Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : dotStick – Dotmod

Test : dotStick – Dotmod

  • Par , le 31/08/2020 à 11h42
    Annonce

Le dotStick est la dernière création du fabricant américain Dotmod. Ce kit accepte deux formats d’accus et convient aussi bien aux nouveaux vapoteurs qu’aux vapers confirmés. On retrouve toute la qualité de fabrication de la marque avec, en plus, une excellente restitution des saveurs.

Tout petit

Le dotStick est un tube fonctionnant avec un accu au format 18350 ou 18650. Accompagné de son clearomiseur tout en transparence, c’est un kit design au finitions exemplaires. La vape est excellente. Le dotStick est un kit qui convient aux débutants comme aux plus expérimentés à la recherche d’un produit design de qualité.

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod56 x 22 mm et 86 x 22 mm
Poids du mod36 g
Format d'accus18350, 18650
Chargemicro USB, charge externe
Puissance maximale27
Diamètre max. de l'atomiseur22
Modes disponiblesWatts, Bypass
Dimensions du clearomiseur41 x 22 mm
Poids du clearomiseur30 g
Capacité du clearomiseur2 ml
Plages d'utilisation10 à 27 W
Remplissagepar le dessous

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Clearomiseur
  • Cordon USB
  • Résistances
  • Drip tip
  • Mode d'emploi

Design et pratique

Le dotStick est livré avec une extension qui se visse sur le corps du mod. Dans cette configuration, le kit fonctionne avec un accu au format 18650 et offre plus d’autonomie en 18350. Le format est toujours contenu et ne dépasse pas les 12,2 cm de hauteur, clearomiseur inclus.

Sous le tube, on trouve un bouton avec le logo de la marque. Il n’est pas uniquement décoratif. Un léger espace existe entre ce bouton et le corps du tube et fait office de trou de dégazage en cas de problème avec la batterie. C’est bien pensé et parfaitement intégré.

Pour introduire l’accu, il suffit de dévisser le bouchon situé sous le tube. Le sens de polarité est indiqué à l’intérieur. On retrouve 6 petits trous pour le dégazage comme évoqué précédemment. Le filetage est impeccable, le vissage et le dévissage se font aisément. Le seul reproche fait au dotStick est sa qualité d’ajustements ! En effet selon l’accu utilisé, ou du moins l’épaisseur de son habillage (le wrap), la batterie peut être difficile à retirer. Ce n’est pas systématique et dépend de l’épaisseur du wrap.

 

Le bouton de déclenchement est parfaitement intégré. Il est entouré d’un bandeau lumineux circulaire bien lumineux même en usage extérieur. Plusieurs couleurs d’illumination indique à la fois la puissance sélectionnée selon la résistance choisie mais aussi une fonction anti dry-hit. On trouve également une fonction bypass pour associer le tube avec un atomiseur de son choix. Tous les réglages sont simples à mettre en œuvre.

La recharge de l’accu est possible via un port micro USB dissimulé sous une protection en plastique rigide. Cet opercule est estampillé du nom de la marque. C’est un petit détail qui participe au design soigné du dotStick.

La base du clearomiseur est entièrement moletée. La rotation de la bague pour le réglage de l’arrivée d’air est ainsi facilitée. L’usinage est juste parfait. C’est net et sans reproche.

Un très bon clearomiseur

La connectique 510 est montée sur ressort. Sur le sommet du tube, le connecteur est entièrement gravé. C’est fin et vraiment réussi !

Le clearomiseur a une contenance de 2 ml. Il est entièrement transparent. Impossible de ne pas voir son niveau d’e-liquide !

À l’intérieur du clearomiseur, une excroissance permet au liquide de s’écouler lors du remplissage. Ce long tube est monté sur ressort. Le remplissage s’effectue par le bas après avoir dévissé la base.

L’accès au remplissage ou au changement de résistance se fait en tournant la base du clearomiseur. Le système est bien pensé puisqu’il fonctionne avec des encoches qui agissent comme des bloqueurs. Il suffit de tourner jusqu’à la butée pour rendre son clearomiseur totalement étanche sans forcer. Le trou de remplissage n’autorise que les embouts fins de flacon d’e-liquide. En appuyant avec l’embout du flacon sur le trou de remplissage, l’extrémité du tube de remplissage s’ouvre pour laisser le liquide entrer dans le clearomiseur. La manœuvre est simple.

Le dessous du clearomiseur est aussi gravé. On trouve également le numéro de série et le nom du modèle.

La bague de réglage du flux d’air tourne impeccablement. Elle n’est ni trop ferme, ni trop lâche. En outre, elle permet de choisir entre un et cinq trous plus ou mois gros pour refroidir la résistance.

Deux résistances sont fournies dans le kit. Une de 0,4 ohm avec une plage d’utilisation entre 20 et 30 W. Elle est en SS 316L et adaptée à l’inhalation directe.

La seconde résistance à une valeur d’un ohm pour une utilisation entre 10 à 15 W. Elle est prévue pour l’inhalation indirecte. Le dotStick est fourni avec un second drip tip au format 510. Il est très fin et long, idéal pour ce type de résistance.

Dans les deux configurations, les résistances fonctionnent parfaitement. Le rendu des saveurs est excellent. La vapeur est dense, chargée en saveurs. La résistance de 0,4 ohm permet une vape directe restreinte. On est même assez surpris de la quantité de vapeur produite au regard de la taille du kit.

Le dotStick est compatible avec les résistances Nord du fabricant Smok (résistances Nord Regular, Ceramic et Mesh) pour encore plus de choix. C’est un excellent point qui rend ce kit particulièrement complet.

En résumé

On aime

  • Design
  • Niveau de finitions
  • Qualité du clearomiseur
  • Deux formats d'accus
  • Compatibilité avec les résistances Nord Smok

On n’aime pas

  • Ajustement millimétré des accus

Conclusion

4,9 /5

Le dotStick de Dotmod est un excellent kit. Il est design, superbement réalisé et discret. La vape procurée est excellente. Simple d'emploi et à tarif contenu, il convient aussi bien à des débutants en quête de matériel de qualité, qu'aux passionnés qui souhaitent un kit facile et classe. Pour encore plus de choix, il est compatible avec les résistances Nord de Smok.

Le dotStick en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.