Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit Revenger – Vaporesso

Test : kit Revenger – Vaporesso

Ce kit marque un tournant dans la gamme Vaporesso, autant sur le design que sur l’électronique en net progrès. Une excellente nouvelle, même si la réalisation est perfectible.

Une box compacte et (presque trop) légère

Le kit Revenger est composé de la box Revenger 220w et de l’atomiseur NRG. Dans la boîte, on trouve également une seconde résistance, un cordon micro USB, une feuille photocopiée en anglais faisant office de mode d’emploi et l’emplacement pour un pyrex de rechange. Le pyrex lui-même est bien mentionné dans la liste du contenu sur la boîte, sans y être inclus pour autant. Il s’agit peut-être d’une erreur dans ce kit en particulier, je ne peux que vous inviter à vérifier sa présence éventuelle au moment de l’achat.

Ce kit marque une nette transition avec les précédents modèles de Vaporesso. Côte à côte avec la série des Tarot, celui-ci fait nettement plus futuriste, plus compact pour la box et plus « racing » pour l’atomiseur. Entendez par là qu’on pressent une production de vapeur digne d’une cheminée de centrale atomique, ce que l’utilisation ne confirme d’ailleurs pas totalement.

La box est vraiment compacte et plutôt légère. La prise en main est excellente, on a presque l’impression d’une simple accu. Il suffit d’ailleurs d’ouvrir le capot des batteries pour juger du peu de place pris par l’électronique et la connexion. Elle ne mesure pas beaucoup plus que les deux 18650 qu’elle embarque.

La porte du compartiment batteries est parfaitement maintenue par trois aimants. Elle bouge un peu une fois refermée, sur 1mm latéralement environ. Rien de dramatique, mais on aurait préféré une porte qui ne bouge pas.

La connexion 510 pour l’atomiseur est bien entendu montée sur ressort. Il a une course suffisante sans être idéale. Les atomiseurs avec une connexion anormalement longue peuvent ne pas être flush, mais cela reste exceptionnel.

Le bouton de déclenchement est large et légèrement incurvé. Le clic est net et assez sensible, un excellent compromis que l’on retrouve dans les trois boutons de réglage. La prise micro USB est bien positionnée en bas de la face avant, ce qui permet de recharger les accus en conservant la box droite. La Revenger propose une recharge équilibrée des deux accus à 2,5A (si votre adaptateur peut les fournir) ce qui est excellent.

La réalisation des boutons est un peu à la mesure de la porte des batteries. C’est propre, le look et le design sont réussis, mais laissent une légère impression de plastique, d’approximatif, voire d’un peu fragile. Ce n’est d’ailleurs probablement pas le cas et les ajustements sont assez propres pour s’en convaincre mais voilà, ça fait un tout petit peu léger malgré tout.

On retrouve cette impression sur la face avant. Transparente avec un léger reflet métallique, elle est du meilleur effet. Mais si vous appuyez dessus, elle s’enfonce un petit peu. Là encore rien d’énorme, mais assez pour se voir et se sentir. Il serait excessif de dire que cette box laisse une impression de fragilité. Mais on n’a pas une impression d’incassable non plus, loin de là.

L’effet légèrement miroir de la façade rend forcément l’écran difficile à lire en plein soleil, la réflexion d’une surface très claire réduit le contraste à néant. Dans des conditions normales par contre, l’écran est très agréable, bien contrasté et très lisible. Inutile qu’il relèvera vos empreintes digitales et toute trace de quoi que ce soit avec une efficacité impressionnante. Ce grand écran est lui aussi une nouveauté chez Vaporesso qui a su en tirer le meilleur profit. Les informations principales sont très grandes, et les informations secondaires toujours bien lisibles malgré leur taille plus réduite.

