Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : AXS – Alfatech

Test : AXS – Alfatech

    Annonce

Comme quoi il faut se méfier des idées habituelles. Je pensais essayer un kit à recharges scellées aussi décevant que les autres qui l’ont précédé. J’avais tort, l’AXS d’Alfatech, la cigarette électronique développée par Alfaliquid, est efficace et procure une véritable sensation de vape, agréable qui plus est.

Un kit en deux parties

Le kit AXS est en deux parties, une pour les batteries et une pour les clearomiseurs, et c’est un choix bien plus judicieux que d’imposer un liquide avec les batteries. Si celles-ci sont communes à tous les utilisateurs, il n’y a rien de plus personnel et subjectif que les liquides. Alfatech montre simplement en les commercialisant séparément qu’il connait son marché et les besoins des primo-vapoteurs. Il faut donc acheter les batteries et les recharges – dont on parlera après – séparément.

Des batteries légères et qualitatives

Les batteries AXS sont vendues par deux. C’est plus qu’une bonne idée, c’est à mon sens indispensable. Rien de pire pour un nouveau vapoteur que de tomber en panne de batterie, puisque c’est le plus court chemin vers le bureau de tabac le plus proche. Deux batteries, c’est une en fonctionnement et une soit en charge, soit prête à prendre la relève ou à faire office de batterie de secours. Et donc la certitude de pouvoir vapoter quoi qu’il arrive.

Ces batteries ont une capacité de 650 mAh, assez classique dans ce petit format.  L’autonomie est bonne puisque le kit propose une vape à faible puissance, peu gourmande en énergie. Et si vous ne tenez pas la journée avec une seule, vous avez la seconde de toute manière. La recharge prend deux heures, vous avez de la marge. Par contre, elles ne disposent pas de “passtrough”, cette fonction qui permet de vaper pendant la recharge. Une lacune qui réduit la marge de manœuvre pour la gestion des recharges.

Les batteries sont particulièrement compactes et légères, avec seulement 24 grammes sur la balance. Les finitions sont excellentes et le design réussi, avec le port micro USB pour la recharge en dessous. Il s’illumine quand on vape, tout comme la fine bande de plastique au bas de la batterie, en vous indiquant également quand le temps de recharger est venu.

L’utilisation est des plus simples : cinq appuis sur le bouton pour allumer ou éteindre la batterie, et appuyer pour vaper. L’installation de la recharge de liquide est également très simple grâce à un système propriétaire. Il suffit d’insérer la recharge, de la tourner d’un quart de tour et c’est prêt. Cette connexion est spécifique à ce modèle, vous ne pourrez pas installer un autre clearomiseur sur la batterie AXS.

Revue technique

Les caractéristiques essentielle du kit AXS

  • Type : kit tout en un
  • Batterie : intégrée 650 mAh
  • Charge : USB 
  • Airflow : non réglable
  • Recharges : scellées
  • Capacité : 2 ml de liquide
  • Matière : inox

Le coffret comprend

  • 2 batterie Alfatech AXS
  • 1 cordon USB
  • 1 notice d’utilisation

Des recharges scellées

Le système AXS est donc fermé, il faut utiliser les recharges spécifiques. Il s’agit d’un clearomiseur scellé, on change tout une fois qu’il est vidé de ses 2 ml de liquide. Dans la continuité de la facilité d’installation sur la batterie, ce système ne requiert aucune connaissance, aucun suivi de l’état de la résistance, aucun contact avec le liquide. C’est de loin la solution la plus simple pour vaper, mais elle présente également quelques inconvénients.

Les recharges  sont vendues par trois, à 6,90 € généralement. On est donc à 6,90 € pour 6 ml, ce qui est en soi plus cher que les 5 € par 10 ml des bouteilles. Cela étant dit, si on ajoute le prix du clearomiseur et des résistances du système classique, la différence se réduit et, au final, elle n’est ni énorme, ni aberrante. Il faut garder en mémoire que ce système n’est pas prévu pour vaper 30 ml de liquide par jour comme avec un kit subohm.

