Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » L’Angleterre trace la route vers une génération sans fumée

L’Angleterre trace la route vers une génération sans fumée

Avec le rapide déclin du tabagisme en Angleterre, les autorités de santé entrevoient la première génération sans fumée. Le département de santé annonce aujourd’hui son plan  d’action.

Le nouveau plan de lutte contre le tabagisme publié aujourd’hui par le Département de santé anglais affiche quatre objectifs ambitieux à atteindre d’ici la fin de 2022. Les autorités de santé souhaitent d’ici cinq ans :

  • Réduire la prévalence de 8% à 3% – ou moins – des enfants de 15 ans fumeurs réguliers ;
  • Réduire la prévalence de 15,5% à 12% – ou moins –  des adultes fumeurs ;
  • Réduire l’écart d’inégalité dans la prévalence du tabagisme, entre les populations défavorisées et la population générale ;
  • Réduire la prévalence du tabagisme pendant la grossesse de 10,5% à 6% – ou moins.

L’ambition de l’Angleterre, voir la première génération sans fumée, sera atteint lorsque la prévalence du tabagisme sera de 5% – ou moins.

Le département de santé s’engage à mener une politique basée sur des faits et endosser les innovations qui permettent d’arrêter de fumer. Il veut que les gens soient aidés pour arrêter de fumer en favorisant les technologies novatrices qui minimisent les dommages et pour cela maximiser la disponibilité des alternatives au tabagisme, dont fait partie la cigarette électronique.

Le nouveau plan de lutte contre le tabagisme s’articule autour quatre thèmes principaux, avec une ensemble d’actions pour chacun :

  • Prévention
  • Aide aux fumeurs pour l’arrêt du tabac
  • Réduire les écarts des taux de tabagisme sociaux et géographiques
  • Consolidation de la réglementation tabac
  • Titan

    Ouais … ben nous, en France, on ne part pas de plus loin que l’Angleterre, on n’a carrément … pas prévu de démarrer tout court.
    Merci Mme Touraine.
    J’espère que vous verrez ceux de votre entourage qui vous sont chers mourir du tabac et/ou des conséquences de votre “modernisation de notre système de santé”.
    Bon vent.