Caractéristiques techniques

Box revenger 220w :

  • Dimensions: 45mm x 89mm x 28mm
  • Puissance: 5.0-220W
  • Affichage: 0.96’ OLED
  • Tension de sortie: 0V-8.5V
  • Résistances: 0.05-5Ω
  • Température en TC: 100℃-315℃/200F-600F
  • Modes: VW(H/N/S), CCW, CCT, VT(NI,TI,SS), TCR(M1,M2), RTC, BYPASS
  • Batteries: 2x 18650

Atomiseur NRG :

  • Diamètre : 26,5mm
  • Hauteur : 56mm
  • Matériau: inox, pyrex
  • Poids: 66g
  • Capacité: 5ml
  • Connexion: 510

Des menus complets et intuitifs

Commençons par le plus important : l’horloge ! C’est totalement inutile à la vape, mais tellement pratique pour un objet qu’on a tout le temps en main. A vrai dire c’est si simple que je me demande toujours pourquoi toutes les box ne le proposent pas. Et sur la Revenger, on a même le choix entre analogique et numérique, le grand luxe. C’est clairement gadget, mais indéniablement pratique.

L’affichage est grand, confortable et complet. On a en haut l’indication utile du niveau de charge de chaque batterie, et en bas celle totalement superflue du temps de puff. Et entre les deux, les classiques puissance/température, résistance, tension, et indication du mode. On a même une indication du temps de charge restant pendant la recharge des accus. Une « indication » est le mot juste, n’en attendez pas une précision d’horlogerie suisse. Ou de madame Soleil en l’occurrence, la box n’ayant pas de boule de cristal pour deviner la capacité réelle de vos accus.

Le mode sur l’affichage correspond au comportement en début de vape : normal, soft ou hard. C’est une version simplifiée de la gestion des courbes de chauffe disponibles également que ce soit en contrôle de la puissance ou de la température. On a bien sûr aussi l’indication du mode de vape utilisé.

La box dispose bien sûr du contrôle de la température pour les fils en nickel, en titane, en inox et gestion du coefficient de température si vous souhaitez utiliser des fils exotiques. Vous trouverez également dans les menus le mode bypass et un menu système, qui permet différents réglages de l’écran ou de l’heure par exemple.

L’ensemble est aussi intuitif qu’il peut l’être avec autant de réglages. Ils se font principalement en utilisant le troisième bouton, celui entre le plus et le moins, propre aux électroniques Vaporesso. On retrouve finalement l’essentiel de l’interface de la marque, avec le confort du grand écran en plus.

Un seul petit regret, le défilement de la puissance, quand on maintient un des boutons de réglage appuyé, est trop rapide. Difficile d’arrêter le réglage exactement là où on le souhaite, il faudra terminer par une bonne série d’appuis successifs. A ce détail près, la box est très agréable, complète et intuitive.

Une vape agréable et précise dans tous les modes

Vaporesso a fait de nets progrès sur la qualité de vape de ses boxes entre les Tarot pro et nano, qui étaient vraiment moyennes, et la mini qui proposait enfin un contrôle de température digne de ce nom. Certes les mises à jour ultérieures avaient amélioré les choses pour les premiers modèles, mais on restait encore loin des meilleurs.

La box Revenger montre la volonté de Vaporesso de rattraper le peloton de tête. En mode contrôle de la puissance, la box est précise et délivre la puissance qu’elle annonce. Elle est en général moins de 5% en dessous de la valeur annoncée, ce qui est tout à fait acceptable et dans les normes.

La vape est agréable, mais la box manque encore un peu de réactivité. On le voit sur les tracés oscillo, elle fait monter la puissance un peu trop progressivement, ce qui laisse une impression de léger délai entre l’appui sur le bouton de déclenchement et l’arrivée de la vapeur. Rien de bien méchant, mais on passe à côté du sans faute.

Et oui, elle délivre effectivement les 220 watts qu’elle annonce, 217 watts exactement, et avec une tension de sortie maxi confortable pour les résistances plus élevées. Puissance maxi que vous n’obtiendrez par contre que batteries pleines, et avec des batteries qui encaissent les 28 ampères que cela suppose sans voir leur tension s’effondrer. Batteries déchargées, elles ne sortiront pas les 40 ampères requis pour chacune quoi qu’il arrive.

L’excellente surprise vient du contrôle de température. Testé avec une résistance en inox 316, il se montre parfait pour la protection des montages et passe haut la main les tests de coton sec. Vos montages seront protégés en cas de réservoir vide, le coton ne brunit même pas.

Mais surtout, Vaporesso a enfin réussi à procurer une vape constante en contrôle de température. La vape est parfaite, régulière et homogène sur toute la durée du puff, avec un signal aussi plat qu’on puisse le souhaiter sur l’oscilloscope. Un peu lente au démarrage cependant, exactement selon le même schéma qu’en contrôle de la puissance. La vape est calée un peu haute pour le 316, vous pourrez soit baisser un peu la température par rapport à vos habitudes, soit faire appel au mode coefficient de température. Mais une fois le bon réglage trouvé, c’est un vrai bonheur.

Une excellente électronique donc, à qui on ne peut reprocher qu’un léger manque de réactivité au déclenchement, mais qui est par ailleurs excellente. Vaporesso aura mis le temps, mais cette fois on y est.

Un atomiseur sans grandes surprises

Je vais passer plus rapidement sur l’atomiseur, qui ne présente pas de grande nouveauté. Le flux d’air sur ce NRG tank est aérien mais reste plus restrictif que ce à quoi on s’attendrait. Les résistances fournies sont des quad-coils agréables à 70w, avec un rendu des saveurs tout à fait correct et une vape raisonnablement chaude.

Vaporesso propose toute une panoplie de résistances, pour des puissances de vape entre 30 et 80 watts, mais pas de plateau reconstructible. Cet atomiseur est exclusivement prévu pour la vape directe, en prenant la vapeur directement dans les poumons. La vape indirecte n’était clairement pas dans son cahier des charges.

Le remplissage du réservoir est facile, grâce à un top cap pivotant. La capacité de 5ml de liquide est normale au vu de ses dimensions. Rien d’inédit, mais la réalisation est bonne et l’orifice de remplissage assez grand pour autoriser de verser directement au goulot d’une bouteille. Le drip tip n’est par contre pas amovible : il est très large et dispose d’une grille à sa base pour éviter les projections de liquide. 16mm de diamètre tout de même, on est sur un format de tuyau d’arrosage qui ne fera pas l’unanimité.

Au-delà de ça, c’est un atomiseur subohm bien réalisé, fonctionnel et au design plutôt réussi. Pas de quoi écrire un roman, un bon atomiseur subohm résume assez bien le tableau.

En résumé

Points positifs :

  • Compacité
  • Ergonomie
  • Fonctionnalités complètes
  • Recharge équilibrée 2,5 A
  • Excellent chipset
  • Qualité de vape (watts et TC)

Points négatifs :

  • Réalisation parfois légère
  • Effet semi-miroir de la facade
  • Défilement trop rapide (+ et -)
  • Vape indirecte impossible
  • Pas de plateau RBA
  • Absence du pyrex de rechange

Conclusion

En un mot, Le kit Revenger est une réussite. Le design est ergonomique, l’ensemble est très bien réalisé même si la box, quand on la détaille, laisse quelques impressions de fragilité. A l’usage, elle est efficace et intuitive, et surtout délivre un excellent signal quel que soit le mode utilisé. Un tout petit peu plus de réactivité et c’était le sans faute. L’atomiseur est bien réalisé et fonctionnel, mais ne convient que pour la vape directe.

Le kit Revenger en images

Pour aller plus loin

Notre rédaction évalue très régulièrement des produits pour cigarette électronique, et consacre une rubrique spécialement dédiée aux kits prêts à l’emploi. N’hésitez pas à consulter tous nos autres tests.

Name of Reviewed Item: Revenger kit Rating Value: 3.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/06/revenger-kit-vaporesso.jpg Review Author:Review Date: