Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Pays-Bas : la défense de la vape s’organise

Pays-Bas : la défense de la vape s’organise

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Une association de défense de la vape s’exprime sur les mesures d’interdiction proposées par le ministre de la santé.

Interdire les arômes pour 0,2 % de jeunes ?

En juin dernier, Paul Blokhuis, ministre de la Santé des Pays-Bas, annonçait une série de mesures destinée à atteindre son objectif de « génération sans tabac » d’ici à l’année 2040. Parmi elles, une interdiction des tous les e-liquides aux arômes autres que tabac, ainsi que la mise en place d’une taxe pour tous les produits de la vape. Hier, l’Independant european vape alliance (IEVA) a publié un communiqué de presse afin de rappeler qu’une consultation publique est en cours jusqu’au 19 janvier, à propos de ces annonces gouvernementales.

« Les arômes ne sont pas une porte d’entrée vers le tabagisme. Nous appelons le gouvernement néerlandais à abandonner son plan. Il n’y a aucun gagnant lors d’une interdiction des arômes, que des perdants » y explique Dustin Dahlmann, président de l’association.

Ce communiqué est également l’occasion pour l’IEVA de rappeler quelques faits concernant les Pays-Bas :

  • Le nombre de jeunes qui ont essayé la vape a diminué de 25 % au cours des 5 dernières années
  • Seulement 0,2 % des jeunes de 14 à 16 ans utilisent un vaporisateur personnel régulièrement
  • 99,8 % des Néerlandais qui vapent sont d’anciens fumeurs.

Le document cite également le professeur Riccardo Polosa, qui analysait en septembre dernier, l’impact d’une interdiction des arômes sur l’utilisation de la cigarette électronique par les plus jeunes :

« La suppression des arômes n’aura pas d’incidence sur les taux d’utilisation d’une e-cigarette chez les jeunes. Mais cela réduira certainement le nombre d’options disponibles pour les adultes qui cherchent à arrêter de fumer pour de bon et trouvent les e-cigs aromatisées efficaces », expliquait-il alors.

Ces mots parviendront-ils jusqu’au ministre de la Santé ? Seul le temps nous le dira.

Aux Pays-Bas, on estimait que 20,4 % de la population fumaient quotidiennement en 2019. Un chiffre qui aura bien du mal à diminuer si toutes les mesures souhaitées par Paul Blokhuis entrent en vigueur.

Les derniers articles sur les Pays-Bas

Pays-Bas : le public en total désaccord avec une interdiction...

  • Publié le 21/01/2021

98 % des répondants se sont dits contre leur interdiction dans les cigarettes électroniques. Les 3/4 expliquent qu’ils aident à arrêter de fumer.

Pays-Bas : la défense de la vape s’organise

  • Publié le 15/01/2021

Une association de défense de la vape s’exprime sur les mesures d’interdiction proposées par le ministre de la santé.

Pays-Bas : la vente de cigarette bientôt interdite dans les...

  • Publié le 26/11/2020

Vers un pays sans nicotine en 2040 En juin dernier, lors d’une longue allocation, Paul Blokhuis, ministre de la Santé, faisait part de sa volonté d’éliminer le tabagisme dans le …

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.