Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Hadron Mesh RDSA – Steam Crave

Test : Hadron Mesh RDSA – Steam Crave

  • Par , le 2/06/2022 à 10h41
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Le Hadron mesh RDSA s’inscrit pleinement dans la lignée des drippers poids lourds du fabricant Steam Crave. Équipé d’un plateau de montage double mesh en série, il est  utilisable avec le pumper, réservoir d’e-liquide du même fabricant.

Un dripper surprenant

Avec ses 30 mm de diamètre pour un poids de 64 grammes, le Hadron mesh RDSA en impose. Sa particularité réside dans le fait d’avoir un deck double mesh série. Ce dripper XXL est fait pour les amateurs de vape puissante.

Caractéristiques techniques

Diamètre30 mm
Hauteur30 mm
Poids64 g
Option BFPin BF inclus
Type de montagesimple et complexe
Plateau de montagedouble mesh en série
Plage d'utilisationselon le montage
Arrivée d'aircoté
Drip Tip810
Matériauxinox

Le coffret comprend :

  • Pièces de rechange
  • Pin BF
  • Résistances
  • Outil
  • Mode d'emploi
  • Goodies

Un très beau dripper

Légèrement moins haut que le Hadron RDSA avec ses 30 mm de diamètre, le Hadron Mesh RDSA a un aspect massif et trapu. Fabriqué en inox, sa réalisation est parfaite hormis l’ensemble des joints en silicone dont la rétention laisse à désirer. Surmonté d’un drip tip au format 810 en résine, le top cap possède deux possibilités de réglage du flux d’air : deux rangées de trous l’une sur l’autre (15 au total) ou une seule de 8.

Si l’on aligne le losange sous l’airflow avec celui de la base, le réglage est entièrement ouvert. Deux magnifiques gravures rappelant le non du dripper et celui du fabricant sont réalisées sur la cloche. Sous le dripper, la connectique 510 dépasse suffisamment pour une utilisation sur mod méca hybride. Il est livré avec un pin percé pour une utilisation en bottom feeder, avec le pumper par exemple. Le maintien de la cloche et du top cap est assuré par deux joints en silicone. 

Un plateau double mesh en série

De type postless, le plateau de montage est équipé de quatre clamps qui assurent le maintien des meshs. Leur serrage est réalisé grâce des vis de type cruciforme de très bonnes factures. L’isolation électrique des diffèrent élément est réalisée à l’aide d’un large isolateur en peek. L’ensemble des pièces qui constitue le deck est maintenu uniquement par la vis du positif du connecteur 510, ce qui facilite grandement le démontage pour un nettoyage complet. Deux larges encoches situées en face des vis des posts empêchent la rotation de la cloche et permettent le parfait positionnement de l’airflow. Deux joints en silicone assurent la liaison de celle-ci sur le plateau. La cuve a une confortable  profondeur de 3,55 mm.

Le montage des meshs ne pose aucun problème particulier. Il suffit de les mettre en forme grâce à l’outil fourni et de les déposer dans les posts. Pour le rodage, il faut faire des pulsations à une puissance de 40 W jusqu’à les faire légèrement rougir. Pour la pose de la fibre, rien de compliqué non plus. Il faut juste s’assurer que le coton est parfaitement au contact des meshs avant de déposer les pointes de la fibre dans le fond de la cuve.

À la vape, le Hadron mesh RDSA est vraiment surprenant. Malgré la forte puissance réglée (entre 90 et 120W avec les meshs en SS 316L fournies), la vape est tiède et très dense. Sa restitution aromatique est vraiment très bonne. Utilisé en contrôle de température, il est aussi redoutable sur les fruités que les gourmands. Ce mode permet, malgré la forte puissance, d’obtenir une vape froide idéale pour ce genre de liquides.

Son système de réglage d’airflows permet de passer d’une vape légèrement restrictive à très aérienne sans dénaturer les saveurs.

En résumé

On aime

  • Très bonnes restitutions des saveurs
  • Qualité de fabrication
  • Facilité de démontage pour un nettoyage complet
  • Facilité de montage des meshs

On n’aime pas

  • Mauvaise rétention des joints

Conclusion

4,5 /5

Habituellement, les drippers mesh sont beaucoup plus efficaces sur les fruités que sur les gourmands. Avec son dripper, Steam Crave réussi le tour de force de rendre la vape très bonne sur tout type d'e-liquide. Même s’il fonctionne très bien en dripper classique, il est beaucoup plus agréable à l'utilisation couplé avec le pumper. Le seul bémol réside dans la qualité de ses joints qui laisse vraiment à désirer.

Le Hadron Mesh RDSA en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.