand même agréable de les afficher plus clairement. L’élément principal qui prend le plus de place au détriment du reste est un compteur graphique animé qui affiche la puissance de sortie lorsqu’on utilise le bouton fire, totalement inutile et que personne ne voit puisque l’on est en train vaper. Dommage encore une fois de sacrifier la clarté à une animation superflue, c’est malheureusement un peu la tendance du moment

Un mode gestuel inédit sur une box

Si vous n’êtes pas un grand fan du tactile, Asmodus vous offre l’opportunité de naviguer au travers de l’interface en effectuant des gestes. Pour cela, un capteur infrarouge est situé juste au-dessus de l’écran et lorsque l’on passe sa main devant de gauche à droite ou inversement, le menu suivant ou précédent apparaît.

Malheureusement, ce sera la seule possibilité qui est offerte. Le système de reconnaît pas le déplacement vers le haut ou le bas, et on ne peut pas changer ou confirmer une valeur dans une option. Autant dire que passé le moment de la découverte, ce mode devient vite lassant et n’apporte pas vraiment un confort ou des possibilités supplémentaires, bien au contraire. Innover c’est bien, mais si c’est pour quelque chose qui ne sert à rien, c’est un peu stupide et cela à quand même un coût qui aurait permis de descendre un peu le prix final. Par contre, d’un point de vue marketing, c’est sur que ça en jette.

Donc si vous n’êtes pas très à l’aise avec le tactile, il n’est finalement pas sur que la Lustro vous convienne.

Une vape de ministre

La vape produite par la Lustro est comme on peut s’y attendre excellente. Le chipset embarqué est pour les connaisseurs le GX-200HUTC-V1.0 et bien évidemment, il permet toutes les vapes possibles. À noter que par le passé Asmodus semblait avoir quelques problèmes avec le mode TC, mais avec la Lustro, tout semble être rentré dans l’ordre. Seul un petit détail est étonnant ; il n’est pas possible de dépasser 120 W en mode TC. J’ignore la raison de ce blocage et cette valeur est de toute façon déjà bien élevée, mais au cas ou il faut le savoir.

Le légendaire mode curve est toujours présent et son réglage à su rester aussi simple qu’auparavant. Il suffit de cliquer sur le temps ou une puissance pour l’ajuster, tout est automatiquement enregistré dans une des 5 mémoires dédiées, il en est de même pour les modes TCR ou TFR. En mode TC, le choix offert est complet avec les principaux fils que sont le TI le NI200 et le SS 304, 316 et 317.

La Lustro se montre réactive avec cependant un tout petit moment de latence en sortie de veille, mais qui reste acceptable, et il est également possible de sélectionner un preheat parmi les trois qui sont proposés : soft, normal et hard.

Reste qu’avec la barre LED d’enclenchée, le bouton lumineux et le contrôle gestuel, l’autonomie est forcément impacté et cela se ressent. En désactivant le tout, on y gagne, mais la Lustro se montre quand même un peu énergivore sans que cela ne soit problématique. La recharge se fait malheureusement à 1A, mais par contre l’équilibre des accus est parfaitement assuré.

En résumé

On aime

  • Sa qualité de fabrication, mis à part pour la trappe d’accus
  • Son design et les petits détails bien pensés
  • Son écran couleur couleur très lumineux même au soleil
  • Le tactile qui est bien exploité et abouti
  • Son efficacité dans tous les modes de vape
  • Son revêtement agréable et résistant
  • La possibilité de modifier tous les réglages
  • La navigation au sein de l’interface
  • Sa prise USB type-C
  • Disponible en 21 coloris

On n’aime pas

  • Le mode gestuel qui n’apporte absolument rien
  • La trappe d’accus qui possède un petit jeu latéral
  • Le connecteur 510 qui n’est pas centré
  • L’affichage des informations à l’écran qui est un peu petit
  • La recharge à 1 A

Conclusion

5 /5
 

Malgré le petit jeu de la trappe d’accus et du mode gestuel qui reste juste un argument purement marketing, j’ai quand même envie de lui mettre 5 étoiles. Asmodus a réalisé un excellent travail sur la Lustro en sachant améliorer ses points faibles présents sur les box précédentes, et c’est l’ impression générale et l’agrément d’utilisation qui l’emportent. On aurait pu se passer des gadgets qui l’entourent, mais elle bénéficie d’une conception et d’une réalisation soignée, d’un très bel écran et de quelques détails bien pensés. Une marque qui reste une valeur sure.

La Lustro 200W d’Asmodus en images

 
 
Thanks to Saly from Asmodus for sending us the sample of the Lustro for the purpose of this unbiased review.

Les derniers articles sur la marque Asmodus

Test : C4 LP RDA – Asmodus

  • Publié le 6/09/2018

Un petit dripper au design bien pensé Le C4 LP est livré dans une petite boite tubulaire qui sort de l’ordinaire et bien fournie. Elle comprend deux drip tips en …

Test : Pumper 20/21 – Asmodus

  • Publié le 30/08/2018

La Pumper 20/21 d’Asmodus est la version compatible avec les accus 20700 et 21700 de la Pumper 18, qui offre plus d’autonomie et de puissance pour un encombrement toujours raisonnable. Une …

Test : Ultroner x Thor DNA 75C – Asmodus

  • Publié le 29/08/2018

Bois stabilisé et finitions au top La box Ultroner x Thor DNA 75C bénéficie pour commencer d’une qualité de fabrication exemplaire. Les ajustements sont impeccables, les boutons n’ont pas le …

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Name of Reviewed Item: Lustro 200W - Asmodus Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/07/Couverture-asmodus-lustro-17.jpg Review Author:Review Date:

Les commentaires sont fermés.