Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Reconnaissance des métiers de la vape : un premier pas vers la pérennisation de la filière

Reconnaissance des métiers de la vape : un premier pas vers la pérennisation de la filière

Mis à jour le 15/02/2022 à 16h10
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Depuis le 1er septembre 2021, les boutiques spécialisées en vente de produits du vapotage ont officiellement rejoint la branche professionnelle du Commerce de détail non alimentaire (CDNA). Cette nouvelle pourrait sembler anecdotique, mais elle pose en réalité les premières pierres d’une structuration de la filière, visant à l’intégrer dans le paysage sur le temps long.

Gaëtan Gautier, délégué général de la Fivape

Il est particulièrement difficile, lorsque l’on porte un produit aussi innovant et rupturiste que le vapotage, de se projeter dans l’avenir. Du fait de son business model et de façon assez évidente, la filière vape est l’une des seules au monde qui participe activement à la diminution – puis à la disparition – de sa clientèle : les fumeurs. Mais aussi hélas… en raison des instabilités internationales sur la vape qui ont amené les filières de certains pays à s’effondrer en quelques années seulement.

Pour autant, même si les fumeurs sont bel et bien amenés à disparaître (et nous pouvons nous en réjouir), cela n’arrivera malheureusement pas d’ici 5 ans, probablement pas d’ici 10 ans, et cela est difficilement envisageable d’ici 15 ans. La filière de la vape française dispose encore de belles années devant elle, et se doit de réfléchir sur le temps long.

Une victoire symbolique

Depuis plusieurs années, la Fivape mène un travail acharné pour intégrer la filière dans cette approche à long terme, et c’est désormais chose faite. Elle siégera dorénavant pleinement au sein de la branche CDNA. Ceci inscrit définitivement les boutiques spécialisées dans le Code du travail, et permet aux professionnels du vapotage de participer activement à la négociation des accords de branche. La convention collective du CDNA s’applique dès lors à l’ensemble des boutiques spécialisées.

Il s’agit là d’une avancée politique majeure pour la filière de la vape française, qui s’autorise désormais à se projeter dans l’avenir avec une plus grande sérénité.

 Afin d’accompagner les boutiques qui n’appliquent pas encore cette convention collective, la Fivape met à disposition de ses adhérents un guide qui revient sur les principales évolutions que cette intégration déclenche. 

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.