Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Clearomiseurs » Test : Mace-X – Ample Vape

Test : Mace-X – Ample Vape

  • Par , le 30/05/2018 à 7h00
    Annonce

Le clearomiseur Mace-X est une version revue et corrigée du Mace, que nous avons testé il y peu de temps et qui ne nous avait pas vraiment convaincu. Si le Mace-X corrige les principaux défauts de son prédécesseur, de nouveaux problèmes font leur apparition.

Des améliorations notables

Le Mace-X existe en deux versions : une version TPD dont la contenance est exclusivement en 2 ml, et une seconde en 3,7 ml qui peut être étendue à 5,7 ml grâce au réservoir de type bulle fourni dans le coffret. Disponible en noir, inox et bleu, le choix du drip tip 810 est lui pas contre exclusivement de couleur jaune, tout comme les joints du réservoir. Il faut aimer, surtout qu’aucun drip tip de remplacement, ni d’adaptateur ne sont inclus.

La différence entre les deux versions du Mace-X se situe au niveau de la cheminée. Afin de pouvoir accueillir un plus grand réservoir, la cheminée de la version non TPD est plus grande. Contrairement à ce qui se pratique le plus souvent, il n’y a pas d’extension qui permet de rallonger celle de la version de base, il faut donc faire attention lors de l’achat à bien choisir la bonne version.

Le remplissage est accessible en retirant le top cap qui possède un relief pour une bonne prise en main, laissant apparaître deux larges orifices parfaitement compatibles avec n’importe quel contenant. En dessous, deux arrivées d’air sont réglables grâce à une bague en rotation libre. L’arrivée se fait donc maintenant en haut et non plus au niveau de la résistance. La bague se montre au début très réticente à vouloir tourner, mais après un petit passage dans un bain composé de bicarbonate et de vinaigre, tout est rentré dans l’ordre.

Je passe pour l’instant sur la résistance que nous aborderons plus loin, pour parler du premier point négatif du Mace-X : sa connexion. Elle est bien au format 510, pas de problème de ce côté-là, mais sa longueur de 5,50 mm est un peu trop importante pour que le Mace-X puisse se monter sur toutes les box. La longueur moyenne d’une connexion se situe généralement entre 4,50 et 4,70 mm, mais là, c’est pratiquement 1 mm de plus. Si l’on veut que l’atomiseur puisse se visser entièrement, il faudra bien choisir sa box. Des différentes marques que j’ai testées rapidement, il n’est possible de le visser entièrement que sur des box de chez Aspire, le pire étant sur des box de chez Joyetech ou là, il y a un espace vraiment trop important. Plus qu’un détail esthétique, je rappelle que si l’on force un peu trop sur la connectique de la box, on risque tout simplement de la détériorer définitivement. Les anciens possesseurs d’eVic VTC Mini savent de quoi je parle.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du Mace-X d’Amplevape

Type de matériel clearomiseur
Diamètre 24 mm à sa base / 25 mm
Hauteur 37,5 mm version TPD / 42,2 mm – hors connectique et drip tip
Contenance 2 ml version TPD / 3,7 ou 5,7 ml avec réservoir bulle
Poids 64 g version TPD / 68 g
Remplissage par le haut, avec démontage du top cap
Plage d’utilisation de 35 à 90 W
Arrivée d’air en haut, réglable
Résistances ADC-XF1 en 0,27 ohm
Drip tip 810
Matériaux inox et Pyrex
Couleurs disponibles noir, bleu foncé, blanc, acier, vert, bleu/rouge

Le coffret comprend

Mace-X (×1), résistances ADC-XF1 en 0,27 ohm (×2), réservoir supplémentaire (×1), pochette de joints (×1), mode d’emploi uniquement en anglais (×1)

Une nouvelle résistance circulaire et un airflow par le haut

La résistance du Mace-X, puisqu’il n’y a pour l’instant qu’une seule référence, l’ADC-XF1, est entièrement nouvelle. D’une valeur de 0,27 ohm, sa plage recommandée d’utilisation se situe entre 50 et 75 W. À noter que si par rapport à l’ancienne version, l’ADC-F1, sa valeur et sa plage d’utilisation restent les mêmes, il est étonnant de voir qu’il faut 10 W de plus pour atteindre son rendement optimum. Sa mise en place a été largement simplifiée. Exit le système de vissage un peu trop compliqué de la première version, celle-ci se place comme n’importe qu’elle autre résistance. On la visse directement sur la base et la cheminée vient se visser dessus.

Comme nous l’avons vu, les entrées d’air se font maintenant par le haut. Si cela réduit considérablement les éventuelles fuites, il faut cependant gérer l’air jusqu’à la résistance et la solution retenue pour le Mace-X est basique. En effet, le flux ressort tout simplement par le dessous du top cap dans la chambre d’atomisation, sans qu’il ne soit spécialement dirigé. Le tirage est aérien mais comporte cependant une petite restriction parfaitement réglée, du moins, avec le réglage de l’ouverture au maximum. L’aspiration est aussi agréable que silencieuse, aucun bruit parasite n’apparaît, quelle que soit l’ouverture choisie.

Plop ouille bof

Après avoir bien imbibé la résistance et réglé sur 50 W, c’est parti pour le test final et ça commence par un énorme plop, suivi immédiatement d’un jet de liquide sur la langue, ce qui entraîne bien entendu un juron primitif mais néanmoins justifié : “maisbo*#elc’estquoicetruc !”

Et ça, c’est pire qu’un dry hit car généralement, lui au moins on le sent venir. Le claquement de la résistance et la projection de liquide sera systématique après une période de repos, et ce, quelle que soit la durée de vie de la résistance, que l’on aspire ou pas. Impossible d’y échapper, il faut systématiquement déclencher la première fois en tenant la box en bout de bras. Si l’on tire de nouveau une bouffée dans les 3 minutes qui suivent, le phénomène ne se reproduit pas, sinon il faut de nouveau déclencher comme ça pour éviter la projection.

Ce problème pourrait éventuellement passer si la vape était de qualité, mais pour être honnête, elle est très moyenne. Les 4 ou 5 premières bouffées lorsque la résistance est neuve se révèlent assez savoureuses, mais par la suite, les saveurs disparaissent pour devenir lissées et un peu confuses. Le plus étonnant, c’est qu’après une période de repos, les saveurs reviennent un peu pour une ou deux bouffées, le temps que la résistance chauffe, pour de nouveau s’effacer par la suite. Tout indique que la gestion du flux d’air est en cause : l’air frais devant être probablement aspiré par la cheminée avant qu’il ne puisse réellement atteindre le coil.

Évidemment, à 50 W ce n’est déjà pas extraordinaire, mais à 70 W, c’est carrément pire. Si vous aimez la vapeur chaude sans arôme avec des petites projections de liquide, ce sera parfait. En-dessous de 45 W, le phénomène de dilatation de la résistance et les projections de liquide diminuent, mais là encore, les saveurs jouent les abonnés absents et on sent bien que la résistance demande plus de puissance pour s’exprimer. Bref, ça ne vape pas comme il faut.

En résumé

On aime

  • Les finitions sont bonnes
  • Aucune fuite n’est à prévoir
  • Le tirage qui est silencieux et agréable
  • Sa contenance avec le réservoir bulle

On n’aime pas

  • La connectique trop longue
  • La dilatation du coil et les projections de liquide à froid
  • Le manque de saveurs
  • Le drip tip jaune

Conclusion

2,5 /5
 

Le Mace-X d’Ample Vape s’est nettement amélioré par rapport à son prédécesseur, mais il reste du chemin à parcourir pour qu’il fasse parti des meilleurs. Sa connectique est problématique, la résistance désagréable et son airflow se montre peu efficace. Difficile dans ces conditions de le recommander.

Le Mace-X d’Amplevape en images

Les derniers articles sur la marque Amplevape

Test : Mace Subohm Tank – Ample Vape

  • Publié le 3/04/2018

Le Mace Tank est un clearomiseur qui, à l’instar du Revvo d’Aspire, possède une résistance plate. Malheureusement, ce clearo est à fuir tant il accumule les points négatifs. Sa bouille …

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Mace-X - Ample Vape Rating Value: 2.5 Review Author:Review Date: