Vous êtes ici : Vaping Post » Conseils et astuces » A la recherche du Sweet Spot

A la recherche du Sweet Spot

    Annonce
Le Sweet Spot est cette recherche de la meilleure température pour optimiser la vapeur et les arômes d'un e-liquide.

Le Sweet Spot est cette recherche de la meilleure température pour optimiser la vapeur et les arômes d’un e-liquide.

Cet article s’adresse surtout aux néo-vapoteurs qui comme moi n’ont pas de C.A.P électrotechnique et qui se retrouvent souvent perdus dans ce jargon de la vape.

Voici un petit tour d’horizon d’un concept fréquemment utilisé par les pros de la vapote : le fameux Sweet Spot.

La vapote : un nouveau monde de sensations

Les premiers pas sur un forum sont parfois éffrayants, on a envie de décrouvrir ce nouveau monde, on est à l’affut de la moindre information, et on finit par tomber sur des échanges d’experts auxquels on ne comprend absolument rien.

Lorsque l’on pose la question sur un forum sur les avantages concrets que l’on peut avoir, si l’on investit dans un bon matos, on peut recevoir ce genre de réponse : “Je tourne depuis des mois avec des A2T montés entre 1,5Ω et 1,8Ω sur des egoT (joyetech donc régulé) en 650mAh et en 900mAh.

Alors bien évidemment tout part d’un bon sentiment, mais pour un néophyte, c’est quelque peu imbitable. Tentons donc d’y voir plus clair et de partir à la recherche du “Sweet spot”.

Qu’est-ce que le sweet spot ?

Le Sweet Spot (littéralement le point sucré) peut être compris comme la bonne température à atteindre pour qu’un e-liquide rende le meilleur de lui même et crée le maximum de sensation (volume de vapeur et rendu des saveurs). Ce rendu est directement influencé par la température de la résistance (fil résistif enroulé autour de la mèche d’un atomiseur).

La recherche du Sweet Spot est en quelque sorte la quête de la bonne puissance (calculée en watt) pour chauffer un e-liquide particulier (et donc produire de la vapeur), et qui dépendra du ratio entre la tension de la batterie (calculée en volt) et la résistance de l’atomiseur (calculée en ohm).

Pourquoi le rechercher ?

Dès lors que vous aurez accumulé quelques semaines de vapote, vous allez surement en tirer un premier bilan, et là soit vous recherchez avant tout de la saveur et avec un kit ego classique vous êtes surement comblés, soit vous aurez un sentiment de frustration : pas assez de fumée, ou encore un hit (sensation dans la gorge) trop discret. Si vous êtes dans le second cas alors la suite de l’article est pour vous.

Comment le trouver ?

A peu près chaque e-liquide va avoir son spot idéal soit sa température optimale, le plus dur étant de la trouver. Pour ce faire il va vous falloir acquérir du matériel un peu plus perfectionné que la normale pour pouvoir alors modifier la tension de votre dispositif de vape.

Pour commencer il faut savoir que la plupart des cigarettes électroniques combinent une batterie entre 3,3 et 3,7v pour une résistance de 2,5ohm. “Il n’ya pas de fumée sans feu” dit l’adage et bien c’est également vrai pour la vapote, effectivement plus vous vous souhaitez obtenir de fumée et de hit tout en conservant la saveur plus vous aurez besoin de puissance.

Ni trop chaud, ni trop froid

Pour faire simple : plus votre résistance (ohm) sera faible et plus votre voltage (v) sera élevé, plus vous réussirez à dégager de la puissance (watt). Il faut savoir qu’une puissance d’environ 8 – 9watt est reconnue par les spécialistes comme l’idéal (au dessus il faut aimer le barbecue).

Cependant si vous voulez préserver la durée de vie de votre atomiseur, il faut éviter de le mettre en surcharge (un voltage trop élévé par rapport à la résistance). Comme je vous le disais au préalable je n’ai pas fait carrière dans l’électrotechnique, mais mes recherches m’ont amené à la règle suivante :

“Le voltage doit idéalement ne pas être deux fois supérieur à la résistance jusqu’a 2,8ohm et d’1,5 fois au-delà”.

Outils pour la recherche du Sweet Spot

Matériel adéquat

Si vous n’avez pas un immense budget à investir dans du matos de vapoteur sachez qu’un atomiseur avec une résistance de 1,8 associé à une batterie Ego -T (environ 3,7 volt) produit une puissance aux alentours des 8 watt (7,61), ce qui est déja très confortable. Et pour trouver le spot idéal il vous faudra donc utiliser un variateur de voltage, pour ajuster votre vapote au liquide.

En attendant voici deux outils : une méthode et un tableau de correspondance.

Méthode de calcul

Pour calculer la puissance de vos combinaisons il vous suffit de mettre le voltage au carré et de le diviser par la résistance ou de mettre ce site dans vos favoris : http://thelocust.net/ohm/

Tableau de correspondance

Différents tableaux de correspondance peuvent également être d’une aide utile, dans tous les cas c’est à vous de trouver votre sweet spot en fonction de votre e-liquide favori.

Le Vaping Power Chart vu sur grimmgreen.com

Le Vaping Power Chart vu sur grimmgreen.com (la zone verte est conseillée pour un meilleur rendu).

 

 

 

 

 

 

Deux autres tableaux proposent des correspondances quelque peu différentes :

Wattage-Chart-vapingguides.com

Tableau de correspondance trouvé sur vapingguides.com

Tableau de correspondance trouvé sur nicfitnation.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne vapote à toutes et à tous.

Review Author:Review Date: