Vous êtes ici : Vaping Post » Complément » Prendre l’avion avec mon ePod Vype

Prendre l’avion avec mon ePod Vype

  • Par , le 20/11/2019 à 17h34
    Annonce

L’ePod de Vype renferme une batterie et de l’e-liquide, comme toutes les cigarettes électroniques. Un détail évident qui impose certaines contraintes si vous devez prendre l’avion.

Renseignez-vous sur votre destination

Avant même de considérer les contraintes liées à l’avion lui-même, il est indispensable de vous renseigner sur la législation concernant la cigarette électronique dans le pays de destination. Certains pays n’imposent pas de restrictions, tandis que d’autres comme la Thaïlande l’interdisent sous peine d’emprisonnement. De quoi passablement gâcher un repos bien mérité en remplaçant les palmiers par des barreaux tout de même.

C’est un cas bien entendu extrême, mais on peut trouver des contraintes liées à l’importation, à la possession ou à l’utilisation de cigarettes électroniques. Les législations sont variées et changent rapidement. Le mieux est de se renseigner auprès du consulat de votre pays de destination pour être certain d’avoir des informations précises et à jour.

La cigarette électronique en avion

Nous avons réalisé un dossier complet sur la question, qui s’applique à l’ePod de Vype comme à toute autre cigarette électronique. Les batteries doivent impérativement être transportées en cabine. Comme pour celles des téléphones portables ou des ordinateurs, elles peuvent se dégrader et prendre feu ou exploser si elles sont en soute. Ces incidents sont dus à l’absence de pressurisation de l’environnement.

Les réservoirs peuvent quant à eux être transportés en soute ou en cabine, sous réserve d’un emballage adapté et dans une limite de volume. Renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne, certaines appliquent des conditions plus strictes que les standards décrits dans notre dossier.

Pensez en tout état de cause à placer vos réservoirs dans des sacs hermétiques pour qu’ils ne subissent pas les variations de pressurisation. Il est hautement probable dans le cas contraire qu’il fuiront massivement. Un sac étanche évite ce désagrément et limite les dégâts des fuites dans le pire des cas.

Pour aller plus loin

Nous avons testé l’ePod de Vype dans ses moindres détails pour vous donner un point de vue complet sur ses performances et son agrément d’utilisation, avec un résultat pour le moins mitigé.

Pour vous accompagner dans votre choix, nous avons répondu aux questions les plus fréquentes concernant son utilisation :

    • L’ePod a peu tendance à fuire, mais cela peut arriver malgré tout. Nous vous proposons quelques solutions si cela vous arrive.
    • Il peut également arriver que la batterie ne se recharge plus, la rendant inutilisable. Quelques points à vérifier pour vous permettre de trouver rapidement une solution.
    • L’ePod requiert très peu d’entretien. Néanmoins, un petit nettoyage de temps en temps des parties les plus exposées peut prolonger sa longévité et éviter les dysfonctionnements.
    • À l’utilisation, le budget liquide de l’ePod peut devenir conséquent. Nous avons préparé un dossier pour vous permettre de limiter les dépenses et de faire des économies avec votre cigarette électronique.
    • Pour assurer une transition réussie vers la cigarette électronique, il est essentiel que la vapeur produite soit satisfaisante pour l’utilisateur. Voici quelques conseils si vous ne trouvez pas votre compte avec ce modèle.
    • Les réservoirs de la Vype sont scellés, mais il peut être tentant d’essayer de les remplir avec un e-liquide en bouteille. Nous avons essayé, avec succès mais sans conviction.
    • Les produits Vype sont largement distribués et relativement faciles à trouver. Nous vous expliquons comment le faire rapidement et simplement que ce soit sur Internet ou en boutique.
    • Nous vous présentons enfin un comparatif complet avec les autres modèles de cigarettes électroniques à réservoir scellés. De quoi faire votre choix en toute connaissance de cause.

Annonce

Les commentaires sont fermés.