Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : iSolo R – Eleaf

Test : iSolo R – Eleaf

  • Par , le 9/03/2021 à 18h00
    Annonce
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Eleaf est décidément très actif en ce début d’année. La société semble vouloir reprendre le pouvoir en sortant des produits différents qui s’adressent à différentes catégories de vapoteurs. L’iSolo R est un pod mod constitué du réservoir GTL et d’un pod tubulaire à régulation automatique. Son design est attractif, il est simple d’utilisation et délivre une très bonne vape.

Un pod qui ne manque pas d'R

l’iSolo R est un pod différent des productions actuelles. Derrière son design un peu old school qui nous rappelle les premiers mods, se cache une technologie qui permet à tous, y compris à ceux qui découvrent la vape, de l’utiliser sans avoir aucun réglage à faire sauf de choisir le flux d’air qui vous convient. Le plaisir de la vape, rien que le plaisir.

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod27 × 118 mm
Poids du pod103 g
ChargeUSB-C
batterie1800 mAh
Plages d'utilisation5 à 30 W
Capacité du réservoir4.5 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi

La beauté du format tubulaire sans prise de tête

l’iSolo R est dans la mouvance actuelle pour les matériaux qui le composent : la structure en alliage de zinc reçoit une peinture de teinte gunmetal, le reste du pod est recouvert d’un revêtement d’aspect cuir très bien réalisé.

Au touché, le cuir est souple et légèrement molletonné, son aspect est très proche d’un véritable cuir avec ses surpiqures et les logos iSolo R et Eleaf sont gaufrés. Eleaf n’est peut-être pas très novateur en ce qui concerne ce choix cosmétique, mais il faut reconnaitre que la qualité est au rendez-vous et que ce design est actuellement la tendance du marché.

Le parti pris du format tubulaire est par contre déjà plus original. Les pod mods se ressemblant de plus en plus, l’iSolo R se distingue ainsi de la masse. Nous sommes nombreux à apprécier l’esthétisme de ce format qui bien souvent, est attribué aux mods mécaniques.

Le format tube est d’autant plus attirant lorsqu’il est dépourvu d’écran et ne possède qu’un seul bouton comme c’est le cas ici. La batterie de 1 800 mAh est intégrée, elle est en adéquation avec la puissance maximale de 30 W que l’iSolo R peut restituer. La recharge se fait par un port USB type-C qui est dorénavant la norme, à une valeur de 2 A. Une quarantaine de minutes suffiront à la recharger complètement.

L’iSolo R étant destiné à tous, y compris à ceux qui débutent. Eleaf a pris soin d’implanter toutes les sécurités tout en simplifiant son utilisation. La vape n’est possible qu’avec un seul mode de vape : le mode puissance. On apprécie ce choix qui reste le seul qui soit vraiment utile lorsqu’on n’est pas un geek et que l’on veut juste vapoter.

Plus délicat à mettre en œuvre pour délivrer une vape honnête, il n’est pas possible de modifier la puissance. Suivant la résistance installée, l’iSolo R détermine automatiquement quelle puissance délivrer, c’est ce que l’on appelle la régulation automatique que l’on retrouve dans les pods pour “primos accédants”.

Nous ne savons pas exactement comment le choix de la puissance a été programmé par Eleaf, mais le résultat est parfait ! La vape est douce, suffisamment puissante pour faire des nuages respectables et surtout, constante jusqu’à ce que l’accu soit déchargé. Un beau travail de réglage qu’il convient de souligner.

Puisque l’iSolo R est dépourvue d’écran, la seule façon de voir s’il y a un problème ou l’état de charge de la batterie, est une petite LED située juste en dessous du bouton de déclenchement. Cette LED n’est cependant pas très visible en extérieur, et le fait qu’elle n’indique que 3 niveaux de charge n’est pas très précis. Il sera difficile de préjuger de l’autonomie, sachant par exemple que lorsqu’elle s’éclaire en bleu, il reste en 59 et 20 % de charge. Mieux vaut prévoir une charge avant de sortir pour un certain temps.

Un réservoir un peu capricieux

Le réservoir fourni dans le kit est le GTL pod. Sa contenance est de 4,5 ml, une autre version du kit en 2 ml est disponible pour ceux qui ont une réglementation plus contraignante. C’est le même réservoir que l’on retrouve dans les kits iJust 3, iStick T80 et futur iStick Power 2, dont on vous prépare un test prochainement. Par contre, l’adaptateur 510 n’est pas fourni.

Afin de ne pas avoir d’aspérité qui gâcherait toute la rondeur de ce corps élancé, le taquet de réglage d’arrivée d’air a été supprimé pour être remplacé par un réglage qui s’effectue en tournant le réservoir. Techniquement, le réservoir possède 2 rainures à sa base qu’il faut aligner sur les 2 encoches situées au niveau de la connectique lorsqu’on installe le réservoir.

Ce système est à la base une bonne idée, mais malheureusement il se montre perfectible et fait apparaître deux points négatifs :
– Il faut tâtonner pour aligner les rainures lorsqu’on installe le réservoir. Ce point n’est pas très important, mais cela est toujours un peu agaçant.
– Pour faciliter l’installation du réservoir, les rainures sont un peu plus larges que les encoches, et cela entraine un léger jeu qui apparait lorsqu’on vape. Le réservoir n’est pas parfaitement stable et peut entrainer parfois une rupture de connexion entre le réservoir et le mod.

C’est là un point négatif incompréhensible. Comment Eleaf a-t-il pu passer à côté de ce problème ? C’est pour nous un mystère et c’est d’autant plus dommage qu’il s’agit là du seul réel reproche que l’on peut faire à l’iSolo R, mais il n’est pas anodin.

Une vape agréable et sans mauvaise surprise

Le réglage d’arrivée d’air est précis. Cela démarre par un mince flux d’air assez restreint pour une petite vape aux alentours de 13 W jusqu’à un flux conséquent pour une vape ultra aérienne. Il est d’ailleurs assez surprenant de trouver un tel flux qui est très exagéré pour les résistances GTL. La plus basse n’étant que de 0,4 ohm, elle ne nécessite pas autant d’apports d’air pour s’exprimer pleinement.


Une résistance GTL de 0,4 et une seconde de 0,8 ohm sont fournies dans le coffret. Ces résistances que l’on retrouve dans d’autres kits Eleaf sont bien travaillées et offrent de bonnes saveurs. Leur longévité dépendra de votre liquide, vous pouvez compter cependant une quinzaine de jours voir plus si votre liquide n’est pas trop sucré ou chargé en glycérine végétale.

En résumé

On aime

  • Son design
  • Sa batterie intégrée de 1 800 mAh
  • Sa simplicité d'utilisation
  • La contenance du réservoir
  • Son réglage d'air précis
  • Ses dimensions contenues

On n’aime pas

  • Le réservoir qui n'est pas parfaitement stable

Conclusion

4,7 /5

Avec son design tubulaire, l'iSolo R d'Eleaf est très réussi esthétiquement, bien assemblé et remarquablement simple d'utilisation : on appuie sur le bouton de déclenchement et on vape. Son réservoir de 4,5 ml, sa batterie de 1 800 mAh et son format compact, lui permettent d'être le compagnon idéal pour une vape en mode nomade, voire même de tenir 1 journée en utilisant la résistance de 0,8 ohm. Seul le problème du réservoir qui n'est pas parfaitement calé vient entacher ce beau tableau. C'est vraiment dommage qu'Eleaf ait fait l'impasse sur ce point, car sans ce problème, l'iSolo R aurait été très proche du score parfait.

Le iSolo R en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.