Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » Royaume-Uni : le rapport au gouvernement qui conseille la cigarette électronique

Royaume-Uni : le rapport au gouvernement qui conseille la cigarette électronique

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Parmi les nombreuses recommandations du Dr Khan, chargé du rapport sur le prochain plan de lutte antitabac du pays, une large promotion du vapotage et une éducation des médecins à son sujet.

La vape en première ligne contre le tabac

À la mi-février 2022, dans le cadre de la préparation du prochain plan de lutte antitabac au Royaume-Uni, Javed Khan, ancien PDG d’une association caritative, était promu par le gouvernement à la tête de l’opération. Sa nouvelle fonction lui incombait de réaliser un rapport sur la situation actuelle du tabagisme et les moyens que devait mettre en place le pays pour atteindre son objectif, c’est-à-dire moins de 5 % de fumeurs en 2030. Quelques jours plus tard, il postait un message sur Twitter, à destination de tous les Britanniques, pour avoir leur avis sur la manière d’aider les fumeurs actuels à se sevrer du tabagisme. Aujourd’hui, près de 4 mois après sa nomination, Khan a finalisé puis remis son rapport, que nous avons étudié. 

Les recommandations

Après plusieurs mois de recherches et de prises d’informations, Javed Khan a rendu un document de 101 pages dans lequel il dresse l’état des lieux du tabagisme au Royaume-Uni. Il y formule surtout plusieurs recommandations que le gouvernement doit suivre, selon lui, afin d’atteindre son objectif pour 2030 :

  1. Investir £125 millions supplémentaires chaque année pour s’attaquer aux disparités sanitaires qui subsistent dans le pays, dont 70 millions dans les services d’aide au sevrage tabagique, en fonction des données de prévalence. 
  2. Relever l’âge légal minimum pour pouvoir s’acheter un produit du tabac de 1 an, chaque année, jusqu’à ce que plus personne ne puisse s’en procurer dans le pays.
  3. Augmenter les taxes sur les produits du tabac, d’au moins 30 %, en une seule fois, et interdire les produits détaxés, dans les aéroports notamment. 
  4. Introduire une licence obligatoire que devront posséder tous les détaillants de produits du tabac, de manière à limiter le nombre de points de vente. Interdire la vente en ligne et dans tout magasin qui ne possède pas ladite licence. 
  5. Renforcer la lutte contre le marché noir en investissant £15 millions supplémentaires chaque année. Donner aux forces de l’ordre le pouvoir de fermer tout magasin qui vend du tabac de manière illégale. 
  6. Réduire l’attrait du tabac en repensant entièrement l’apparence des cigarettes et de leurs paquets.
  7. Multiplier les lieux sans tabac de manière à dénormaliser le tabagisme.
  8. Proposer la cigarette électronique comme substitut au tabagisme, ainsi que des informations précises sur les avantages qu’elle présente, y compris aux professionnels de santé. Concernant cette éducation des médecins, Khan juge qu’une intervention est « critique ». Il conseille également de mettre gratuitement, à disposition des communautés défavorisées, des vapoteuses dans le cadre d’un pack “Switch to stop”. Les emballages et descriptions trop enfantines devraient également être interdits.
  9. Investir 15 millions chaque année dans une campagne médiatique, nationale, dont l’objectif serait d’orienter les fumeurs vers un soutien pour arrêter, et « démonter les mythes sur le tabagisme et le vapotage ».
  10. Faire de la prévention une plus grande priorité du système de santé britannique, notamment en obligeant tous les hôpitaux à avoir un service dédié au sevrage tabagique.
  11. Former une sage-femme dans toutes les maternités du pays, qui soit spécialisée dans l’aide au sevrage tabagique.
  12. S’attaquer au problème du tabagisme et de la santé mentale, et faire du sevrage tabagique un élément clé du traitement dispensé dans les services spécialisés.
  13. Investir 2 millions chaque année dans de nouvelles recherches et données sur le tabagisme et son arrêt.

Fumer tue et ruine des vies. Mais il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi.Dr Javed Khan, en conclusion de son rapport

« Le gouvernement a maintenant l’occasion de faire de notre pays un endroit où les cigarettes disparaissent de nos magasins. De faire de notre pays un endroit où l’industrie du tabac ne voudra plus faire de commerce. D’investir maintenant pour sauver des vies, en aidant les gens à vivre plus longtemps, de manière plus épanouissante et avec un niveau de vie plus élevé, en particulier pour les communautés défavorisées qui en ont le plus besoin. Aider les fumeurs à arrêter de fumer, en améliorant les chances de nos enfants d’avoir une enfance sans tabac et de meilleures chances dans la vie. Sortir davantage d’adultes et d’enfants de la pauvreté. Réaliser d’importants gains de productivité dans la population active. Et aider notre cher NHS [système de santé britannique, N.D.L.R.] à libérer des lits et des ressources, et à réduire les listes d’attente », explique Khan dans sa conclusion. 

Avant d’ajouter : 

« J’exhorte donc le gouvernement à saisir cette occasion et à s’engager à rendre le tabagisme obsolète ».

Le reste de l’actualité au Royaume-Uni

Royaume-Uni : le rapport au gouvernement qui conseille la cigarette...

  • Publié le 10/06/2022

Parmi les recommandations pour le prochain plan de lutte antitabac du pays, une large promotion du vapotage et une éducation des médecins à son sujet.

Écosse : cette nouvelle mesure antivape met en danger la...

Photo d'une porte de toilettes

  • Publié le 2/06/2022

Pour certains parents d’élèves, elle touche à un « droit humain fondamental ».

Femmes enceintes : la cigarette électronique plus efficace pour arrêter...

Femme enceinte en train de fumer une cigarette

  • Publié le 19/05/2022

Pour les chercheurs, le vapotage était « nettement plus efficace » que les patchs de nicotine.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.