Etant très sensible à la question, je ne peux pas ne pas souligner la plus grande quantité de déchets produits par ce système, comme avec tous les systèmes scellés, par rapport à un clearomiseur rechargeable. Mais on est loin de la grotesque et inutile montagne de plastique des recharges du Gusto mini. Les recharges sont compactes et optimisent au mieux les déchets inhérents à ce système, c’est déjà ça.

Le principal inconvénient des systèmes scellés est le choix restreint en liquides par rapport aux innombrables références en bouteilles. Le système AXS n’échappe pas à la règle, mais il propose les six arômes les plus demandés de la gamme Alfaliquid, en particulier les incontournables FR-M et FR-4. Le choix est à la fois très limité et très pertinent, puisque de fait un grand nombre de primo accédants choisissent de fait ces références qui ont largement fait leurs preuves.

Ils sont également disponibles en plusieurs taux de nicotine, dont les plus élevés. Clairement ces limitations feront fuir le vapoteur habitué à choisir parmi des milliers de références de liquides. Mais si on ne perd pas de vue que ce kit est destiné aux primo accédants, on ne peut que constater qu’il est sacrément pertinent.

Une option pour commencer

En découvrant ce kit avec ses cartouches scellées, je pensais que la revue serait assez similaire à celle du Gusto Mini, et incendiaire pour les même raisons. Cela n’est finalement pas le cas du tout et l’explication est des plus simples, ce kit fonctionne. Il fait de la vapeur, soit, mais j’entend surtout par là qu’ il est cohérent et efficace.

Il propose une vape avec un flux d’air parfait pour l’inhalation indirecte et une vape à 8-10 W. L’autonomie en batterie est suffisante compte tenu de cette faible puissance, et le kit contient deux batteries pour toujours en avoir une chargée.

Mais surtout, ça fonctionne côté sensations. Le hit est là, conforme à celui qu’on attend du niveau de nicotine choisi. Rien à voir avec le Gusto Mini qui en 10 mg/ml procure un hit proche de celui de l’air de la campagne, si vous choisissez de 6 mg/ml, vous aurez le même hit qu’avec  du 6 mg/ml dans un Nautilus par exemple. En un mot, un hit de 6 mg/ml, et pour évident que ça puisse paraître c’est finalement assez rare sur ce genre de matériel pour être applaudi.

La production de vapeur est assez limitée, ce qui est souvent une qualité pour ceux qui commencent la vape. Les liquides sont en 76 % PG / 24 % VG, ce qui permet d’avoir facilement un bon hit, une production de vapeur réduite, et un bon rendu des saveurs sans avoir à sur-concentrer les arômes.

Le tout sans fuites, sans d’entretien, sans gros nuages et sans la moindre connaissance requise, tout cela répond aux critères essentiels de ceux qui souhaitent passer à la vape. Le choix des liquides est effectivement restreint à ceux de la gamme AXS, mais on y retrouve les grands succès d’Alfaliquid, et ils ont largement fait leurs preuves dans ce contexte de passage à la vape.

En résumé

On aime

  • La compacité
  • Sa légèreté
  • Les bonnes finitions
  • Le pack qui inclut deux batteries
  • L’extrême simplicité d’usage
  • Le hit bien présent
  • Les saveurs conformes

On n’aime pas

  • Le choix forcément plus limité en arômes avec un système fermé
  • Le coût plus élevé des recharges
  • L’absence de “passtrough”
  • Le nombre de déchets produits

Conclusion

Notre note : 5/5. Le système des recharges scellées produit plus de déchets, revient plus cher et limite considérablement le choix en arômes, c’est inévitable. Mais dans sa catégorie, le kit AXS réussit le sans faute. Il est on ne peut plus simple, compact, pratique, mais surtout efficace. Deux batteries pour ne jamais tomber en rade, et une vraie sensation de vape avec un hit bien présent et une gamme de taux de nicotine adaptée. 

Le du kit AXS de Alfatech en images

 

L’information complète sur la vape a aussi son kit facile et toujours disponible : notre newsletter ! Pour ne manquer aucun test, aucun tutoriel ni aucune actualité.

Annonce

Name of Reviewed Item: Kit AXS - Alfatech Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/12/axs-couverture.jpg Review Author:Review Date: