Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Cavalry RDTA – Cool Vapor

Test : Cavalry RDTA – Cool Vapor

  • Par , le 6/11/2018 à 14h00
    Annonce

Le Cavalry de Cool Vapor est un RDTA double coil, c’est-à-dire un atomiseur reconstructible du genre top coil, qui tente de réunir les qualités de vape d’un dripper et l’autonomie en liquide d’un réservoir. Il est équipé d’un pin BF et propose un design original.

Plus dripper BF que RDTA

Les RDTA ont été à la mode en 2016/2017, et même si aujourd’hui la mode est passée au BF, puis au MTL, c’est un principe qui reste pertinent pour obtenir une vapeur typée dripper tout en bénéficiant d’une réserve de liquide.

Cool Vapor n’invente donc pas ici la poudre, son Calvary RDTA fonctionne bien, ni plus ni moins que nombre de ses concurrents, mais en proposant un design intéressant sur le plan esthétique avec cette coque en acier dont la découpe dessine une sorte de blason. Elle assure aussi une très bonne protection du réservoir en Pyrex.

Comme sur un dripper, les deux coils sont juste sous le drip tip, la vapeur est donc chaude, plus ou moins en fonction du montage et de la puissance, mais toujours chaude.
La production de vapeur est importante, dense et onctueuse, les saveurs sont soutenues, pas très précises, mais agréables. On reconnaît bien les caractéristiques de ses liquides, à condition qu’ils soient adaptés à la vape chaude.

Son plateau invite en effet à monter un double coil de fils composés, pour vaper entre 40 et 60 W. La réserve de 2,5 ml ne tient donc pas très longtemps mais son remplissage et pratique.

C’est aussi un dripper BF. Oui, attention, ce n’est pas un RDTA BF, mais bien un dripper BF. Son pin est bien percé, mais il n’alimente pas le réservoir, il débouche directement sur le plateau. 

En mode BF, il s’utilise donc comme un dripper, que le réservoir soit rempli ou non. Le fait de squonker alimente les mèches directement, ce qui a pour effet de le rapprocher encore de la vape d’un dripper : les mèches sont plus saturées de liquide qu’en mode RDTA.

Comment le considérer du coup ? Ce n’est pas un RDTA BF, c’est plutôt un dripper BF qui dispose en plus une réserve, pour un encombrement qui reste réduit. Il convient en effet de l’utiliser plutôt sur une box BF car Cool Vapor ne fournit pas de pin plein, le Calvary est donc toujours BF, et même si le pin ne communique pas avec le réservoir, il y a toujours un risque que du liquide s’écoule par le pin vers la connexion 510 de la box. Si elle n’est pas BF, elle n’aimera pas.

Bref, le Cavalry est un bon atomiseur pour la vape puissante, qui ne tue pas les saveurs, et qui fonctionne comme un dripper BF avec une réserve supplémentaire de 2,5 ml.

Conception classique et esthétique originale

Le Cavalry est constitué de trois modules : le réservoir, surmonté du plateau, le baril qui se clipse sur le plateau et un top cap qui se clipse dans le baril et permet de régler le flux d’air. Il n’y a pas de drip tip, la pièce en Ultem est d’un seul tenant. C’est en fait un drip top, propriétaire et vissé.

Le réservoir est composé de 4 éléments : le plateau, le tube en Pyrex, le long pin BF et une base métallique, dont la découpe complète celle du baril.

Le tube, sous le plateau, est équipé d’un détrompeur carré, dont on retrouve l’empreinte négative dans la base, pour l’orienter correctement avec la découpe.

Le baril est doté d’ergots qui permettent de le caler dans la bonne position pour que l’air flow soit en face des coils, et que les découpes soient alignées. Le flux d’air est exclusivement dédié au double coil, avec une ouverture en œil de cyclope de chaque côté. Il est très aérien, sans être totalement libre, et s’il peut être resserré il reste dédié à une franche inhalation directe.

Le plateau est fort bien conçu, en particulier pour le remplissage. En dehors des 4 trous pour le passage des mèches, deux trous dans l’axe des plots sont dédiés au remplissage du réservoir. Un trou large à droite pour remplir, un petit à gauche pour laisser l’air s’échapper. En contrepartie, mieux vaut ne pas laisser l’atomiseur couché lorsque son réservoir est rempli.

Montage assez facile

Les deux coils se fixent sur deux plots, positif et négatif assez facilement à condition de respecter la procédure habituelle sur ce genre de plateau : pré-positionnement, découpe des pattes, remise en place, serrage léger, ajustement, serrage définitif. Les vis sont de type BTR, mais leurs empreintes sont larges, on ne craint pas de les détruire en serrant.

Le seul réglage à faire sera celui de la hauteur des coils par rapport aux arrivées d’air. Je pense intéressant de tester deux positions. Pile en face ou un peu relevée pour que le flux passe sous les coils, le rendu varie un peu.

La pose des mèches de coton n’oppose pas de difficulté particulière, hormis celle de les faire passer dans les trous vers le réservoir, et de choisir leur longueur. Ici, je l’ai exagérée, remplissant totalement le réservoir de coton. À la fois pour montrer que ça ne réduit pas la contenance (le volume de matière est négligeable), et pour voir si ça pouvait limiter le risque de vider le réservoir par l’orifice de remplissage en penchant l’atomiseur. Et ça marche, on peut le laisser couché quelques minutes avant de voir une légère fuite. En contrepartie, on ne peut pas facilement voir quelle quantité de liquide reste dans le réservoir. Je les ais assez rapidement coupées.

 

Revue technique

Le Calvary RDTA est livré dans une jolie boite en carton, accompagné d’un mode d’emploi succinct mais suffisant, de quelques joints et d’un réservoir de rechange. Il manque un pin plein, qui aurait permis d’utiliser cet ato sur des box classiques.

Les caractéristiques essentielles du Cavalry RDTA de Cool Vapor

Type de matériel atomiseur reconstructible
Diamètre 24 mm
Hauteur 42 mm
Contenance 2,5 ml
Poids 32 g
Type de montage double coil
Matériaux acier et Ultem

Petites observations attentionnées

Les plots de fixations ont été l’objet de soins particulier de la part de Cool Vapor. D’une part les vis sont larges et solides, malgré leur empreinte BTR. D’autre part, une petite découpe dans les plots permet de faciliter le placement des pattes des coils sans qu’elles se chevauchent, difficulté assez fréquente avec ce genre de plateau. Beau souci du détail.

Petites observations esthétiques

La découpe du baril, et le dessin général du Calvary lui donnent un petit côté haut de gamme appréciable si on aime son dessin. S’il n’innove pas particulièrement en termes de vape, il a été bien pensé et il fait son petit effet.

En résumé

On aime

  • La vape puissante en double coil
  • Le design général
  • Les détails soignés
  • Le remplissage facile

On n’aime pas

  • La nécessité de l’utiliser sur une box BF

Conclusion

4 /5
 

Le Calvary RDTA de Cool Vapor est à la fois un dripper BF et un RDTA. Sa vape est conforme à ce genre d’atomiseur, puissante, chaude et proche de celle d’un dripper sans tuer les saveurs, qui restent agréables. Son unique pin BF oblige à l’utiliser sur une box elle aussi BF, ce qui est curieux pour un RDTA.

 

Le Cavalry RDTA de Cool Vapor en images

Les derniers articles sur la marque Cool Vapor

Posts not found

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Name of Reviewed Item: Cavalry RDTA de CoolVapor Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/10/Cavalry-1-1.jpg Review Author:Review Date: