Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Mods » Test : box Fury BF – E-Phoenix

Test : box Fury BF – E-Phoenix

  • Par , le 15/02/2018 à 18h01
    Annonce

La Fury BF est une petite bombe lancée par E-Phoenix sur le monde du bottom feeder. Une box haut de gamme aux finitions ahurissantes, à un tarif inespéré. Et c’est loin d’être la seule surprise qu’elle réserve !

Très haut de gamme et accessible

E-Phoenix est réputé pour la qualité de ses produits, nettement haut de gamme. La box Fury BF ne fait pas exception à la règle pour la remarquable qualité de sa réalisation. Là où elle surprend par contre, et le mot est faible, c’est qu’elle est proposée à un tarif inférieur à beaucoup de modèles bien moins soignés et aboutis. Dans le monde du BF, le record du rapport qualité-prix vient d’être pulvérisé.

La qualité de fabrication et de finition de la Fury BF atteint les sommets. Le berceau est réalisé en aluminium taillé dans la masse, les panneaux sont amovibles et permettent de personnaliser la box. Les ajustements parfaits, mais les aimants qui maintiennent les portes auraient gagnés à être plus puissants, on en reparlera tout à l’heure. À ce détail près, c’est le sans faute dans un design à la fois ergonomique et original. On apprécie ou pas l’esthétique, il n’en reste pas moins que l’impression de qualité, de précision et de concept abouti est omniprésente.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles de la box Fury BF de E-Phoenix

Type box méca BF à Mosfet
Batterie 1 x 18650
Hauteur 80 mm
Largeur 51 mm
Épaisseur 24 mm
Poids 114 g
Bouteille 7 ml en silicone
 Résistances  à partir de 0,08 ohm

Le coffret comprend

Box Fury BF 1

Magnifique et ergonomique

La Fury BF est vraiment une très, très, très belle réalisation. La prise en main est particulièrement agréable, et la box à un cachet à la fois sobre et classe. Rien de tape-à-l’œil, mais une élégance et une originalité rares.

Ce qui est vrai à l’extérieur le reste à l’intérieur, la réalisation est impeccable. Les photos seront plus parlantes que les mots, je vous invite à regarder la galerie en fin d’article pour savourer son design. J’en ai fait beaucoup pour compenser, et parce qu’elle le vaut bien, profitez-en et revenez, on passe ensuite à la partie plus technique sur laquelle y a beaucoup à dire.

Les avantages du MOSFET

La box Fury BF n’est pas 100 % méca, puisqu’elle utilise un MOSFET. En un mot, c’est un interrupteur électronique, commandé par le bouton de déclenchement. Un des avantages de cette technique est de se libérer de la perte de conductivité potentielle d’un contact mécanique, et de fait je n’ai pas pu mesurer la résistance induite par la box avec une mesure au centième d’ohm, ce qui est logique avec ce type de circuit.

Appréciez la précision dans le passage des fils conducteurs, invisibles du compartiment batterie-bouteille.

À la vape, la Fury est bien une box méca. Elle n’assure aucune régulation et la puissance de sortie dépend directement de la résistance du montage et de la tension de l’accu. En un mot, toutes les règles et les précautions habituelles avec les mécas s’appliquent, mais avec deux autres avantages. Le premier est une sécurité, la box ne déclenche pas si la résistance installée est inférieure à 0,08 ohm. C’est rassurant en cas de court-circuit, mais ne dispense pas de veiller à ce qu’on ne dépasse pas le courant de décharge maximum de la batterie utilisée.

Une sécurité en 5 clics

Second avantage de l’utilisation d’un peu d’électronique, la box se verrouille et se déverrouille en appuyant cinq fois rapidement sur le déclencheur. En position allumée, une LED verte s’éclaire sous le bouton de déclenchement pendant la vape.

Elle devient violette un bref moment quand on éteint la box. Une petite concession aux habitudes des box électroniques qui fera hurler les puristes, mais qui n’en est pas moins très pratique et fiable.

