Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Le communiqué de l’OMS suscite de vives réactions

Le communiqué de l’OMS suscite de vives réactions

    Annonce

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé ses grandes réticences quant à la cigarette électronique ce mardi 26 août. Et le communiqué publié par cette organisation a fait réagir de nombreux acteurs, à l’image de Jean-Yves Nau et de l’AIDUCE.

Un engouement médiatique

L'OMS recommande de bannir la cigarette électronique

L’OMS recommande de bannir la cigarette électronique

L’OMS estime qu’il est important d’interdire la vente d’e-cigarette aux mineurs mais elle va plus loin en affirmant que leur utilisation engendrerait de “graves menaces pour les adolescents et fœtus”.

L’organisation disposerait de preuves destinées à mettre en garde les “enfants, adolescents, femmes enceintes et femmes en âge de procréer” et les informer sur les effets à long terme que le vaporisateur pourrait avoir sur “le développement du cerveau”.

Des informations qui ont été fortement relayées par les médias français, friands d’alarmisme sur le sujet de la cigarette électronique. Peu d’entre eux ont en effet rappeler les méfaits du tabac et la contextualisation de ce dispositif dans la société est bien souvent omise.

On retrouve notamment dans la presse les titres suivants:

  • Les dangers de la cigarette électronique mis en lumière par l’OMS (Huffington Post)
  • L’OMS met en garde contre les dangers de la cigarette électronique (Le Monde)
  • L’OMS s’inquiète des dangers du “vapotage passif” (Le télégramme)
  • l’OMS s’oppose à la vente aux mineurs (L’Express)

Une politique de peur selon l’AIDUCE

L’AIDUCE n’a mis guère de temps à s’insurger devant toutes ces affirmations non étayées. L’association regrette notamment la diabolisation de la nicotine, substance qui se trouve justement dans les substituts nicotiniques que recommande l’OMS. Elle pense que les conséquences des recommandations de l’OMS s’avèrent désastreuses puisqu’il s’agit une nouvelle fois de conforter les fumeurs à rester fumeurs ou tout au moins à les inciter à expérimenter des traitements de sevrage tabagique qui ont montré leurs très grandes limites.

Pour Jean-Yves Nau, l’OMS est un monstre froid

Le journaliste et docteur en médecine Jean-Yves Nau dénonce également avec vigueur la position affichée par l’OMS en ce début de semaine. Le “bras armé pour la santé de l’ONU” comme il l’appelle mène une “guerre obstinée” contre la cigarette électronique. Il soulève le manque de clarté de l’organisation quand elle affirme que l’aérosol produit par les inhalateurs électroniques de nicotine n’est pas de la simple vapeur d’eau. L’OMS n’oublie pas néanmoins de dire que la cigarette électronique demeure moins toxique que le tabac fumé mais l’organisation “ignore actuellement l’importance de la réduction des risques” et ne tente aucunement de définir cette importance.

Il qualifie l’OMS de “monstre froid”, cette institution qui n’a semble-t-il pas pris compte de l’engouement et de l’efficacité de cette méthode de réduction des risques, qu’elle cherche manifestement plus à encadrer durement, qu’à encourager.

Review Author:Review Date: