Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Tyro – Vaptio

Test : Tyro – Vaptio

  • Par , le 21/05/2019 à 16h00
    Annonce

Le Tyro est un kit de type AIO (tout-en-un en français). Compact, Vaptio l’a conçu pour répondre aux besoins d’expérimentation des débutants dans la vape. Tout en restant simple et pratique, il permet de vaper en inhalation directe ou indirecte avec des saveurs convaincantes.

Passe partout

Le kit Tyro est compact, son design est sobre et ses finitions très correctes. Par rapport à d’autres kit AIO concurrents, il est moins “sexy”, sans être moche pour autant. Simplement, son dessin est moins recherché.

Il vape bien et ce n’est pas complètement étonnant puisqu’il utilise les mêmes résistances que les Nautilus d’Aspire, les fameuses BVC. Ces dernières ont accompagné des millions de vapoteurs dans leur sevrage de la clope. Enfin, il est pratique, plus que de nombreux kits AIO concurrents, avec un vrai réglage du tirage et un système de remplissage rapide et pratique.

Bref, il s’agit d’un kit efficace, qui offre un bon niveau de vapeur et des saveurs fidèles, que l’on vape en MTL ou en DL modéré.

Les caractéristiques essentielles du Tyro Kit de Vaptio

Type de matériel kit débutant
Dimensions mod 122 x 10 mm
Batterie 1500 mAh
Capacité du réservoir 2 ml
Résistances Cosmo coil MTL et DL
Compatible Nautilus BVC

Le kit Tyro est livré avec un câble USB, deux résistances, quelques joints, un réservoir en Pyrex de rechange et un mode d’emploi succinct.

À monter soi-même

Curieusement, le kit est livré avec 2 résistances, mais aucune n’est montée dans l’atomiseur.

Or, c’est la résistance qui, en se vissant dans la base et dans le top cap, permet de solidariser l’ensemble. À la livraison, il faut donc penser à ajouter une résistance et faire attention car le réservoir ne tient qu’avec le joint noir à la base. Il tient assez bien, mais il pourrait aussi se détacher tout seul.

Cette particularité permet de faire connaissance tout de suite avec le kit, en commençant par choisir quelle résistance monter.

Deux résistances de valeur différentes sont livrées, une de 1,6 ohm, pour un usage à faible puissance (10 à 15 W) en inhalation indirecte, l’autre de 0,7 ohm pour une puissance supérieure (15 à 23 W) en inhalation directe modérée.

Elles sont de bonne qualité, très similaires aux modèles Nautilus BVC d’Aspire.

La mise en place de la résistance est assez simple. Il suffit de la visser dans la base, éventuellement en retirant le réservoir en Pyrex pour avoir une meilleure prise. Dans tous les cas, il faut attendre que le réservoir soit vide pour le faire.

Double flux d’air

Le réglage du flux d’air se trouve sur le haut de la batterie, qui est aussi la base de l’atomiseur. Il dispose de deux zones de réglage et c’est en tournant le corps de l’atomiseur  qu’on le règle. La première zone est constituée d’une large ouverture en œil de cyclope, pour l’inhalation directe.

La deuxième zone est composée de petits trous pour l’inhalation indirecte. Le système fonctionne bien, le réglage est relativement précis.

Remplissage par le haut

L’orifice de remplissage se trouve sur le côté, sous le top cap. En position fermé, il fait apparaître ce signe rouge.

En tournant le top cap, on découvre un large orifice, qui permet de remplir le réservoir avec n’importe quel type d’embout, même les plus larges.

Batterie sans réglage

La batterie ne comporte qu’un bouton, celui de mise à feu, qui sert aussi à éteindre ou allumer l’objet en cinq clics rapides. Le fait de ne pas avoir de réglage est plus simple pour les utilisateurs qui ne veulent pas s’embarrasser de technique. C’est donc le choix de la résistance qui détermine la puissance.

Avec la résistance de 1,6 ohm, la puissance varie de 10 W en pleine charge à 7/8 W en fin de charge. Avec la résistance de 0,7 ohm, la puissance varie de 23 W en pleine charge à 18 W en fin de charge.

Ce sont des valeurs bien choisies, qui correspondent bien à la gamme de réglage du flux d’air, en tirage serré ou aérien.

L’autonomie est bonne en tirage indirect avec environ 500 bouffées, de quoi largement tenir une journée, voire deux. En tirage direct avec la résistance de 0,7 ohm, l’autonomie dépasse encore 200 bouffées. C’est suffisant si on ne vape pas beaucoup, mais il faut avoir sa fiole d’e-liquide de secours si on vape avec conviction !

Petites observations résistantes

La compatibilité du kit Tyro avec les résistances Nautilus BVC d’Aspire est une excellente initiative, puisqu’elles se trouvent pratiquement dans toutes les boutiques de vape. Il est donc facile de se dépanner au cas où l’on n’aurait pas vu venir la fin du stock de résistance.

Elle permet aussi d’élargir la gamme de vape du kit, en choisissant d’autres valeurs que celles proposées ici. La résistance NS de 1,8 ohm par exemple, pour vaper plus serré, est spécialement étudiée pour les liquides en sel de nicotine. Ou inversement, la résistance de 0,4 ohm pour une inhalation directe plus soutenue, jusqu’à 30 W. Mais attention dans ce cas, l’autonomie sera moins grande. 

Petites observations concurrentes

La concurrence est rude dans la vape, en particulier dans ce segment des produits simples. Ce kit de Vaptio a pour lui deux atouts : sa capacité à vaper en direct ou en indirect, et ses résistances BVC, qui sont non seulement bonnes, mais aussi faciles à trouver. En termes de vape, il est équivalent au kit Tigon d’Aspire, qui garde l’avantage sur le plan des finitions, remarquables.

En résumé

On aime

  • La vape agréable
  • La possibilité de choisir entre DL et MTL
  • Les valeurs de résistance bien choisie
  • La qualité de fabrication honnête
  • Le système de remplissage, pratique

On n’aime pas

  • En inhalation directe, la batterie est un peu faible
  • Le concept tout en un, qui interdit d’utiliser la batterie ou l’atomiseur indépendamment

Conclusion

4 /5
 

Le kit Tyro de Vaptio n’est pas particulièrement original, mais il remplit bien sa mission. Particulèrement pour s’initier à la vape, quand on ne sait pas encore si on apprécie plutôt l’inhalation directe ou indirecte. Ses résistances, compatibles avec les Nautilus BVC sont un vrai atout, à la fois par leur qualité et par leur disponibilité. 

 

Le Tyro Kit de Vaptio en images

Les derniers articles sur la marque Vaptio

Test : ET Auto Kit – Vaptio

  • Publié le 29/03/2019

Vaptio livre ici un bon pod, qui produit une vapeur satisfaisante et offre une autonomie au-dessus de la moyenne.

Test : kit Capt’n 220W / Capt’n Tank – Vaptio

  • Publié le 25/09/2018

Compact et ergonomique La box Capt’n 220W est compacte malgré les deux accus 18650 qu’elle embarque. Sa taille contenue, des angles arrondis et un gros switch qui tombe parfaitement sous …

Test : N1 PRO 240W Kit – Vaptio

  • Publié le 19/01/2018

Pour les amateurs de grands formats et d’autonomie, Vaptio propose le kit N1 PRO 240W. Il fonctionne avec 2 ou 3 accus 18650, dispose d’une excellente électronique mais le clearomiseur manque …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 7 000 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !






Annonce

Name of Reviewed Item: Tyro - Vaptio Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2019/04/Tyro-1-1.jpg Review Author:Review Date:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *