Vous êtes ici : Vaping Post » En direct des boutiques » Les femmes de la vape : Anne-Valérie Moyal, Directrice des opérations de Sunny Smoker

Les femmes de la vape : Anne-Valérie Moyal, Directrice des opérations de Sunny Smoker

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

La vape est-elle un truc de mecs ? En lisant cette question un peu stupide et sexiste postée sur un réseau social, nous nous sommes dit que, évidemment, non. Comme c’était un peu court, nous allons à la rencontre de femmes qui font la vape d’aujourd’hui. Anne-Valérie Moyal, directrice des opérations de Sunny Smoker, donne ses impressions.

Anne-Valérie Moyal, Sunny Smoker

Bonjour, tout d’abord, pouvez-vous vous présenter ? Qui êtes-vous dans la vie ?

En cinq ans, j’ai gravi de nombreux échelons chez Sunny Smoker. Je suis arrivée en tant qu’assistante de direction commerciale en 2017. Puis, j’ai été promue office manager en 2019 et directrice nationale des ventes en 2020. Et actuellement, je suis directrice des opérations depuis février 2022, en mode multidisciplinaire (rires) et en lien direct avec la direction. Je suis une femme pleine d’énergie, active, indépendante et fonceuse, aussi bien dans ma vie personnelle que professionnelle. Je suis à la recherche continuelle de challenge, j’ai ce besoin d’être toujours en action et de m’assurer que tout se passe bien pour tout le monde.

J’ai d’abord évolué pendant plus de douze ans dans le milieu du textile, puis j’ai pris le risque de changer de milieu.

Quand êtes-vous devenue vapoteuse ?

J’étais fumeuse depuis l’âge de 18 ans et j’ai tenté d’arrêter de fumer en faisant appel à l’hypnose, mais le résultat n’a pas été concluant. Je me suis donc tournée vers la cigarette électronique en 2016, et ça a été un succès !

Comment êtes-vous devenue une professionnelle de la vape ?

Par hasard (rires). J’ai d’abord évolué pendant plus de douze ans dans le milieu du textile, puis j’ai pris le risque de changer de milieu en répondant à une annonce de recrutement chez Sunny Smoker en tant qu’assistante de direction commerciale.

Quelle est la mission du service dans lequel vous travaillez au sein de votre entreprise ?

Je suis en lien direct avec la direction, je suis responsable de la stratégie opérationnelle de l’entreprise, en assurant la pérennité de l’activité, en déployant les moyens nécessaires à la croissance.

Au sein de Sunny Smoker, nous comptons autant de femmes que d’hommes.

Et quel est plus précisément votre rôle ?

Je joue le rôle d’interface et de coordination entre les différents services de l’entreprise : commercial itinérant, commercial sédentaire, production, IT, digital et marketing,
gestion des grands comptes tels que les grossistes, pure players et gros réseaux en collaboration avec notre directeur grands comptes et notre directeur de développement commercial, la gestion du service ADV ainsi que notre logistique. La liste est longue… (sourire).

En tant que femme, avez-vous rencontré des difficultés dans ce milieu ? Avez-vous été choquée par certaines attitudes ?

Absolument pas ! J’ai été tout de suite très bien acceptée et intégrée tant au sein de l’entreprise, où la direction m’a très vite fait confiance, qu’auprès des acteurs de la vape.
Je ne me suis jamais sentie aussi bien !

Certaines sociétés disent qu’elles aimeraient recruter des femmes pour équilibrer des équipes majoritairement masculines, mais qu’elless n’en trouvent pas. D’après vous, les métiers de la vape sont-ils moins attirants ?

Au sein de Sunny Smoker, nous comptons autant de femmes que d’hommes, et même peut-être plus de femmes au siège.

D’après votre expérience, l’égalité salariale est-elle un fait, ou est-ce qu’il existe des disparités comme dans le reste du marché du travail ?

Selon moi, cette égalité tend à se confirmer, du moins chez Sunny Smoker.

La vape d’Anne-Valérie Moyal

  • Vapoteuse depuis : 2016
  • Setup actuel : clearomiseur Zlide d’Innokin avec la box Aegis de Geekvape.
  • Liquide(s) préféré(s) : Tarte au Citron de Clark’s et Blond au miel noir de Pulp.
  • Taux de nicotine : 3 mg/ml.
  • Consommation quotidienne (ml) : 5 ml.

Nos précédentes rencontres

Il crée un liquide à l’ail et lance un défi,...

  • Publié le 12/10/2022

En 2022, un citoyen de la confédération helvétique, a eu une idée pour se démarquer : faire un liquide à la fois immonde et réussi.

Rencontre avec Eric Correia, président de la Communauté d’agglomération du...

  • Publié le 20/09/2022

Depuis 2017, Eric Correia se bat pour que la Creuse devienne un territoire d’expérimentation pour le cannabis à usage thérapeutique.

CBD : rencontre avec Renaud Colson, maître de conférences en...

  • Publié le 19/09/2022

Un expert retrace le parcours du CBD en France et répond à toutes les questions juridiques que vous pouvez vous poser.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.