Un chargeur USB

Autre surprise de taille sur une box méca, la présence d’une prise USB pour recharger la batterie ! Elle est dissimulée à l’intérieur, et peut être d’un grand secours le cas échéant, en déplacement par exemple. J’ai mesuré la charge à 750 mAh, ce qui conviendra à la grande majorité des accus, mais le chargeur ne propose pas la fonction passthrough qui permet de vaper en même temps qu’on recharge. Vu l’emplacement du port USB cela dit, cela reste logique.

Des bouteilles propriétaires

La Fury BF utilise des bouteilles propriétaires en silicone noir de 7 ml. Ces bouteilles tiennent parfaitement dans l’emplacement qui leur est réservé dans la box, mais leur forme particulière interdit d’utiliser tout autre modèle.

Elles sont parfaitement adaptées, mais je préfère les bouteilles à travers lesquelles on voit le niveau de liquide restant. Esthétiquement, c’est très beau de l’extérieur comme à l’intérieur, mais le fonctionnel y perd et l’option de changer pour une bouteille translucide aurait été appréciée.

On peut cependant mettre des bouteilles différentes en retirant le logement en plastique de la bouteille, il n’est maintenu que par une petite vis cruciforme. On a alors bien plus de marge de manœuvre au niveau du bouchon de la bouteille. Les fils conducteurs sont alors apparents, mais on gagne en polyvalence ce qu’on perd en esthétique… à l’intérieur de la box. (Merci à Kevin Cauchy d’avoir remarqué cette astuce)

Mise à jour 26 avril 2018
E-Phoenix a sorti une version 1.2 de la box Fury BF qui corrige les aimants trop faibles de cette version et qui est livrée avec une bouteille opaque et une bouteille translucide.
Le test complet de la Fury v.1.2 est en ligne sur le Vaping Post.

Les aimants trop faibles

Enfin, et je reconnais avoir gardé pour la fin ce qui me semble être la seule vraie erreur de conception de cette box, les aimants qui maintiennent les portes sont trop faibles. La porte arrière n’a aucune raison de bouger sauf à ce que vous le souhaitiez, aucun souci avec elle. Par contre, avec la porte l’accès à l’intérieur, les aimants auraient vraiment dû être plus puissants.

C’est flagrant si vous appuyez sur la bouteille sans avoir la box dans la main. La pression déforme la bouteille, bien maintenue dans son logement taillé pour elle, et sa déformation se fait en soulevant le capot, les aimants n’offrent presque aucune résistance et ne maintiennent pas la porte en place.

Ce défaut est incompréhensible. Il ne se remarque pourtant pas quand on vape, puisqu’on a la box dans la main et qu’on maintient la porte fermée. Autant c’est impressionnant sur la photo, autant c’est totalement insensible quand on utilise effectivement la box. Je vous présente donc ce défaut tel qu’il est, flagrant quand la box n’est pas dans la main, ce qui en fera fuir certains, et absolument insensible à l’usage, ce qui est heureux.

En résumé

On aime

  • Les finitions exceptionnelles
  • Le design
  • L’ergonomie
  • Le circuit de protection électronique
  • L’allumage / extinction par 5 clics
  • La charge en USB
  • La conductivité au top
  • Le prix !

On n’aime pas

  • Les aimants des portes trop faibles (corrigé sur la version 1.2)
  • Les bouteilles propriétaires et opaques (corrigé sur la version 1.2)
  • Elle marque facilement les traces de doigts

Conclusion

5 /5
 

Une note de 5/5 malgré le défaut des aimants trop faibles et de la bouteille propriétaire. Parce que la qualité de fabrication, les finitions et l’ergonomie de la Fury BF crèvent littéralement le plafond, à un prix incroyablement contenu pour un tel haut de gamme. Si on fait une moyenne, le 5 est largement mérité. E-Phoenix a fait fort, c’est le moins qu’on puisse en dire.

La box Fury BF d’E-Phoenix en images

 

Il y a des produits qu’il serait vraiment dommage de manquer, et pour être certain de pas en rater un il suffit de vous abonner à notre newsletter !

Annonce

Name of Reviewed Item: Box Fury BF - E-Phoenix Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/02/ephoenix-fury-couverture.jpg Review Author:Review Date: