Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » La cigarette électronique serait-elle devenue une arme politique ?

La cigarette électronique serait-elle devenue une arme politique ?

    Annonce
"Le FN, premier sur la cigarette électronique" sur le site Slate.fr

Le FN, premier sur la cigarette électronique” sur le site Slate.fr

Marine Le Pen, une ecig au bec… vapotant après avoir annoncé qu’elle avait arrêté de fumer en février dernier. Sacrée nouvelle !

Plusieurs hypothèses à cette information cruciale.

Il s’agit d’un coup de pub pour le parti FN : on est jeune, on est moderne, on est branché, on se préoccupe de notre santé, on est comme vous ! Mais lorsqu’on s’y intéresse de plus près et que l’on pose la question aux intéressés, c’est en fait un concours de circonstance de voir Marine Le Pen dans tous les meetings une ecig à la main. « La présidente va beaucoup mieux. Elle a une meilleure peau ». Elle allait donc mal. Lors de l’université d’été à Marseille, la présidente du FN affiche toujours son ecig bien en évidence à la vue des medias mais ne vapote pas. Pourtant dans son cercle d’initiés il est dit qu’elle vapote à longueur de journée. Et bien pas à longueur d’université d’été semble-t-il ! Etrange. On vous aura prévenu, marine est une fille comme les autres, elle vapote.

Ou bien c’est la volonté du parti FN de marquer encore plus fortement sa position, différente en tous points des autres partis politiques qui eux se questionnent et attendent le résultat d’études, prennent conseil auprès d’experts, etc., notamment via les 3 eurodéputés qui ont voté contre la nouvelle directive européenne dans son ensemble et plus particulièrement contre l’amendement qui prévoyait de règlementer la cigarette électronique comme un médicament.

Selon leurs propres termes « Mieux vaut vapoter qu’être racketté ! ». Selon eux, la hausse des prix du tabac a fait couler l’industrie du tabac français, en particulier la Seita (un peu de baume pour l’industrie du tabac), on ne laisse pas assez de liberté aux vapoteurs (un peu de baume sur les vapoteurs), d’ailleurs nous-même, on vapote, et en tant qu’ ancien fumeurs on vous comprend ! (vous reprendrez bien un peu de baume ?).

L’ecig, appât pour de nouvelles voix pour le FN ?

D’un autre point de vue, on peut y voir tout l’inverse. Est-ce une ruse des partis adverses qui pointent les contradictions du FN et ridiculisent au passage sa présidente Marine Le Pen ?

Ou pire… on cumule deux sujets chauds bouillants, une recette pimentée à la sauce tex mex (oups poivrée devrais-je dire pour rester dans la cuisine du terroir). Front national + cigarette électronique = un papier qui a plus de chances que les autres d’être lu (comme je suis en train de faire en ce moment).

Dans tous les cas et quelle que soit l’issue de ce débat, je n’ai pas la réponse précise. Ce que je devine, c’est que le Front National peut utiliser la cigarette électronique comme arme politique mais qu’il n’est pas le seul parti à le faire.

Ils en sont tous là contrairement au vapoteur qui lui réclame qu’on le laisse vapoter tranquillou, sans être récupérer par un parti ou par un autre.


Source: http://www.slate.fr/story/78644/fn-cigarette-electronique

Review Author:Review Date: