Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Kit Grus 100 W – Lost Vape

Test : Kit Grus 100 W – Lost Vape

  • Par , le 27/04/2021 à 16h34
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Lost Vape continue de surfer avec son produit phare qu’est la Grus 100W, en effectuant une mise à jour de son chipset et en lui associant un pod tank. Ce kit rivalise donc avec les meilleurs podmods du moment ?

Un petit retour en arrière avant de commencer

La box Grus 100W à fait beaucoup parler d’elle pour sa qualité de fabrication et son originalité, mais lors de notre revue, son chipset s’est révélé un peu faiblard lorsqu’on lui demande de la puissance. Il s’est avéré également que 2 autres petits problèmes étaient présents : le compartiment d’accu était trop étroit pour accepter tous les accus 21700, et le filetage du bouchon de ce compartiment était trop long. Ces petits problèmes font-ils partie du passé ?

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod142,1 x 40.5 x 30,5 mm
Poids du mod215 g
Format d'accus18650 / 20700 / 21700
ChargeUSB-C, charge externe
Puissance maximale100
Diamètre max. de l'atomiseur30
Modes disponiblesWatts, Volts, Contrôle température, Courbes, Bypass
Dimensions du clearomiseur26 mm
Poids du clearomiseur44 g
Capacité du clearomiseur5.5 ml
Plages d'utilisation5 à 100 W
Remplissagecôté

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Clearomiseur
  • Pièces de rechange
  • Cordon USB
  • Résistances
  • Drip tip
  • Outil
  • Mode d'emploi

Une erreur devient une faute pour celui qui persiste

Avant de poursuivre la lecture de cette revue, consultez celle de la Grus 100W. En effet, nous abordons dans cette section uniquement les différences et cela va aller vite : mis à part le chipset, rien n’a changé.

La qualité d’assemblage et de choix des matériaux est toujours aussi bonne. La Grus conserve son design si original avec son large plateau pouvant accueillir un atomiseur jusqu’au diamètre de 30 mm, son écran couleur agréable à l’affichage vertical est très lisible notamment à la glace de protection qui fait loupe et au choix des polices de caractère, les trois boutons permettant d’accéder aux menus et aux réglages, tout comme le port USB type C.

Malheureusement, ces atouts se voient balayés par deux problèmes qui deviennent d’énormes fautes lorsqu’elles sont connues et répétées.

La première concerne le filetage du bouchon du compartiment d’accu qui, comme sur la version précédente, est beaucoup trop long. 4 tours entiers sont toujours nécessaires pour le retirer. À croire qu’un accu est suffisamment malin pour sortir tout seul de son compartiment pour être ainsi enfermé

Un système de quart de tour est suffisant, d’autres fabricants l’on compris depuis longtemps et il ne nous semble pas avoir noté de disparition d’accus.

Le second problème est nettement plus problématique, puisqu’il n’est toujours pas possible d’utiliser tous les accus au format 21700. L’étroitesse du compartiment est telle, que suivant l’épaisseur du wrap (l’enveloppe protectrice), un accu va entrer ou pas. Et nous ne parlons pas d’un accu dont nous aurions changé nous-mêmes le wrap ni d’une marque en particulière. Sur 6 accus de marque Samsung de même référence (INR 21700 – 40 T) acquis à des périodes différentes, seul 2 accus ont pu être utilisés. Ce problème ayant déjà été identifié sur la version précédente de la Grus est parfaitement connu de Lost Vape. Deux explications sont alors possibles : soit la société n’a pas tenu compte des remarques de ses utilisateurs, soit Lost Vape a atteint sa limite de compétences.

Acquérir une box qui permet l’utilisation d’un accu 21700, qui est d’ailleurs l’un des points forts du produit, et ne pas pouvoir le faire est pour nous tout simplement incompréhensible, surtout quand c’est, sur une nouvelle version.

Un nouveau chipset plus performant avec de nouvelles options

Cette nouvelle version du chipset Quest est la v 2.0. À noter que pour notre exemplaire, le numéro de version est la V1.0. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pour résumer, notre version est donc la V1.0 de la version V2.0. Notre rédaction teste régulièrement des produits de pré-commercialisation. Il est a souhaité que la version commerciale dispose d’une version de son chipset plus actuelle.

Commençons par ce qui lui faisait défaut auparavant : le manque de puissance au-delà de 50 W. Dorénavant, la puissance demandée est bien présente, ce problème est réglé et c’est une bonne nouvelle.

Les différents modes de vape que sont la puissance, le contrôle de température en TI, NI, inox et voltage sont toujours présents. Deux nouveaux font leur apparition : le mode VPC (on définit sa courbe de chauffe) et le mode bypass. À noter également pour le mode TC qu’il maintenant possible de choisir entre l’inox 316 et 904.

Puisque c’est une nouvelle version, Lost Vape en a profité pour ajouter quelques fonctions supplémentaires et revoir l’affichage. Il est maintenant possible de mémoriser 3 configurations de vape. Cela peut être intéressant si l’on utilise plusieurs atomiseurs sur la Grus suivant le montage. Un preheat, ou boost, est maintenant disponible : soft, normal et hard. Une option toujours utile pour les résistances en fin de vie ou les coils un peu mous. Il est également possible de modifier la luminosité de l’écran, option bien pratique pour les vapoteurs noctambules. Il ne manque que l’ampérage de sortie, information bien plus utile à notre sens que le temps de la dernière bouffée.

L’interface est également plus lisible et affiche des informations complémentaires comme le pourcentage de la batterie en plus de son icône, le preheat sélectionné, la configuration de vape parmi les 3 possibles ou encore directement l’accès aux menus d’options. On apprécie le fait de pouvoir changer directement chaque option de vape directement sans passer obligatoirement par le menu dédié. Côté ergonomique, Lost Vape à fait de l’excellent travail sur cette interface qui est intuitive.

Les pods tank UB et UB pro

Disponible en 2 versions, normal et pro, leur taille diffère, mais la contenance est identique avec 5,5 ml. La version pro utilise les résistances UB pro, tandis que le pod UB utilise les résistances UB, on s’en serait un peu douté.

Si le terme pod tank est utilisé pour décrire cet atomiseur, sa conception se rapproche plus du clearomiseur conventionnel que du pod. En effet, le pod n’est pas simplement aimanté pour se loger dans l’adaptateur 510, mais vissé. De ce fait, sa stabilité est assurée tout comme le fait qu’il ne se détache pas tout seul pendant le transport du kit. Un très bon point qui lui assure de plus une parfaite compatibilité avec le kit URSA Quest.

Le réglage des 3 arrivées d’air de bonnes dimensions se fait par une bague rotative libre située en bas. Devons-nous souligner que l’airflow, à la vue de ces arrivées, est de type très aérien ? Cela dit, 3 arrivées aussi larges ne servent finalement pas à grand-chose au final. Le flux est de toute façon contraint par le passage situé sur la résistance. On apprécie cependant, là encore, la qualité d’assemblage pour la rotation de la bague de réglage qui est parfaitement calibrée pour ne pas bouger toute seule, et la fluidité du filetage du pod.

Le pod étant maintenu par vissage, il aurait été contraignant que le remplissage se fasse par le dessous. On trouve donc un bouchon silicone sur le côté. Ce n’est probablement pas ce qui se fait de mieux en terme d’esthétisme, mais d’un de vue pratique, ce choix se montre judicieux. De plus, le pod étant teinté et le bouchon étant noir, ce n’est absolument pas dérangeant. Le remplissage se passe sans encombre, l’orifice étant plutôt large pour accepter tous les embouts de fiole en laissant s’échapper l’air au fur et à mesure que l’on remplit le réservoir. Même avec un liquide à fort taux de VG, aucune remontée intempestive de liquide n’est à signaler, c’est parfait.

Toujours en comparaison avec un pod traditionnel, le drip tip de l’UB Tank n’est pas fixe, mais au format 510. La possibilité de changer de drip tip pour son préféré est très appréciable, un très bon choix de la part de Lost Vape.

De très bonnes résistances, mais non compatibles entre elles

Le choix des résistances UB est disponible avec 5 valeurs à notre disposition et une base RBA. Cela commence à 0,15 ohm pour finir à 1 ohm. Il n’est pas sûr que la résistance à 1 ohm soit un choix très judicieux pour ce kit, mais elle existe.

La résistance UB Pro est, quant à elle, disponible en 2 versions, de 0,15 et 0,3 ohm, ainsi qu’une base RBA.

La base RBA est une option intéressante pour celles ou ceux qui préfèrent utiliser leurs propres coils. La RBA UB est un peu comme toutes les bases de ce type : un peu gadget et limitée dans les différents types de montage du à son faible diamètre. Par contre, la base UB pro offre beaucoup plus de place et permet de commencer à s’amuser un peu. Livrée avec un coil en fused Clapton de 0,3 ohm, son plateau postless est accessible et plutôt bien pensé. Lost Vape a même eu l’excellente idée de fournir dans le kit une mini base 510 pour tester le montage. Il ne sera pas possible de faire sur cette base des montages trop exotiques, mais il reste pas mal de possibilités.

Ces résistances offrent un très bon rendu des saveurs et plus ou moins de vapeur selon la puissance utilisée. Rien à dire de ce côté-là.

On peut cependant regretter que les résistances UB Pro et UB ne soient pas compatibles avec le même réservoir. D’autres fabricants possèdent plusieurs types de résistances avec 2 diamètres différents comme c’est le cas ici, soit elle s’enfiche à l’intérieur de la cheminée, soit à l’extérieur. Si le fait de choisir une résistance plus grosse réduit la capacité de liquide, c’est en toute connaissance de cause que l’on décide de le faire. Au pire, sortir un deuxième réservoir avec plus de capacité aurait du sens, mais un type de réservoir pour un type de résistance ne nous parait pas opportun et oblige à un achat supplémentaire.

En résumé

On aime

  • Son design original
  • Son chipset offrant performances et choix
  • Son grand plateau pouvant accueillir n'importe quel atomiseur
  • Ses finitions
  • La navigation au sein de l'interface
  • Son pod pratique de bonne contenance
  • La compatibilité avec les 3 principaux types d'accus

On n’aime pas

  • N'est pas compatible avec tous les accus 21700
  • Le bouchon d'accu au filetage interminable
  • Les deux pods UB et UB Pro dédiés à une référence de résistance

Conclusion

4,5 /5

Le kit Grus 100W de Lost Vape aurait pu devenir l'une des références de sa catégorie par excellence. C'est d'autant plus agaçant que le principal reproche que l'on peut lui faire est le fait que la Grus ne soit pas compatible avec n'importe quel accu 21700, alors que ce problème est connu de Lost Vape depuis le bien longtemps. La non-compatibilité des résistances UB et UB pro dédiées à l'un ou l'autre réservoir est également une mauvaise surprise, alors qu'il est possible techniquement d'y remédier. Pour le reste, le kit Grus est excellent en tout point : finitions parfaites, bel écran couleur très lisible, navigation ergonomique et performances sont au rendez-vous.

Le Grus 100W Kit en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.