Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Fat Rabbit RTA – Hellvape

Test : Fat Rabbit RTA – Hellvape

  • Par , le 29/07/2021 à 8h18
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Hellvape continue sur sa série des atomiseurs agrémentés de leur célèbre lapin. L’atomiseur a pris en poids et en largeur, comme l’animal gravé dessus d’ailleurs. Avec ce gros RTA de 28,4 mm au double airflows, le fabricant s’inscrit durablement dans le segment de la grosse vape.

Un gros lapin

Le Fat Rabbit RTA prend un peu d’embonpoint. Avec son diamètre de 28,4 mm et une contenance de 5,5 ml, il présente une évolution avec son système de double arrivée d’air autorisant une production monstrueuse de vapeur. Avis aux amateurs de gros clouds !

Caractéristiques techniques

Diamètre28 mm
Hauteur56,4 mm
Contenance5,5 ml
Poids g
Remplissagepar le haut
Type de montagesimple et complexe
Plateau de montagedouble coil
Plage d'utilisationselon montage
Arrivée d'airpar le milieu et le bas
Drip Tip810
Matériauxacier inoxydable

Le coffret comprend :

  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Résistances
  • Drip tip
  • Outil
  • Mode d'emploi

Réalisation soignée

Comme souvent avec le fabricant Hellvape, la réalisation de l’atomiseur est particulièrement soignée. Les usinages sont très bons et la conception regorge de petits détails destinés à améliorer l’ergonomie. La partie supérieure de l’atomiseur (le top cap) s’ouvre par un système de quart de tour, un moletage fin facilitant la manœuvre. Le drip tip est au format 810 et son diamètre intérieur assez important pour envisager un gros volume de vapeur. Les deux ouvertures pour le remplissage sont énormes et s’adaptent à tous les embouts de flacon d’e-liquide afin de remplir les 5,5 ml de contenance. Le fabricant apporte, comme à chaque nouveauté, un soin particulier pour compléter son packaging d’accessoires. Pour ce produit, des coils, du coton, un réservoir supplémentaire et l’ensemble des joints nécessaires.

Nouveauté et pas des moindres dans la famille des lapins chinois, la présence d’une double arrivée du flux d’air. Celle du haut présente une série de trous pour refroidir les résistances de face, tandis que la seconde est située sur le plateau de montage, juste sous les coils. Elles peuvent être utilisées indépendamment l’une de l’autre ou simultanément selon la valeur du montage et le style de vape souhaité. Dans tous les cas, le Fat Rabbit RTA est destiné à l’inhalation directe pour une bonne production de vapeur. Les possibilités sont nombreuses et le rendu (aromatique et de chaleur) différent selon qu’on ajuste une ou deux bagues en même temps.

La base du plateau de montage se fixe sur le reste de l’atomiseur via un système de quart de tour. Celle-ci est solide et prévient toute fuite accidentèle. Attention toutefois, lorsque l’atomiseur est fixé sur une box, la rotation de la bague inférieure peut entraîner un léger desserrage de la base. Rien d’alarmant mais il paraît utile de le noter afin d’éviter toute surprise. Une petite grille, entre les posts positifs et négatifs, restreint la quantité d’air qui refroidit les coils. Elle est fixe et n’est pas interchangeable. L’intérieur de la chambre d’atomisation est usiné proprement, les filetages sont bons, et les bagues d’airflows ne sont ni trop souples ni trop fermes.

Simple d'accès

Le plateau de montage est de type postless. Il est facile d’accès, y compris pour un débutant qui se lancerait dans le domaine du reconstructible. Les emplacements pour le coton sont d’une taille correcte et à moins de trop tasser son coton, l’alimentation en e-liquide se fait sans mal. Deux petites plaquettes situées de part et d’autre de la grille centrale permettent une élévation du coton et évitent ainsi que ce dernier ne vienne à occulter l’arrivée d’air.

La taille des pattes des coils est essentielle. Hellvape fournit avec l’atomiseur un outil de découpe des résistances. Le fabricant conseille 6 mm de longueur de pattes. Lors de nos tests, nous avons trouvé le Fat Rabbit plus performant à 5 mm. Mais c’est une question individuelle qui demande quelques ajustements. À 6 mm de longueur, l’atomiseur fait le boulot ! Que l’on aime la vapeur chaude ou tiède, et selon la puissance de montage, l’étape de la mise en place des résistances est à considérer avec soin et à adapter.

Les coils se logent parfaitement dans leur emplacement. Sur la photo, nous avons fait le choix de centrer les résistances pour un meilleur refroidissement. Une fois encore, c’est à l’utilisateur d’ajuster la position des résistances, d’autant plus que l’atomiseur possède 2 bagues d’airflows qui viennent offrir une grande finesse de réglage. Le placement des coils et le rendu est différent si l’on choisit d’isoler une arrivée d’air ou une autre, ou si on utilise les deux. Le Fat Rabbit RTA est comme souvent chez Hellvape, un bon produit. Il n’est pas le meilleur des doubles coils, mais il n’a pas à rougir face à la concurrence. Facile d’accès, bien fini et accessible, il fait bien ce pour quoi il est prévu. Les saveurs sont toujours bonnes, y compris au-delà de 90 W. Nous l’avons personnellement trouvé un peu plus efficace sur des saveurs fruitées.

En résumé

On aime

  • Qualité de fabrication
  • Packaging complet
  • Facile à monter
  • Qualité de la vape
  • Nombreux réglages d'airflows

On n’aime pas

  • Base qui peut se désserer

Conclusion

4 /5

Le Fat Rabbit d'Hellvape est un bon, gros, atomiseur pour de la vape DL nuageuse. Facile à vivre, il propose une large palette de réglages du flux d'air avec ses deux bagues. Les saveurs sont au rendez-vous et la vapeur conséquente. Proposé à un tarif compétitif, c'est un bon produit.

Le Fat Rabbit RTA en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.